Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jason Lytle
Dept. of Disappearance  (ANTI- Records / PIAS)  octobre 2012

Jason Lytle fait partie de ce cercle des songwriters incontournables de notre époque. Un gars à qui personne ne va s'amuser à dire que sa casquette de fermier lui fait une drôle de gueule et que tout le monde complimentra pour sa superbe barbe en désordre parfaitement assortie à sa chemise à carreaux. Surtout, un gars qui depuis deux décennies nous fait du bien dans la tête (et donc partout) avec ses compositions aussi mélancoliques qu'entêtantes, épiques et imparables.

C'était déjà ce que l'on aimait chez Grandaddy, et c'est ce que l'on retrouve chez Lytle avec ce deuxième album solo qui sort pile alors que les Grandaddy se sont retrouvés pour une série de concerts il y a peu. Curieuse confusion de calendriers mais ce Dept. of Disappearance est un un album de Lytle sans ses acolytes habituels avec qui il ne semble par ailleurs pas avoir de nouvelle oeuvre en chantier.

Quoi qu'il en soit, la recette comme les ingrédients varient peu. De la guitare, des synthés, une voix toujours aussi envoûtante et des morceaux solides sont au rendez-vous. Les plus grincheux d'entre vous crieront à la redite, les autres apprécieront ce nouveau petit bijou de Lytle. Peut-être pas sa pièce maîtresse mais de quoi largement passer dans un hypothétique top album de fin d'année.

Très proche parfois vocalement d'un Donahue qui se serait acoquiné avec Luke Haines ("Young Saints"), Lytle a une parfaite maîtrise de son chant et nous emmène là où il veut dans des ambiances évidemment feutrées et des mélodies qui vous carressent dans le sens du poil, par ailleurs souvent hérissé par l'émotion dégagée par des titres comme "Hangtown", nombreux sur l'album.

"Get Up and Go" est presque joyeux et son encourageant "Get up and go, you can do it, everythings gonna be alright" vous donne presque envie de traverser l'hiver en slip de bain, options insouciance et allégresse. "Willow Wand Willow Wand" et son refrain entêtant vous suivra longtemps, tout comme "Your Final Setting Sun" qui pourrait sortir tout droit de la discographie de dEUS. Sombre et très rock, à consommer sans aucune modération.

Il faut se rendre à l'évidence, Lytle est magnifiquement doué et cet album en est une preuve de plus à écouter en boucle tout l'hiver et bien au-delà, tout comme le reste de sa discographie qui, même si elle est inégale, reste tellement au-dessus du lot.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Yours Truly, The Commuter de Jason Lytle
La chronique de l'album Sumday de Grandaddy
La chronique de l'album Below the radio de Grandaddy
La chronique de l'album Just like the family cat de Grandaddy
La chronique de l'album Last Place de Grandaddy
Grandaddy en concert au Café de la Danse (18 juin 2003)
Grandaddy en concert à Ninkasi (5 décembre 2003)
Grandaddy en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du dimanche

En savoir plus :
Le site officiel de Jason Lytle
Le Bandcamp de Jason Lytle
Le Myspace de Jason Lytle
Le Facebook de Jason Lytle


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Jason Lytle (31 mars 2009)


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=