Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pierre et Marie
Bar Three  (Paris)  18 octobre 2004

Nous partîmes nombreux et néanmoins enthousiastes à la promotion d’un concert sur-prise de Jeffrey Lewis et nous nous retrouvâmes un seul, puis enfin deux groupes à faire face à un public connaisseur et gourmand. Ce qui, soit dit en passant pour un public, constituent deux des meilleurs adjectifs qualificatifs d’un public, à mon sens à moi - et je ne veux pas vous embêter avec mes points de vue personnels sur le monde qui m’entoure.

Or donc, nous voilà lundi matin, échoués sur la grève d’une curieuse marée amère, à ressasser un échec salé : de tous les groupes que nous avions contactés, enthousiastes - voire légèrement parés de ce que nous imaginions être l’aura de celui qui apporte la nouvelle que l’on attend plus à force d’attente vaine - eh bien de tous ces groupes, aucuns, finalement, ne pouvaient faire concorder notre pauvre opportunité de concert LIVE avec des vrais gens avec ses impératifs propres… Amère déception je le répète.

Puis la lumière vint. (non, je n’ai pas oublié de "e").

En la personne de Pierre.

Qui vint (toujours pas d’oubli) avec Marie.

La blasphème ne s’arrêta pas là : ils vinrent (eh oui, tout s’explique!) accompagnés de micros, d’une guitare et d’une flûte traversière… et du virus de la gastro… (mais je ne veux pas vous embêter avec mes problèmes d’évacuation).

Parce que Pierre, si occupé qu’il fut à combattre la maladie quand nous l‘appelâmes, ne s’en vint pas moins nous séduire les oreilles, avec la belle Marie et les instruments sus-mentionnés.

Et là…

Eh ben, on ne vous le répètera jamais assez (mais les séances de rattrapage sont sur le gaz et on ne manquera pas de vous bassiner, comme il se doit…), mais vous avez raté un vrai bon moment de musique.
De légèreté.
De grâce - Marie, ton sourire…
De musique - Pierre, ses compo (auto-produites – procurez-vous les fissa en guise de pénitence - www.urchins.fr.st), légères, lancinantes, entêtantes… trop d’la balle (c’est une jeune personne de l’assistance qui le mentionnât - toujours pas d’erreur sur le chapeau chinois).

Et le plus fort que vous avez manqué, bande de manqueurs de bons moments (on ne vous le dira jamais assez : sortez !!!!), c’est la magie discrète que ces deux-là installèrent, mine de rien, limite en "loucedé", qui conduisît certains auditeurs à engueuler ceux qui parlaient et qui les empêchaient d’écouter et le regard hypnotisé d’une bébé-Slipknot débarquée, on croyait par erreur et qui buvait chaque note.

On vous l’avait pourtant dit qu’il fallait venir.

Maintenant, faut pas regretter. C’est trop tard (mais les séances de rattrapage sont sur le gaz et on ne manquera pas de vous bassiner, comme il se doit…).

Merci Marie,
Merci Pierre.

Et Bravo.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Démo 6 titres de Delenda
Articles : Le 22 novembre, Froggy's delight est de sortie - Delenda - Zlot - La malle à malice
Delenda en concert au Bar Three (18 octobre 2004)
Delenda en concert au Bar Three (22 novembre 2004)
Delenda en concert au Bar Three (24 janvier 2005)
Delenda en concert aux Blancs Manteaux (25 mars 2006)
Delenda en concert aux Blancs Manteaux (18 mai 2006)
L'interview de Delenda ( mars 2004)

(mes hommages à Fred Vargas)

Y’a des moments où on a vraiment envie de faire péter Carthage, puis finalement…


Delenda         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 21 juillet 2019 : La folle histoire de l'espace

Ces jours-ci on célèbre les premiers pas de l'homme sur la lune, on ambitionne d'y retourner. En attendant, c'est les pieds sur terre que nous vous proposons notre petite sélection culturelle pour vous inviter à décoller un peu vous aussi du quotidien. C'est parti :

Du côté de la musique :

"Triple ripple" de Automatic City
"Jaws" de Condore
"480" de DBK Project
"Echo" de Marion Roch
"Bach & co" de Thibault Noally & Les Accents
"To be continued" de Tropical Mannschaft
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
On vous parle du Festival de Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Samedi avec Beach Youth, Clara Luciani, Idles, The Hives, Mogwai...
Dimanche pour finir avec Bro Gunnar Jansson, Jeanne Added, Tears for Fears, Interpol...
et toujours :
"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...

Au théâtre :

"Iceberg" au Théâtre de la Reine Blanche
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Benalla, la vraie histoire" de Sophie Coignard
"Floride" de Laurent Groff
"Whitman" de Barlen Pyamootoo
et toujours :
"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"La traque du Bismarck" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=