Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Marsatac #14 (édition 2012) - Jeudi 27 septembre
Epic Rain - Dafuniks - Ghostpoet - DOOM - Heymoonshaker - De La Soul’s Plug 1 & 2 present First Serve - A State Of Mind - El-P  (Dock des Suds, Marseille)  du 27 au 29 septembre 2012

Jeudi 27 septembre, premier jour en cité phocéenne pour le festival Marsatac 14ème édition, c’est parti, on vous dit tout !

Arrivés assez tôt pour assurer une interview avec Khalid et Chokolate (les deux DJ’s et producteurs de DeLaSoul’s Plug 1 & 2 present First Serve), nous faisons un rapide état des lieux : une grande scène couverte à l’extérieure, deux scènes intérieures dans un même bâtiment, un étage pour la scène 1, un salon marocain à ce même étage, des stands de ravitaillement, des espace de repos. Bref, une installation portant davantage Marsatac en configuration festival de grande ampleur.

Ce premier soir, dont seules les deux salles intérieures seront ouvertes, sera plutôt orienté soul, groove et hip-hop, on commence donc les festivités par Epic Rain.  Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est du cabaret hip-hop, mené par le flow d’un rappeur  façon Buck 65, égayé par un chant rocailleux dans un pur style à la Tom Waits. Cette entrée en matière éveille nos sens avec un son et un visuel appliqués, malgré un public peu nombreux pour le moment.

Dans un registre plus groovy, on attendait impatiemment le groupe danois Dafuniks venu nous présenter leur dernier album Enter The Sideshow Groove. On s'attendait à du bon son, nous avons eu du très bon son. Tantôt feutré trip-hop avec la chanteuse Barbara Moleko qui pose toute sa sensualité dans sa voix et son déhanchement, tantôt énergique avec un hip-hop/groove, dont "All I Want" a fait connaître les premiers jumps de la soirée, et bien sûr toujours généreux et communicatif, à ce titre on retiendra un "D to The A" entreprenant. On était déjà séduit par leur musique, nous voilà conquis par leur dynamisme sur scène.

On enchaîne rapidement avec Ghostpoet présent avec un flow flegmatique posé sur un canevas hip-hop-electro-dubstep.

Son album Peanut Butter Blues and Melancholy Jam dans les bacs depuis 2011 a bien fonctionné mais sa musique intimiste manque un peu de punch en ce début de festival où les lieux s’investissent doucement d’une festivité ambiante.

Gros rendez-vous avec la légende du hip-hop DOOM (MF DOOM), toujours agrémenté de son fameux masque typé comics.

Malheureusement, ce concert tourne vite en la plus grosse déception de la soirée. Fidèle à sa réputation, c’est avec 3/4h de retard et un début de concert pas très fracassant que la tête d’affiche émet un flottement dubitatif auprès du public de la salle 1.

La scène est vide, mis à part un écran géant au fond qui n’a pas un grand intérêt et avec deux MC’s plutôt nonchalants. Bref, le son ne nous a pas fait bouger un orteil et on sent rapidement qu’ils nous offrent une prestation bien laborieuse.

On s’est donc dirigé vers Heymoonshaker et quel fut notre bonheur.

C’est la grande découverte du Festival : un pur son de blues beatbox, curieux mélange mais pourtant d’un tel naturel, du moins lorsqu’il est entrepris avec un tel talent. Un guitariste à l’allure sensuelle et à la voix rugueuse donne la réplique à son acolyte œuvrant dans un human beatbox hypnotisant.

On le retrouve donc jonglant avec agilité de la grosse caisse boite à rythme à des rythmes jungle, le public s’enflamme sur des passages drum’n’bass impressionnants. Une véritable performance pour ces deux musiciens, dont la complicité ne fera jamais défaut et tiennent la scène autant qu'une formation complète le ferait. Remplis de générosité et dotés d’un bon esprit zicos, ils seront également présents parmi le public sur les deux autres soirs, avec notamment un concert improvisé dans la rue environnant le dock des Suds au profit des passants. A découvrir impérativement !

On continue la soirée avec une autre tête d’affiche du jour : De La Soul’s Plug 1 & 2 present First Serve. Show énorme, toute l’équipe nous sort le grand jeu. First Serve, ce n’est pas moins de neuf personnes sur scène : Dave et Pos, les deux MC’s de DeLaSoul qui entrent carrément dans la peau des personnages qu’ils incarnent (Plug1 et Plug2), Khalid et Chokolate les deux DJ’s/producteurs envoyant du gros son tinté de oldschool et le reste des musiciens.

Tout ce beau monde nous offre un spectacle très réussi tant au niveau sonore que visuel avec entre autre le fameux "Must Be The Music".

Et pour finir sur une touche plus revival que jamais, les deux MC’s reviennent sans déguisement après la présentation First Serve pour nous offrir quelques tubes immanquables de Delasoul dont "Me myself and I".

Nous étions tellement emballés par ce concert qui a su tenir ses promesses que nous avons fait la première et dernière impasse de la soirée avec A State Of Mind sur la deuxième scène (Cabaret).

La fin de soirée n’est pas de tout repos avec le rap énergique de El-P, pour ceux qui cherchent un peu le répit du dernier concert, c'est raté. Arrivée sur scène en toute trombe  accompagné de son Mc's, les spots s’activent en stroboscopes, des rythmes fous s'emballent, les gestuels sont secs et rapides, voire épileptiques. En tête de front, El-P balance son flow agité aux oreilles des derniers festivaliers de cette soirée.

Avec un format plus court que les prochaines soirées à venir, le premier soir confirme la volonté pour l’équipe de déployer une ambiance festive. Nous attendons avec hâte les soirs suivants dont l’affluence connaitra un bond à coup sûr, une scène énorme extérieure en plus, des stands multipliés et des artistes rameutant la foule avec notamment C2C, Kas Product, James Murphy (LCD Soundsystem), 2ManyDjs.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Enter the Sideshow Groove de Dafuniks
Dafuniks en concert à B-Spot (mardi 29 octobre 2013)
Ghostpoet en concert au Festival Art Rock 2012 - vendredi, samedi et dimanche
Doom en concert à La Malterie (1 février 2011)
Doom en concert au Festival Marsatac #14 (édition 2012) - Marseille
La chronique de l'album Shakerism de Heymoonshaker
Heymoonshaker en concert au Festival Les Paradis Artificiels #7 (édition 2013) - lundi 15 avril
Heymoonshaker en concert au Festival Le Cabaret Vert #9 (dimanche 25 août 2013)
Heymoonshaker en concert au Festival Europavox 2015 - Dimanche 24 mai
De La Soul en concert à Zénith (lundi 22 novembre 2010)
De La Soul en concert au Festival International de Benicàssim #18 (jeudi 12 juillet 2012)
La chronique de l'album Crown Yard de A.S.M : A State of Mind
A State Of Mind en concert au Fil (jeudi 11 mars 2010)

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Marsatac
Le Myspace du Festival Marsatac
Le Facebook du Festival Marsatac

Crédits photos : Sébastien Trivellin (retrouvez toute la série sur son Flickr)


Séb.T & Julie B.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=