Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Regardez, mais ne touchez pas !
Théâtre Le Lucernaire  (Paris)  octobre 2012

Comédie de cape et d'épée de Théophile Gautier, mise en scène de Jean-Claude Penchenat, avec Alexis Perret, Damien Roussineau, Paul Marchadier, Samuel Bonnafil, Jeanne Gogny (Chloé Donn en alternance), Flore Gandiol et Sarah Bensoussan (Judith Margolin en alternance).

En découvrant aujourd'hui "Regardez mais ne touchez pas !", pièce créée en 1847 au Théâtre-Français, et plus jamais jouée depuis, on sera en face du chaînon manquant qui réunit Gautier et Rostand, auteurs de deux chefs-d'oeuvre de la littérature française, "Le Capitaine Fracasse" et "Cyrano de Bergerac".

Car tout l'esprit de Cyrano est déjà là en gestation, avec de l'humour, des mots et des situations, l'envie d'emporter le spectateur hors des conventions théâtrales, d'inventer avant l'heure le cinéma de cape et d'épée !

Il fallait un tout jeune homme de 75 ans comme Jean-Claude Penchenat, quelqu'un qui sait s'amuser avec le théâtre en le respectant, quelqu'un qui n'a plus besoin de montrer son grand savoir-faire et qui met le texte avant son ego, pour monter cette pièce avec une grande simplicité, une belle évidence dans les effets comiques.

Ici, l'esprit est frondeur et farceur, et Penchenat n'a pas besoin de rajouter des milliers de gags, de se mettre à distance au énième degré pour défendre un texte délicieusement mineur de Théophile Gautier.

Là où d'autres metteurs en scène auraient cherché à aller vers le tout burlesque, les anachronismes à la Monty Python, Penchenat s'en tient à la trame du texte, le suit à la lettre et mène le récit à grande vitesse.

Pour l'aider, l'un des acteurs, Paul Marchadier, a posé dans le coin droit de la scène le texte sur un lutrin pour jouer les narrateurs. Au besoin, il reprend ses partenaires sur une mauvaise prononciation ibérique, bruite les faux combats en entrechoquant couteaux et fourchettes, joue seul tous les gardes qui passent derrière les fenêtres ou les portes...

Dans un beau décor elliptique de Jean-Baptiste Rony, des costumes de Dominique Rocher qui correspondent parfaitement à l'idée que l'on se fait d'une Espagne fantaisiste de l'époque de Philippe II, les comédiens font partager leur joie de jouer aux spectateurs qui sauront, quatre-vingt minutes après cette incursion à la Cour d'Espagne, les en remercier en applaudissements fort nourris.

Car ce spectacle est un régal, pas le régal creux de la formule passe-partout, mais celui du gourmand qui ne laisse rien dans son assiette. Dans "Regardez, mais ne touchez pas !", tout est bon, tout est délectable.

Ceux qui ne connaissent pas le théâtre y trouveront de quoi avoir envie d'y retourner, ceux qui en sont friands seront épatés par le résultat obtenu et devraient garder longtemps le souvenir de ces trois journées qui compteront tant dans la vie de Dona Beatrix d'Astorga et de Don Gaspar, les excellents Flore Gandiol et Alexis Perret.

Ils auront aussi une pensée pour Don Melchior de Bovadilla, plus matamore que matamore, interprété avec un gros appétit par Damien Roussineau, et pour son oncle, le hiératique comte de San Lucar, joué avec une vraie fausse sévérité par Samuel Bonnafil, qui porte finement la fraise.

Une réussite totale. Un spectacle immanquable, donc.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=