Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Dude - M.A.S.S
Mondo Bizarro  (Rennes)  13 octobre 2004

Le mercredi, il ne faut me proposer ni un concert, ni une bière dans un bar, ni même un restaurant savoyard avec raclette à volonté. Le mercredi c'est le soir de Columbo et cela fait des années que c'est comme cela.

Seulement ce soir, dilemne : y'a t-il un choix à faire entre le concert des stupéfiants M.A.S.S alliés aux charmants rennais de The Dude, et la plus mauvaise aventure du celèbre lieutenant, pastiche d'un thriller où il n'y a même pas de meurtre, où on ne sait même pas qui est le vilain et où Columbo trouve la solution en faisant des zooms numériques sur d'improbables photos ? Non, le choix est vite fait : ce sera concert et je ne regretterai pas le choix !

Me voici donc dans le Mondo Bizarro en attente de deux groupes montants de la scène rock actuelle.

Premiers à entrer dans la salle, les membres de The Dude présentent une formation très classique : deux guitares, une batterie et une jolie bassiste-chanteuse.

Nés dans les cendres des fameux Candie Prune, les Dude semblent avoir assimilé pas mal des bonnes influences de ces dernières années : on retrouve des paroles à la fois violentes et sensuelles chantées à deux voix et posées sur des guitares dévastatrices façon The Hives.

Le tout sans négliger les mélodies entraînantes comme avec l'excellent "Bastards" ou "Kiss me". C'est varié, bien écrit et joué avec plaisir.

Si l'on ajoute à cela les chemises et cravates classiques du revival Joy Divisionesque, on obtient à coup sûr une étoile montante de la scène française.

Et ce ne sont pas les nouvelles chansons qui feront retomber la sauce : l'influence des groupes en "The" y est encore plus présente et la basse de Laureline se transforme en troisième guitare saturée pour en rajouter encore dans la puissance sans jamais que le morceau ne devienne confus.

A suivre absolument...

La salle est inhabituellement remplie. Au premier rang, une série de fans survoltés attendent l'apparition de M.A.S.S et surtout de la chanteuse Justine Berry, sorte de clone de Debbie Harry dont la réputation a précédé ce concert.

Les musiciens arrivent sur scène et effectivement la ressemblance est plutôt là. Le public assiste à une prestation de haut vol entre un groupe mi-rock mi-punk et une furie blonde sur le devant de la scène.

J'ai beau essayer de trouver à qui le groupe ressemble (manie typique du chroniqueur musical), rien ne vient. On ne peut pas vraiment parler des Strokes ni de Blondie comme il était annoncé. C'est un mélange d'influences connues pour un style unique.

L'équipe du premier rang continue son show, alternant passage sur la scène pour féliciter Justine ou offrir une bière au guitariste et slams plus ou moins réussis. Une fan viendra même accompagner Justine au chant sur un titre.

Apparement le groupe est aussi ravi que le public et l'ambiance est incroyablement detendue. Justine Berry sourit, remercie la salle et entonne un classique pendant que le guitariste se prépare pour une série de rappels.

Nul doute qu'ils ne regrettent pas d'être venus s'installer en France et qu'on n'a pas fini d'entendre parler d'eux.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Specially for you de The Dude
The Dude en concert à l'Ubu (Soirée Limbo Records) (10 février 2005)
The Dude en concert au Festival des Terre Neuvas 2005 (samedi)
The Dude en concert à I Love My Neighbours - Puggy - Amber and the Dude - Adanowsky - Gush (13 juin 2010)

Sites officiels :

M.A.S.S : http://www.masstheband.com/
The Dude : http://thedude.theband.free.fr


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=