Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce DIIV
Interview  (Paris, Pitchfork Music Festival)  jeudi 1er novembre 2012

C’est après leur prestation brute et intense au pitchfork festival que l’on retrouve le groupe DIIV pour un entretien. C’est négligemment  affalé dans les canapés en cuir, et avec une certaine nonchalance voire indolence que le groupe répond aux questions.

Bonjour et bravo pour votre concert !

Andrew Bailey (guitare) : Tu as aimé ? Bah merci ! On a essayé de faire les choses bien !

Colby Hewitt (batterie) : Merci c’est gentil, on a fait notre max. C'était cool, non ?

Andrew Bailey : Plutôt ouais…

Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Colby Hewitt (batterie) : C’était un jour de neige, en décembre…

Andrew Bailey (guitare) : Moi et Colby on est allé au lycée ensemble et Zachary, on s’est rencontré durant des concerts. A New-york, un jour de… (rire)

Comment pouvez-vous décrire votre groupe ?

Zachary Cole Smith (chanteur, guitariste et leader du groupe) arrive les mains chargées de bières, en distribue à tout le monde et nous trinquons au concert.

Zachary Cole Smith : Alors c'était quoi la question ?

Andrew Bailey : Comment décrire notre musique.

Zachary Cole Smith : Entire Frustration.

Colby Hewitt : Des voteurs absents.

Zachary Cole Smith : Nous sommes frustrés. Donc du Frustration Rock ou du Dream Punk…

Comment vous situez-vous dans la scène New-Yorkaise ?

Zachary Cole Smith : Nous sommes en rebellion contre la scéne New-Yorkaise.

Andrew Bailey : Nous n’y sommes que rarement. On n’y joue presque plus. Nous sommes constamment en tournée.

On peut encore parler de scène New-Yorkaise ?

Andrew Bailey : Plus ou moins.

Colby Hewitt : Rien de cohérent.

Zachary Cole Smith : Il n’y a que des artistes qui veulent devenir célèbres, et vite. Il n’y a pas de genre précis. C’est l’une des raisons de la création du groupe, pour répondre à cela et montrer notre mécontentement.

Votre son de guitare est une des signatures du groupe. D’où vous vient-il ?

Zachary Cole Smith : C’est arrivé un peu par hasard. Cela n’a pas pris beaucoup de temps pour l’expérimenter. Je ne sais pas. Mais c’est aussi un peu le point de départ, je trouve. Et puis tout a poussé à partir de là. Il n’y avait pas vraiment d’autre option non plus. Je voulais un son qui soit capable de remplir une grande salle. Comme celle-là par exemple.

Des groupes comme les Cocteau Twins ou The Cure vous y ont amené ?

Zachary Cole Smith : Définitivement ! Ce sont des groupes très importants pour nous. J’adore les Cocteau Twins et The Cure sont une énorme influence pour notre son mais il y en d’autres…

Captured Tracks semble être le meilleur label pour vous. Ont-ils aimé vos chansons dès qu’ils les ont entendues ?

Zachary Cole Smith : En quelque sorte oui ! L’histoire, c’est qu’une de nos chansons était jouée dans leurs bureaux et qu’un mec s’est dit "mais c’est quoi cette musique ?". Voilà ! Bon après moi j’ai toujours voulu être sur ce label. On a un peu monté ce groupe sachant que l’on voulait trouver une place dans le son général de Captured Tracks.

Colby Hewitt : Soyons francs… tout était calculé... (rire)

Quels sont les disques que vous avez écouté cette année ?

Zachary Cole Smith : Rien…

Et le dernier Spiritualized ?

Zachary Cole Smith : J’adore le nouveau Spiritualized. Qui t’a dit ça ?

Andrew Bailey : Tu es en train de mentir…

Zachary Cole Smith : (rire) Non c’est vrai ! Spiritualized est un vieux groupe, j’ai longtemps était un grand fan. Ouais j’aime bien. Deerhunter aussi mais ce n’est pas de cette année...

Que nous réserve le futur ?

Andrew Bailey : Un nouveau disque, de nouvelles chansons… On va enregistrer en février ou mars.

Zachary Cole Smith : Plus fort, plus rapide, plus costaud.

Andrew Bailey : Plus rebelle, plus punk.

Zachary Cole Smith : Plus fou !

Vous aimez Paris ?

Zachary Cole Smith : On adore Paris ! J’y ai passé du temps plus jeune, quand j’étais enfant.

Et vous connaissez des artistes Français ?

Zachary Cole Smith : Quelques uns, oui.

Andrew Bailey : Frustration.

Zachary Cole Smith : Jacques Brel…

Le manageur interrompt en lui précisant qu’il est belge.

Zachary Cole Smith : OK mais bon j’aime bien Jacques Brel ! Sinon Serge Gainsbourg, Françoise Hardy

Devin Ruben Perez (basse) : Daft Punk.

Zachary Cole Smith : Ed Banger, Justice. Mais oui, en nouveau groupe Frustration. Ils sont impressionnants !

Devin Ruben Perez : Ils sont vraiment très très bons !

Zachary Cole Smith : Par contre, on déteste Phoenix !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

DIIV en concert à Pitchfork Music Festival Paris #2 (édition 2012)
DIIV en concert à Pitchfork Music Festival #2 (édition 2012) - jeudi 1er novembre

En savoir plus :
Le Facebook de DIIV


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 septembre 2018 : Un été sans fin

On n'est pas trop mal sous le soleil de septembre. Il faut bien cela pour faire oublier un peu l'actualité politique et sociale. Pour se détendre, voici notre petit programme culturel hebdomadaire, notamment avec de la musique, des spectacles à foison, la rentrée des expositions, une sélection de films et toujours de la littérature. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

et toujours :
"June" de Brendon Anderergg
"Comme de Niro" de Madame Robert
"Neige à Londres" de Eles
Retour sur la 28eme édition du Festival de la Route du Rock de Saint Malo
Interview avec Judith Owen en concert le 17 septembre au 3 Baudets
le Rock chic de Thomas Breinert, découverte à prolonger par l'écoute de la session acoustique.

Au théâtre :

les nouveautés :
"Infidèles" au Théâtre de la Bastille
"Dialogue aux Enfers" au Théâtre de Poche-Montarnasse
"Le C.V. de Dieu" à la Pépinière Théâtre
"Signé Dumas" au Théâtre La Bruyère
"Solaris" au Théâtre de Belleville
"L'éternel premier" à La Pépinière Théâtre
"1830 Sand Hugo Balzac : tout commence..." au Théâtre Essaion
"Galilée, Le Mécano" au Théâtre de la Reine Blanche
"Vipère au poing" au Théâtre Le Ranelagh
"4.48 Psychose" au Théâtre La Croisée des Chemins
les reprises :
"La Nostalgie des blattes" au Théâtre du Petit Saint-Martin
"Cyrano de Bergerac" au Théâtre Le Ranelagh
"Une ombre dans la nuit" au Théâtre Le Ranelagh
"La Loi des Prodiges" au Théâtre du Petit Saint Martin
"Gérémy Crédeville - En vrai le titre on s'en fout" à la Comédie de Paris
"Fabrice Petithuguenin - C'est compliqué" au Théâtre Le Bout
"Manon Mezadorian - Pépites" au Théâtre du Marais
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Picasso : Chefs d'oeuvre !" au Musée national Picasso
"Country Life - Chefs d'oeuvre de la Collection Mellon" au Musée de la Chasse et de la Nature

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Leave No Trace" de Debra Granik
"L'Amour est une fête" de Cédric Anger
"Sugarland" de Damon Gameau
Oldies but goodies avec : "Rue des Cascades" de Maurice Delbez en version remastérisée
Ciné en bref avec :
"Blackkklansman" de Spike Lee
"Whitney" de Kevin Macdonald
"Photo de famille" de Cecilia Rouaud
"Bonhomme" de Marion Vernoux
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler
et toujours :
"Ce que l'homme a cru voir" de Gautier Batistella
"Dans la chambre noire" de Susan Faludi
"L'écart" de Amy Liptrot
"La femme à part" de Vivian Gornick
"Sous les branches de l'udala" de Chinelo Okparanta
"Wild side" de Michael Imperioli

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=