Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rich Aucoin - Here We Go Magic
Grand Mix  (Tourcoing)  jeudi 1er novembre 2012

Je suis fâché contre les hipsters, et autant le dire, je suis fâché contre moi-même. Ce terme devenu au fil du temps insondable n'a ni queue ni tête, et n'est qu'un paradoxe ambulant depuis que l'underground est devenu mainstream. Alors quel rapport entre l'apparition de cette "catégorie" de personnes à la base marginale qui se revendiquaient du jazz et du be-pop pour être cool, et le concert de ce soir ? Malheureusement aucun. Tant tout cela est illogique depuis bien trop longtemps. Au final je suis fâché contre la hype, voilà qui est plus clair.

Le nom de Rich Aucoin tourne beaucoup depuis la dernière édition du festival de Dour, où sa prestation fut instantanément présentée comme culte. C'est donc avec curiosité que nous découvrons ce qui s'avérera être le clown de la soirée.

Rich Aucoin enchaîne sans gène tous les clichés insupportables de la musique autoproclamée indépendante faussement barrée et s'imposera directement à mes yeux comme le Patrick Sébastien de la hype.

Le spectacle n'a quasiment rien de musical, quelques nappes de synthétiseur rétro, le reste étant un programme de boucles relié à un écran géant qui diffuse des vidéos à succès YouTube comme "Double Rainbow" ou des extraits de film comme Back To The Future. Un véritable opéra pour geeks sans grande prise de risque, le tout étant essentiellement basé sur de l'entertainment grand public.

Les paroles, sans intérêt, sont également diffusées sur l'écran afin de faire chanter le public, et se veulent être des espèces de slogans rigolo et cool. A plusieurs reprises (Pat)Rich (Seb)Aucoin lance des confettis et autres cotillons dans la foule avant de la recouvrir d'un parachute. Des ados boutonneux ont l'air ravis de se galocher en dessous, ce qui m'a définitivement plongé dans un profond cynisme.

La seule chose à retenir de cet affligeant carnaval, particulièrement indécent pour des oreilles humaines, fut le batteur, discret, auquel le mix ne rendait pas justice car sous mixé derrière une boite à rythme inutile.

Here We Go Magic arrive sur scène, mais pour balancer, avant d'enchaîner directement sur le set, ce qui donna une arrivée franchement froide, plus tragique que magique, avec un groupe peu dedans et peu ordonné dès les premiers morceaux.

La balance étant courte, le son fut souvent pénible, si ce n'est inaudible sur certaines montées de guitares, qui semblaient pourtant excellentes au niveau des arrangements mélodiques.

Le concert fut tout du long assez plat, le groupe semblant fatigué, même si l'on retiendra de bonnes interprétations de morceaux comme "Alone but moving" de l'excellent A Different Ship, l'un des meilleurs disques de l'année.

Le concert gagnera néanmoins en intensité lors des rappels, où l'on retrouvera un groupe en parfaite symbiose. Concert décevant donc, ce qui arrive parfois lors de dates sur de longue tournée. Reste toujours le disque, aux arrangements pop et à la production impeccables, vraiment rafraîchissant à une époque où tout semble se ressembler.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Rich Aucoin en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Samedi
La chronique de l'album Pigeons de Here we go magic
La chronique de l'album A Different Ship de Here We Go Magic
La chronique de l'album Kadavar - Pond - My Morning Jacket - Last Train - Hot Chip - Here we go magic - Tame Impala de Festival Rock en Seine 2015 - Dimanche 30 août
Here We Go Magic en concert au Festival Radar 2010 (6ème édition)
Here We Go Magic en concert au Festival La Route du Rock #21 (dimanche 14 août 2011)

En savoir plus :
Le site officiel de Rich Aucoin
Le Bandcamp de Rich Aucoin
Le Myspace de Rich Aucoin
Le Facebook de Rich Aucoin
Le site officiel de Here We Go Magic
Le Myspace de Here We Go Magic
Le Facebook de Here We Go Magic

Crédits photos : Olivier Ryckebusch (Toute la série sur Taste of Indie)


Sam Nolin         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Scène Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=