Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Zebra & Bagad Karaez
Zebra & Bagad Karaez  (Zebramix / Avel Ouest / Coop Breizh)  octobre 2012

Il y a quelques temps, le célèbre DJ Zebra faisait parler de lui en ayant proposer sur scène un spectacle pour le moins original mettant en scène un bagad breton complet. Le Bagad Karaez, de Carhaix. Zebra offrait alors un concert vraiment atypique, mêlant des chansons rock à des sons traditionnels bretons. Étrange, certes, mais aussi ludique qu'enthousiasmant, sinon pour les morceaux en eux même au moins pour la performance originale et cette façon rare de rassembler les foules et les publics.

Essentiellement connu pour ses performances de DJ et ses Zebra Mix, ses bootlegs ou encore ses émissions radiophoniques (notamment sur Ouï FM) et un peu moins comme bassiste des Billie Ze Kick et les Gamins en Folie (mais si, souvenez vous "Mangez-moi ! Mangez-moi !"), il se prend au jeu de la composition et délaisse petit à petit ses platines pour le micro et la guitare. L'aventure Bagad se poursuit donc logiquement sur disque avant de reprendre le chemin de la scène, là où le vrai spectacle se déroule avec sa vingtaine de musiciens traditionnels et une puissance sonore pour le moins massive.

Difficile alors de recréer sur disque ce qui était si jubilatoire sur scène. Car quelle que soit votre sensibilité musicale, il était difficile de résister à la puissance dégagée par le groupe en concert. Pourtant, cet album n'est pas dénué d'intérêt. D'abord parce que l'on y entend Cali parler d'orgasme dans le Finistère, ou bien encore Arno faire du... Arno mais aussi parce que Zebra a su, en mêlant compositions plutôt réussies et reprises habiles (comme l'excellent "Right here, Right Now") insuffler de la vie dans tout cela. Binious et autres instruments se font beaucoup plus rock'n'roll que l'on pourrait l'imaginer car si leurs sons sont bien ce à quoi on s'attend, l'utilisation qui en fait est bien loin des clichés que l'on peut avoir sur la Bretagne, d'autant que les percussions et les guitares apportent une puissance de feu supplémentaire.

Résultat : on se prend assez vite au jeu, c'est festif, c'est rock, c'est puissant, les textes sont plutôt amusants et les arrangements remettent la musique traditionnelle au centre de son époque, l'usage qui en est fait allant souvent à contre-courant des idées reçues. Cela sonne certes breton, mais aussi très rock. Une énergie commune au service d'un album joyeux et sans complexe.

Zebra n'a pas grand chose à prouver tant en ce qui concerne son travail que sa culture musicale et il tente ici un exercice qui ferait peur à plus d'un. Bel exercice de style et disque réussi, cet album ne fera pas l'unanimité pour autant et devrait avoir du mal à trouver son public parmi la scène rock indé mais plaira sans doute à qui n'a pas d'a priori et sait se laisser emporter parfois par une musique légère et joyeuse, qui plus est remplie de références et saura faire sans peine la différence entre Zebra et Nolwenn Leroy, rock et variété.

En tout cas du côté de Carhaix, nul doute que les fest-noz ne seront plus jamais pareils. Et en attendant d'aller en Bretagne, n'hésitez pas à aller voir la Bretagne quand elle passera près de chez vous, avec Zebra pour chef d'orchestre.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Rock N' Soul Radio de Zebra
La chronique de l'album Mambopunk de Zebra
Zebra en concert au Festival Les Nuits Parisiennes 2006
Zebra en concert au Festival FNAC Indétendances 2010 (samedi 7 août 2010)
Zebra en concert à L'Alhambra (mardi 13 novembre 2012)
L'interview de DJ Zebra (7 août 2010)

En savoir plus :
Le site officiel de Zebra & Bagad Karaez
Le Facebook de Zebra & Bagad Karaez


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
  
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 22 mars 2015 : A voté !

Pendant que les urnes se remplissent de bulletins de vote, sur Froggy's Delight voici les résultats de notre sélection culturelle hebdomadaire. De la belle chanson française, des spectacles éclectiques, des films, des expos ... c'est à découvrir tout de suite.

Sur les platines :

"Effacer la mer" de Orso Jesenska
"Goon" de Tobias Jesso Jr
Le Flegmatic en interview à propros de "Esprit de Conquête", Le Flegmatic en session acoustique également
Interview de Gaz Coombes autour de son album "Matador"
"Kamishibai" de Benjamin Fincher
"Husbands" de Husbands
"X" de Bruit Qui Court
"Reality show" de Jazmine Sullivan
"Conforme" de Roucaute
Oxmo Puccino Trio à la Maison Folie Beaulieu
Yellowcard à La Cigale

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Lignes de faille" au Théâtre du Rond-Point
"Les guêpes de l'été..." au Théâtre du Rond-Point
"Boesman et Lena" au Théâtre de la Tempête
"La pelle du large" au Grand Parquet
"La Chatte Bleue" au Théâtre Clavel
"Risk" au Théâtre Paris-Villette
"Youdream" au Monfort Théâtre
"Jean - This is the end" au au Café de la Gare
"Betty Boop, l'étrange cabaret" à la Folie Théâtre
"Ressacs" au Théâtre Mouffetard
"Vers le lac j'entends des pas" au CNSAD
une reprise à ne pas rater :
"Le Faiseur" au Théâtre de la Ville
et les chroniques des spectacles de mars

Expositions avec :

"Jeanne Lanvin" au Palais Galliera
et "les chroniques des expositions en cours

Lecture avec :

"Les tremblements essentiels" de Viktor Lazlo

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"La Sapienza de Eugène Green
"Voyage en Chine" d15938e Zoltan Mayer
"El evangelio de la carne" de Eduardo Mendoza de Echave
"Un Amour (Roman)" de Richard Copans
et les chroniques des sorties de mars
les chroniques des sorties de février
les chroniques des sorties de janvier

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=