Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Wedding Present - Formica
L'Ubu  (Rennes)  lundi 22 octobre 2012

Grosse madeleine de Proust ce soir à l'Ubu : David Gedge revient avec son Wedding Present afin de jouer Seamonsters.

Sorti en 1991 et produit par le très convoité Steve Albini, ce disque sombre, dense et moins mélodique que ce que le groupe avait enregistré jusque alors reste pour les fans du groupe LE disque de référence.

Ce soir, les tempes sont grises, les crânes clairsemés et un rapide coup d'oeil confirme que l'on peut compter les moins de vingt-cinq ans sur les doigts d'une main. On croise de vieux potes de fac que l'on a pas vus depuis une bonne quinzaine d'années, on se croirait à un apéro de Copains D'avant version indie.

Avant le concert, David Gedge traîne du côté du stand des t-shirts et discute, affable et disponible. Il signe quelques disques à des trentenaires ou quadras nostalgiques, ceux-ci évoquent des souvenirs, les flashes des smartphones crépitent.

Chouchou du mythique John Peel, responsable de tonitruantes Black Sessions chez Lenoir, Gedge a passé sa carrière à s'abreuver de sa vie sentimentale pour alimenter ses chansons noisy pop.

L'on peut donc aisément qu'au moment d'enregistrer Seamonsters, ça devait être un sacré beau chantier... Mais en fait, tant mieux pour nos oreilles.

Ce soir, les locaux de Formica ouvrent les hostilités. Visiblement honorés de faire la première partie de leurs idoles, les Rennais enquillent leurs titres pop survitaminés avec efficacité.

Avec quelques années en moins, on se croirait à une soirée étudiante circa 95.

Lorsque David Gedge débarque sur scène avec ses "weddoes", l'Ubu est plein à craquer. Il explique en français que le groupe va commencer avec quelques titres de leur longue carrière et qu'ils joueront ensuite Seamonsters.

Après un court mais pertinent medley, dont les fabuleux "Sportscar" et "Don't touch that dial", les premières notes de Dalliance résonnent avant qu'un tourbillon de guitares noisy ne s'abatte sur le public.

Malgré ses cinquante balais passés, Gedge habite encore ses chansons comme s'il en avait vint-cinq. Les titres s'enchaînent "Suck", "Lovenest", et l'incroyable "Octopussy", c'est beau, sombre, tendu... Quelques nostalgiques réclament "Blue Eyes", Gedge fait remarquer qu'il a les yeux verts, pas bleus... Il décline gentiment la requête en faisant savoir qu'on les reverra très bientôt car "Le Wedding" reviendra jouer Hit Parade d'ici un an ou deux... Rendez-vous prix dans un an...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Seamonsters de The Wedding Present
La chronique de l'album Hit Parade de The Wedding Present
La chronique de l'album Bizarro de The Wedding Present
La chronique de l'album Take fountain de The Wedding Present
La chronique de l'album Search for paradise de The Wedding Present
La chronique de l'album Live de The Wedding Present
La chronique de l'album Valentina de The Wedding Present
Articles : The Wedding Present - Le retour
The Wedding Present en concert à La Maroquinerie (16 mars 2005)
The Wedding Present en concert au Festival International de Benicassim 2005 (dimanche)
The Wedding Present en concert au Festival La Route du Rock 2005 (vendredi)
The Wedding Present en concert au Trabendo (25 octobre 2005)
The Wedding Present en concert au Festival des Vieilles Charrues 2008
La conférence de presse de David Gedge - The Wedding Present (12 août 2005)
L'interview de David Gedge (The Wedding Present) (16 mars 2005)


En savoir plus :
Le site officiel de The Wedding Present
Le Myspace de The Wedding Present
Le Facebook de The Wedding Present
Le site officiel du label Inmybed
Le Myspace de Formica

Crédits photos : Frédéric Villemin (Toute la série sur Taste of Indie)


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=