Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce General Elektriks - Lateef the Truthspeaker
Le Fil  (Saint-Etienne)  jeudi 8 novembre 2012

Jeudi 8 novembre, la salle de musique actuelle le Fil de Saint-Etienne accueillait le groupe français éléctro pop General Elektriks avec en première partie, le rappeur Américain ‪Lateef the Truthspeaker qui a présenté son premier album solo Firewire.

Un concert assez intimiste qui s'est passé au Club, avec un public de tous âges assez actif et  enjoué.

20h30 : Lateef the Truthspeaker arrive sur scène avec un DJ aux platines, une mélodie très hip-hop soul retentit du mur de son, la voix du rappeur s’installe, le public commence déjà à se titiller. Agréable surprise, pour ma part, vu que je n'avais pris le temps d'écouter son album Firwire : une fusion entre le rock des années 70, la musique rétro des années 80 et un soupçon de funk dans certains morceaux.

Bref, Latheef a su chauffer la salle avec un "Saint-Etienne Makes a noise !" dès son arrivée sur scène. Une mise en appétit physique parfaite avant l'arrivée de General Elektriks.

21h : le groupe  finit avec un beau discours Américain sur l'amour "Takes this love and makes a noise for General Elektriks" (je suis désolé, ce sont les seules phrases que je peux retranscrire).

Des sifflements et applaudissements résonnent dans toute la salle, nous remercions Lateef the Truthspeaker et son DJ comme il se doit pour ce beau show et attendons impatiemment la suite des évènements.

Le public a pris le temps de se désaltérer et de faire quelques préparations physiques avant l'arrivée du groupe.

Une préparation utile car nos 5 artistes étaient très animés avec Hervé Salters (chant et clavier) qui, dès le premier titre lancé, sautait déjà comme un lapin, et nous montrait de belles figures de jump tout en jouant du clavier - évidemment cela donne envie de faire la même chose.

Eric Starczan à la guitare électrique était aussi excité et nous a joué son beau solo de guitare, le pied sur une enceinte devant une foule attentive, qui commençait à avoir la bougeotte.

Les musiciens étaient beaux, ils portaient chacun une belle petite chemise avec une jolie cravate, un côté fonctionnaire de bureau avec les stylos dans la poche avant.

Un seul sortait du lot : Jessie Chaton, le bassiste, qui avait un style complètement décalé avec une belle combinaison à rayures rouges et noires, une coupe de cheveux à la Jackson Five que tout le monde rêve d'avoir, une basse transparente, et une chorégraphie sensuelle magnifique en rythme avec la musique.

Enfin,  ils avaient tous leurs côtés décalés qui, une fois mélangés, créaient un agréable spectacle.

Le groupe a principalement joué des titres du premier et du deuxième album ("Helicopter", "Little lady"). Ils ont également repris la musique de David Bowie, "Andy Warhol", très belle reprise. Le chanteur assez fan de Andy Warhol a d’ailleurs pensé au nom General Elektriks en rapport à une marque connue façon pop art.

Ils ont ensuite joué leur titre le plus connu "Raid the radio". Je vais passer pour la grande fanatique, mais je vous avoue être partie en courant pour filmer cette belle chanson.

Ils ont ensuite enchaîné sur "Show me your hands" avec la participation du public qui levait les mains en l’air et les bougeait au moment du refrain ; une bonne initiative de faire participer la foule, bien que celle-ci bougeait déjà beaucoup.

Le concert devait se terminer vers 23h mais en réalité a fini à 23h30, après deux beaux rappels du public qui en redemandait.

Je n’ai pas vu l’heure et demi de concert passée et j’avoue que si cela avait duré une heure de plus, j’étais prête et je n’étais pas la seule à l’être.

Je suis ce groupe déjà depuis 3 ans, j’étais vraiment contente de pouvoir enfin les voir en concert. C’était vraiment un très bon concert...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Good City For Dreamers de General Elektriks
La chronique de l'album Parker Street de General Elektriks
General Elektriks en concert au Bataclan (vendredi 12 mars 2010)
General Elektriks en concert au Festival Rock en Seine 2011 (vendredi 26 août 2011)
General Elektriks en concert au Festival Solidays #14 (édition 2012) - dimanche

En savoir plus :
Le site officiel de General Elektriks
Le Myspace de General Elektriks
Le Facebook de General Elektriks
Le Myspace de Lateef the Truthspeaker
Le Facebook de Lateef the Truthspeaker

Crédits photos : Eric Ségelle (Toute la série sur Taste of Indie)


Alexia De Los Santos         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=