Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Magnetic North
Orkney : Symphony of the Magnetic North  (Full Time Hobby)  mai 2012

D'Erland Cooper, on avait adoré le premier album d'Erland & the Carnival, pièce de rock-folk irréprochable ancrée dans un rock psychédélique 60's délicieux (Jackson C. Frank, Electric Prunes...). On avait, il est vrai, un peu moins aimé son successeur (Nightingales, 2011) ; mais l'on n'en était pas moins impatient de pouvoir entendre sa nouvelle création : The Orkney Symphony of the Magnetic North.

Toujours accompagné par le guitariste Simon Tong (qui servit également au sein de The Verve ou Gorillaz), mais aussi par la multi-instrumentiste et chanteuse Hannah Peel, quelques claviers, un chœur très amateur et une section de cordes, le jeune musicien offre une ode à l'archipel des îles Orcades où il grandit, en retraçant l'histoire tragique de Betty Corrigall, "the girl burried on the moor", qui se tua à la fin du dix-huitième siècle après avoir été bannie de son village pour s'être laissée engrosser par un marin de passage. Pourquoi pas.

L'album s'ouvre dans une certaine apesanteur délicate, où s'entendent les grands espaces, mais aussi une certaine atmosphère mystérieuse. Et l'on se prend à rêver de landes ensorcelées, de falaises déchiquetées, d'une brume épaisse. D'une vie rude, nocturne, où perce le seul feu d'un désir de lumière, d'un espoir de chaleur. Arrangements luxuriants, écriture musicale étirée, aérée, où s'engouffre le vent glacial d'un automne perpétuel.

Pourtant le charme se dissipe parfois, l'album s'abimant dans une pop mignonnette où le joli éclipse la beauté véritable. Ce défaut est particulièrement palpable dans les parties chantées, les voix, souvent mêlées, de Cooper et Peel, peinant à s'élever au-dessus du niveau de la bande originale de comédie romantique.

Cooper ne livre donc pas encore l'album parfait que l'on attend de lui. Dommage. Mais cela ne nous empêchera pas d'attendre avec impatience son prochain geste musical, tant l'homme sait rester prometteur jusque dans ces petites déceptions.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Une 2ème chronique de l'album Orkney : Symphony of the Magnetic North de The Magnetic North
La chronique de l'album Prospect of Skelmersdale de The Magnetic North

En savoir plus :
Le site officiel de The Magnetic North
Le Bandcamp de The Magnetic North
Le Myspace de The Magnetic North
Le Facebook de The Magnetic North


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=