Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Dude - M.A.S.S
Mondo Bizarro  (Rennes)  13 octobre 2004

Le mercredi, il ne faut me proposer ni un concert, ni une bière dans un bar, ni même un restaurant savoyard avec raclette à volonté. Le mercredi c'est le soir de Columbo et cela fait des années que c'est comme cela.

Seulement ce soir, dilemne : y'a t-il un choix à faire entre le concert des stupéfiants M.A.S.S alliés aux charmants rennais de The Dude, et la plus mauvaise aventure du celèbre lieutenant, pastiche d'un thriller où il n'y a même pas de meurtre, où on ne sait même pas qui est le vilain et où Columbo trouve la solution en faisant des zooms numériques sur d'improbables photos ? Non, le choix est vite fait : ce sera concert et je ne regretterai pas le choix !

Me voici donc dans le Mondo Bizarro en attente de deux groupes montants de la scène rock actuelle.

Premiers à entrer dans la salle, les membres de The Dude présentent une formation très classique : deux guitares, une batterie et une jolie bassiste-chanteuse.

Nés dans les cendres des fameux Candie Prune, les Dude semblent avoir assimilé pas mal des bonnes influences de ces dernières années : on retrouve des paroles à la fois violentes et sensuelles chantées à deux voix et posées sur des guitares dévastatrices façon The Hives.

Le tout sans négliger les mélodies entraînantes comme avec l'excellent "Bastards" ou "Kiss me". C'est varié, bien écrit et joué avec plaisir.

Si l'on ajoute à cela les chemises et cravates classiques du revival Joy Divisionesque, on obtient à coup sûr une étoile montante de la scène française.

Et ce ne sont pas les nouvelles chansons qui feront retomber la sauce : l'influence des groupes en "The" y est encore plus présente et la basse de Laureline se transforme en troisième guitare saturée pour en rajouter encore dans la puissance sans jamais que le morceau ne devienne confus.

A suivre absolument...

La salle est inhabituellement remplie. Au premier rang, une série de fans survoltés attendent l'apparition de M.A.S.S et surtout de la chanteuse Justine Berry, sorte de clone de Debbie Harry dont la réputation a précédé ce concert.

Les musiciens arrivent sur scène et effectivement la ressemblance est plutôt là. Le public assiste à une prestation de haut vol entre un groupe mi-rock mi-punk et une furie blonde sur le devant de la scène.

J'ai beau essayer de trouver à qui le groupe ressemble (manie typique du chroniqueur musical), rien ne vient. On ne peut pas vraiment parler des Strokes ni de Blondie comme il était annoncé. C'est un mélange d'influences connues pour un style unique.

L'équipe du premier rang continue son show, alternant passage sur la scène pour féliciter Justine ou offrir une bière au guitariste et slams plus ou moins réussis. Une fan viendra même accompagner Justine au chant sur un titre.

Apparement le groupe est aussi ravi que le public et l'ambiance est incroyablement detendue. Justine Berry sourit, remercie la salle et entonne un classique pendant que le guitariste se prépare pour une série de rappels.

Nul doute qu'ils ne regrettent pas d'être venus s'installer en France et qu'on n'a pas fini d'entendre parler d'eux.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Specially for you de The Dude
The Dude en concert à l'Ubu (Soirée Limbo Records) (10 février 2005)
The Dude en concert au Festival des Terre Neuvas 2005 (samedi)
The Dude en concert à I Love My Neighbours - Puggy - Amber and the Dude - Adanowsky - Gush (13 juin 2010)

Sites officiels :

M.A.S.S : http://www.masstheband.com/
The Dude : http://thedude.theband.free.fr


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=