Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Taylor Muse
Interview  (Par mail)  juillet 2012

Entretien avec Taylor Muse chanteur et guitariste de Quiet Company. Encore inconnu par chez nous, ce groupe a sorti dernièrement un très beau disque de pop accrocheuse et raffinée, We are All Where We belong, qui n’est pas sans rappeler Death cab For Cutie, Okervill River ou The Polyphonic Spree. De quoi s’intéresser de prés et jeter une oreille attentive à ce groupe…

Tout d’abord, comment allez-vous ?

Taylor Muse : Je vais très bien merci ! Je suis en train de terminer de booker notre tournée de septembre et cela me stresse un peu, mais sinon tout va très bien !

Parle nous de ton groupe, Quiet Company, comment il est né, etc.

Taylor Muse : J’ai fait le premier disque (Shine Honesty) tout seul et j’ai fait appel à Tommy pour jouer avec moi en concert en 2006. Nous avons eu plusieurs autres bassistes et batteurs avant de finalement trouver les bonnes personnes soit respectivement Matt Parmenter et Jeff Weathers. C'est ensuite ajouté Cody qui joue du trombone et quelques autres choses un an ou deux plus tard et depuis le line-up n’a pas bougé.

Quelles sont vos influences ?

Taylor Muse : Nous écoutons tous des choses différentes mais nous nous retrouvons sur des artistes comme les Beatles ou Elliott Smith. J’ai récemment donné une copie de Lola Vs. Powermac & the Money-go-round des Kinks à Tommy parce que c’est le genre de guitare qu’il aime. Récemment, ma plus grande obsession a probablement été le dernier disque de Rufus Wainwright Out Of The Game.

De quels groupes, scènes, genre musical vous sentez-vous proche ?

Taylor Muse : Je dis toujours que nous faisons de l’indie-rock. Genre musical ? Je ne sais pas si cela veut encore dire grand-chose de nos jours… Austin, Texas, d’où nous venons à une scène musicale étonnante, diversifiée et dynamique dont nous sommes fières de faire partie.

Que pensez vous de groupes comme Grandaddy, Death Cab For Cutie ou The Polyphonic Spree ?

Taylor Muse : Death Cab est mon préféré des trois mais j’aime bien les autres quand même ! J’aime beaucoup Sumday de Grandaddy mais je suis plus partagé pour leurs autres disques.

We are all where we belong votre dernier disque et le plus personnel, les thèmes de l’amour, de la vie amoureuse sont mis de côté pour un album concept autour de la perte de la foi. Pourquoi avoir choisi ce thème, cette direction ?

Taylor Muse : C’est ce qui se passait pour moi, dans ma vie à l’époque. C’était quelque chose de vraiment important pour ma famille, mes amis et moi. J'ai perdu la foi quand j’ai réalisé que je ne pouvais plus présenter d’arguments convainquants sur les religions. Je commençais à penser que je croyais juste parce que l’on me l’avait enseigné depuis que j’étais tout petit. Le fait de le réaliser fut véritablement intense pour moi surtout pour quelqu’un comme moi qui fut vraiment absorber par la croyance. Commercialement, ce peut être une erreur d’écrire sur ce sujet avec autant de candeur mais nous n’avons jamais été un groupe qui écrit de la musique dans l'espoir d’être juste populaire. Nous nous efforçons toujours de faire le plus honnêtement possible notre musique.

Candeur tu penses ?

Taylor Muse : Quand je parle de candeur, je pense en tout honnêteté. Quand je dis que notre disque parle de la perte de la foi, je pense qu’il aurait peut-être été plus facile pour les personnes religieuses si tout cela avait été drapé dans la métaphore. Cependant, je ne le regrette pas !

Vous avez remporté plusieurs prix musicaux dans votre ville, vous avez été remarqué au South By Southwest, vous sortez un nouveau disque de pop solaire... 2012, c’est votre année ?

Taylor Muse : Je l’espère ! Vraiment je l’espère… Pour le moment, cette année est très bonne et j’espère que cela ira encore mieux ! Seul l’avenir nous le dira !

Quand allez-vous venir jouer en France ? Et tiens ! Vous connaissez un peu de musique Française ?

Taylor Muse : 2012 devait être l’année pour traverser l’Atlantique et venir jouer en Europe mais cela ne s’est pas produit. Espérons que 2013 soit la bonne année ! J'étais à Paris l’année dernière avec ma femme et c'était vraiment chouette ! Et j’ai vraiment hâte de venir y jouer. Par contre, je ne suis vraiment pas familier des artistes français. Non, personne ne me vient à l'esprit… Une idée ?

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album We are all where we belong de Quiet Company

En savoir plus :
Le site officiel de Quiet Company
Le Bandcamp de Quiet Company
Le Myspace de Quiet Company
Le Facebook de Quiet Company


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=