Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Wedding Present - Formica
L'Ubu  (Rennes)  lundi 22 octobre 2012

Grosse madeleine de Proust ce soir à l'Ubu : David Gedge revient avec son Wedding Present afin de jouer Seamonsters.

Sorti en 1991 et produit par le très convoité Steve Albini, ce disque sombre, dense et moins mélodique que ce que le groupe avait enregistré jusque alors reste pour les fans du groupe LE disque de référence.

Ce soir, les tempes sont grises, les crânes clairsemés et un rapide coup d'oeil confirme que l'on peut compter les moins de vingt-cinq ans sur les doigts d'une main. On croise de vieux potes de fac que l'on a pas vus depuis une bonne quinzaine d'années, on se croirait à un apéro de Copains D'avant version indie.

Avant le concert, David Gedge traîne du côté du stand des t-shirts et discute, affable et disponible. Il signe quelques disques à des trentenaires ou quadras nostalgiques, ceux-ci évoquent des souvenirs, les flashes des smartphones crépitent.

Chouchou du mythique John Peel, responsable de tonitruantes Black Sessions chez Lenoir, Gedge a passé sa carrière à s'abreuver de sa vie sentimentale pour alimenter ses chansons noisy pop.

L'on peut donc aisément qu'au moment d'enregistrer Seamonsters, ça devait être un sacré beau chantier... Mais en fait, tant mieux pour nos oreilles.

Ce soir, les locaux de Formica ouvrent les hostilités. Visiblement honorés de faire la première partie de leurs idoles, les Rennais enquillent leurs titres pop survitaminés avec efficacité.

Avec quelques années en moins, on se croirait à une soirée étudiante circa 95.

Lorsque David Gedge débarque sur scène avec ses "weddoes", l'Ubu est plein à craquer. Il explique en français que le groupe va commencer avec quelques titres de leur longue carrière et qu'ils joueront ensuite Seamonsters.

Après un court mais pertinent medley, dont les fabuleux "Sportscar" et "Don't touch that dial", les premières notes de Dalliance résonnent avant qu'un tourbillon de guitares noisy ne s'abatte sur le public.

Malgré ses cinquante balais passés, Gedge habite encore ses chansons comme s'il en avait vint-cinq. Les titres s'enchaînent "Suck", "Lovenest", et l'incroyable "Octopussy", c'est beau, sombre, tendu... Quelques nostalgiques réclament "Blue Eyes", Gedge fait remarquer qu'il a les yeux verts, pas bleus... Il décline gentiment la requête en faisant savoir qu'on les reverra très bientôt car "Le Wedding" reviendra jouer Hit Parade d'ici un an ou deux... Rendez-vous prix dans un an...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Seamonsters de The Wedding Present
La chronique de l'album Hit Parade de The Wedding Present
La chronique de l'album Bizarro de The Wedding Present
La chronique de l'album Take fountain de The Wedding Present
La chronique de l'album Search for paradise de The Wedding Present
La chronique de l'album Live de The Wedding Present
La chronique de l'album Valentina de The Wedding Present
Articles : The Wedding Present - Le retour
The Wedding Present en concert à La Maroquinerie (16 mars 2005)
The Wedding Present en concert au Festival International de Benicassim 2005 (dimanche)
The Wedding Present en concert au Festival La Route du Rock 2005 (vendredi)
The Wedding Present en concert au Trabendo (25 octobre 2005)
The Wedding Present en concert au Festival des Vieilles Charrues 2008
La conférence de presse de David Gedge - The Wedding Present (12 août 2005)
L'interview de David Gedge (The Wedding Present) (16 mars 2005)


En savoir plus :
Le site officiel de The Wedding Present
Le Myspace de The Wedding Present
Le Facebook de The Wedding Present
Le site officiel du label Inmybed
Le Myspace de Formica

Crédits photos : Frédéric Villemin (Toute la série sur Taste of Indie)


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=