Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cinq concepts proposés à la psychanalyse
François Jullien  (Editions Grasset)  mars 2012

"Tel est bien l'enjeu de ces pages : ouvrir un nouvel espace de réflexivité où nos a priori se soupçonnent, s'ébranlent, voire commencent à bouger", écrit François Jullien à propos de son dernier livre, Cinq Concepts proposés à la psychanalyse.

Selon la formule de Pierre Nora, le philosophe sinologue François Jullien pense "entre la Chine et la Grèce" ; entre, c'est-à-dire dans le passage plutôt que dans l'affrontement. La Chine permet de considérer les fondamentaux impensés à partir desquels nous pensons. Il ne s'agit pas de comparer, faute de cadre commun qui unisse deux cadres de pensée qui se sont développés chacun de son côté, indifférent l'un à l'autre. En revanche, l'écart plutôt que la différence ouvre le lieu d'une nouvelle fécondité d'être et de pensée.

Ici, c'est donc à un travail de résonance entre la pensée de la psychanalyse et certains aspects de la pensée chinoise, qu'il se livre. Dans sa préface, il dit n'avoir jamais suivi personnellement de psychanalyse, et n'en être familier que par la lecture de Freud. Le 12 janvier 2008 pourtant, il avait été invité par la Société de psychanalyse freudienne à une rencontre-débat avec Monique David-Ménard et Patrick Guyomard. A bien y songer, l'envie de questionner l'une par l'autre ne paraît pas si incongrue. Dans les Écrits de Lacan par exemple, on trouve de nombreuses références ou allusions à la culture chinoise traditionnelle. Entre la pratique du sinologue et celle de l'analyste, on peut trouver des parentés, que ce soit dans le type de difficultés rencontrées, ou les déplacements opérés pour comprendre. Comme l'inconscient, la culture chinoise a un pouvoir d'intégration infini, absorbant sans inquiétude l'autre constitué et la contradiction. On peut penser aussi à l'art de la guerre de Sun Tzu : faire mûrir la situation jusqu'à ce que l'autre tombe tout seul, par un effet de contexte et d'ambiance, voilà qui s'approche aussi beaucoup du travail d'un analyste.

Cinq concepts créent cinq moments de réflexion dans le livre : la disponibilité, l'allusivité, le biais, la dé-fixation, et pour finir l'idée d'une transformation silencieuse. Les cinq peuvent sans doute se lire séparément, mais leur continuum est déjà un voyage vers la possiblité d'une autre pensée, un début d'ébranlement peut-être, d'un processus qui se poursuit en sourdine après la lecture du livre. Le propos de l'auteur se structure souplement, dans le passage, par associations et ondoiements qui dessinent au final une cohérence, et portent le lecteur dans leur flot. Avec François Jullien, le style est à l'œuvre dans la construction de la pensée. Son écriture est belle parce qu'elle se soucie de justesse, pas de "l'exactitude hallucinée" dont parle Rimbaud, mais on retrouve la précision d'un Serge Leclaire (un psychanalyste, tiens tiens…) dans cette beauté de la réflexion en marche, où l'exigence et la grâce se nourrissent l'une l'autre.

Ces Cinq Concepts sont une très belle lecture, dense et légère, qui s'explore sans peser, qui donne envie d'aller explorer la pensée chinoise, et d'aller s'ébattre loin des paradigmes occidentaux.

 

Anaïs Bon         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 août 2017 : Comme un air de Week End

Cette semaine, avec son pont du 15 août, va ressembler à un long week end qui se termine en beauté par le festival de La Route du Rock. Voici quand même quelques petites chroniques à lire à vos heures perdues, entre 2 averses ou 2 concerts, avant la plage, après la sieste...

Du côté de la musique :

"Soleil de Tokyo" de Imagho
Classique, vous avez dit classique ? autour de Igor Stravinsky et le Sacre du Printemps
"Cluster" de An Pierlé
EP de My Own Ghosts
"Un Renaud pour moi tout seul" de Monsieur Lune
et toujours :
"La vie sur les os" de Géraldine Torres
"Goodnight Rhonda Lee" de Nicole Atkins
"Oh, Sealand" de Oddfellow's Casino
"Every valley" de Public Service Broadcasting
"A Rift in Decorum : Live at the Village Vanguard" de Ambrose Akinmusire
"A new kind of freedom" de The Celtic Social Club
Youri Defrance et Jupiter & Okwess, ni vus ni connus mais à découvrir
Pondichery Bomb en session de la semaine
Interview de François Fleuret à propos de la Route Du Rock 2017
dernier petit tour du côté des Vieilles Charrues

Au théâtre :

les divertissements de l 'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et à ne pas rater "L'écume des jours" au Théâtre de la Huchette

Exposition avec :

la dernière ligne droite pour "Karel Appel - L'Art est une fête !" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Une femme douce" de Sergei Loznitsa
"Lumières d'été" deJean-Gabriel Périot
les chroniques des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'ordre du jour" de Eric Vuillard
"La lanterne des morts" de Janine Boissard

Froggeek's Delight :

"Great Giana Sisters" histoire d'un jeu et d'un plagiat

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=