Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Noel Gallagher's High Flying Birds
L'Aéronef  (Lille)  mardi 9 octobre 2012

Comme le disait Didier Wampas "Ce soir, ce soir c'est Noel", en revanche dans une abondance de name dropping absolument gratuite, il serait justice de trouver à tout cela un opposé. Car en effet, la vraie question pourrait être, comme le clamait Arlt dans "La Rouille" : "Avais-tu vu venir Noel ?".

Je n'ai jamais était un grand fan d'Oasis mais disons-le franchement, Noel Gallagher m'a toujours été sympathique, bien plus que son crétin de frère, qui m'a toujours semblé être à la pop ce que Sid Vicious était au punk. D'ailleurs, l'aventure Oasis s'est toujours résumée à ces quatres lettres : Noel. C'est donc pour cela que je suis allé à l'Aéronef en ce soir d'octobre, là où je ne mettrais jamais les pieds à un concert de Beady Eye.

De plus, Noel Gallagher fait partie de ces songwriters majeurs, qu'on le veuille ou non, de cette vaste affaire que l'on appelle vulgairement la musique populaire du vingtième siècle. Car l'impact d'un morceau comme "Wonderwall" a définitivement changé la face du monde. Cela s'est d'ailleurs directement ressenti dans l'ambiance présente dans la salle sur-bondée. Noel est accueilli comme une idole, le public crie son nom, chaque chanson débute et se termine par un tonnerre d'applaudissements et la foule chante chaque refrain en choeur.

Pourtant, Noel et son nouveau groupe les High Flying Birds (dans lequel on retrouve néanmoins Mark Rowe d'Oasis aux claviers) ont joué la quasi intégralité de leur unique album éponyme. Et cela est rassurant de voir que les gens, bien qu'ici présents avant tout par nostalgie, suivent toujours les nouveaux projets de leurs idoles.

Les fans d'Oasis ne furent d'ailleurs pas lésés puisque, sur les 20 morceaux présentés ce soir, 8 étaient des morceaux de la grande époque. D'ailleurs, le premier morceau de la set list fut un réjouissant "(It's Good) To Be Free" qui était la face B du single "Whatever", que l'on a aussi retrouvé, mais cette fois au cours du rappel.

Néanmoins, le moment le plus fort du concert fut une reprise acoustique de "Supersonic" après une intro finger-picking sur le thème de "Wonderwall", uniquement interprété par les deux ex-Oasis, prouvant à ceux qui hésitaient encore que c'est une putain de bonne chanson. Les frissons furent donc de la partie.

L'on reprochera néanmoins, pour les plus mauvaises langues, la non présence de Damon Albarn... mais surtout, et cela a toujours été le principal problème de Noel Gallagher, le manque de variations dans ses compositions, bien que restant d'une efficacité redoutable. Mais si cela prend au début, cela finit par lasser. Voila pourquoi Oasis m'a toujours semblé plus mineur qu'un groupe comme Supergrass ou bien évidemment Blur. Mais bon, si on n'a pas réinventé la musique ce soir, la soirée fut bonne en sueur et c'est tout ce qui compte.

Le rappel fut intégralement consacré aux tubes d'Oasis, avec "Whatever" donc, suivi d'un "Little By Little" qui reçut un accueil spectaculaire du public, avant de conclure sur ce qui reste peut-être la meilleure chanson du groupe de Manchester "Don't Look Back In Anger", véritable composition de génie, qui fut accueillie comme il se doit par une longue ovation.

Noel a donc prouvé ce soir que malgré son passif, il était possible de continuer sur la même lignée sans se planter, en proposant des chansons efficaces sans prétention, ayant avant tout pour but de redonner le sourire en ressoudant les foules. La musique populaire peut donc dormir tranquille, car Noel ne lui mettra pas une bûche mais continuera de l'enguirlander de ses plus belles couleurs et lumières. Pas de quoi avoir les boules, en somme...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Noel Gallagher en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du samedi
High Flying Birds en concert au Festival International de Benicàssim #18 (samedi 14 juillet 2012)

En savoir plus :
Le site officiel de Noel Gallagher
Le Myspace de Noel Gallagher
Le Facebook de Noel Gallagher


Sam Nolin         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=