Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pierre Bondu - Kitty de martino
Café de la Danse  (Paris)  11 octobre 2004

Quelqu’un quelque part le deuxième album de Pierre Bondu nous avait révélé un auteur-compositeur-interpréte dont les talents de mélodiste et arrangeur étaient unanimement reconnus.

Après des concerts en première partie, il était légitime de le voir en tête d'affiche au Café de la Danse.

Ce lundi 11 octobre, en première partie, Kitty de Martino, physique et look suranné de nymphette brune à la David Hamilton, à la guitare, accompagnée d’une guitare et d’une contrebasse fera un très court set tout en douceur écorchée.

Elle nous distille de courtes pièces minimalistes d’une voix hybride de Jane Birkin et Beth Gibbons, alternant phrasé et chant, à la limite de l’extinction, du souffle dans ce low tempo à la Ai phoenix dans The driver is dead.

Pierre Bondu arrive sur scène et dès ses premiers pas, on sent qu’il a pris de l’assurance depuis mars 2004 quand il avait assuré la première partie d’Alain Chamfort à la Cigale. Toujours tendu, réservé, il paraît néanmoins plus à l'aise sur scène.

L’orchestration symphonique de l’album et le quator à cordes de la Cigale ont fait place à une formation plutôt rock, basse/guitare, guitare/clavier et batterie, pour œuvrer avec des arrangements différents, plus rock, plus pêchus, sans aucun doute plus appropriés à sa voix et qui prouvent la solidité de ses compositions.

Il démarre son set seul à la guitare acoustique, de sa voix chaude, presque tremblante, avec "Sur les cœurs" et le public est sous le charme. Pas un bruit.

Avec ses musiciens, il nous joue l’ensemble de son album se réservant quelques solos dont un de clavier pour "Du genre à tomber", fait une reprise de " J'ai passé des journées entières" de Sylvain Vanot et "La machine" de Holden.

Et puis, il reprend également plusieurs titres réarrangés de son premier album Ramdam, qu'il qualifie de passé inaperçu, "La complainte du matamore" et un funky "Billy Rae" qui clôt le concert.

Les applaudissements nourris et chaleureux sont suivis d’un rappel au piano avec l’instrumental "Caravelle" sur lequel il enchaîne "Je rêve".

Deuxième rappel pour un duo de guitares avec un invité surprise (qui n’est pas Johnny précise-t-il) et tout aussi intimidé et sensible que lui : Florent Marchet qui s’emberlificote les doigts sur la guitare ("Ce n’est pas ma guitare" s’excuse ce dernier).

Final avec un superbe "Sans rancune".

Pierre Bondu va sans doute jouer dans la cour des grands.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Quelqu'un quelque part de Pierre Bondu
Pierre Bondu en concert à La Cigale (mars 2004)
L'interview de Pierre Bondu (mars 2004)


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=