Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Godspeed You! Black Emperor
'Allelujah ! Don't bend ! Ascend !  (Constellation Records)  octobre 2012

Pour moi, Godspeed You! Black Emperor sera toujours la bande originale de : cet automne-hiver-là, interminables d'obscurités, d'errance triste ; un parking le printemps suivant, où dormir, harassé avant l'épreuve ; des kilomètres de route avalés, seul éveillé au volant, sous la pluie torrentielle balayée mollement par les essuies-glaces épuisés ; la solitude de mes sommets montagneux ; une friche industrielle, un millier de kilomètres ailleurs, dans la solitude de la fin du monde...

Où est-elle passée, cette vieille voiture rouge ? Où sont-ils, ces prénoms des temps passés ? Comme avalés dans un blizzard nord-américain. Révolus. Godspeed !

Dix années de hiatus, comme la page d'une vie détournée, courue hors de la course qu'on lui avait prévue – pour le bien, forcément pour le bien, les pages sont faites pour cela, les phrases ne se suivent pas. Jamais.

Et pourtant, les Montréalais reviennent. Simplement, en concert, puis sur disque. Pas une ride n'a été prise. Leur musique sent l'érable, comme on dirait qu'elle sent la poudre – ou le sapin. Colère du temps, avec toujours ces mêmes refus sans concession.

On aurait pu avoir toutes les craintes, celle du déclin, celle des recettes, celle des redites, celle du prête-nom, celle de la vacuité, de la maladresse, de la trahison, même. Et les autres.

Et pourtant : ces dix années ont passé, mais il n'y a rien d'autre à en dire. C'est un fait, calendaire. Mais elles n'ont rien avalé, rien changé pour le groupe. Aujourd'hui, comme hier. Très exactement, comme hier.

Deux drones et deux longues pièces instrumentales, mises en disque de Gamelan et Albanian, titres issus du répertoire scénique de Godspeed era Yanqui U.XO. De fait, on croirait s'y entendre, très exactement. Dix années ont-elles passé ? 'Allelujah ! Don't bend ! Ascend ! réussit l'impossible résurrection à l'identique. Le professeur Frankenstein avait fait bien pire, d'entre les morts.

Un faussaire pourrait aisément entretenir la légende de l'outtake frelaté, d'ailleurs. L'EP complémentaire, les inédits tirés du chapeau. Pourtant non, la créature Black Emperor est bien vivante.

S'il fallait songer à d'autres qu'à eux-mêmes, on évoquerait le Boléro de Maurice Ravel, Spacemen 3, Mogwai. Ce ne serait que des mots. La grande densité du disque ne serait pas que des mots. Métal fondu, brûlant, hurlant comme il se déchire. Godspeed déflagre, s'emporte, tempêtant. La cendre a remplacé la neige dans les tournoiements de la tempête, la colère la mélancolie – bien avant, déjà, d'ailleurs, que ces dix années aient eu passé.

Et dans dix ans ? Où ? Seront-ils encore ? Et moi ? Quels vestiges d'aujourd'hui auront été perdus, demain ? Quelles fins, pour quel monde à venir ? Où sera cette voiture blanche, où seront ces visages-prénoms familiers ?

Le temps. La peur, la mort, l'oubli ? Certainement pas. Ne pas plier. Ne pas plier. Ne pas plier. Ainsi soit-il.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Godspeed You! Black Emperor en concert à Cabaret Sauvage (11 mai 2003)
Godspeed You! Black Emperor en concert à Cabaret Sauvage (13 mai 2003)
Godspeed You! Black Emperor en concert au Grand Mix (10 mai 2003)
Godspeed You! Black Emperor en concert à La Condition Publique (samedi 3 novembre 2012)
Godspeed You! Black Emperor en concert à La Condition Publique (samedi 3 novembre 2012) - 2ème
Godspeed You! Black Emperor en concert au Festival La Route du Rock #23 (vendredi 16 août 2013)
Godspeed You! Black Emperor en concert à L'Aéronef (jeudi 16 avril 2015 )
Godspeed You! Black Emperor en concert à Condition Publique (dimanche 22 octobre 2017)

En savoir plus :
Le site officiel de Godspeed You! Black Emperor
Godspeed You! Black Emperor sur le site de Constellation Records
Le Facebook de Constellation Records


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=