Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Croquefer - L'île de Tulipatan
Théâtre Athénée-Louis Jouvet  (Paris)  décembre 2012

Opéras bouffe de Jacques Offenbach, mis en scène par Jean-Philippe Salério, avec Emmanuelle Goizé, Flannan Obé, Loïc Boissier, Lara Neumann et Olivier Hernandez (en alternance François Rougier).

"Croquefer", c'est d'enfer. "L'île de Tulipatan" c'est épatant. Il ne manque que l'air et rares, sans doute, ceux qui connaissent les farfelus couplets de ces deux opus en un acte du prolifique et facétieux Jacques Offenbach.

Les voici exhumés par la Compagnie Les Brigands qui, traditionnellement, finit l'année et commence la suivante sur la scène du Théâtre Athénée-Louis Jouvet avec sa dernière création en date.

En effet, sous la direction artistique de Loïc Boissier, celle-ci se consacre au répertoire d'un genre d'opéra français oublié qui regorge de pépites et de perles en terme de divertissement lyrique et, sous la direction de Jean-Philippe Salério, pour le quintet de comédiens-chanteurs, et de Christophe Grapperon pour l'orchestre, le millésime 2012 est particulièrement goûteux et réussi.

Deux crus au menu avec, en premier lieu, l'opérette-bouffe "Croquefer ou le dernier des paladins" propose une déclinaison loufoque des guerres intestines dans un Moyen-Age de fantaisie. Croquefer, seigneur ruiné, sans armée, hors un écuyer idiot et têtu, sans château hors une tour délabrée, sans arme, il a avalé son épée, continue le combat en enlevant Fleur de Soufre la fille de Mousse-à-Mort, son ennemi séculaire qui revient éclopé de Palestine, amoureuse de son neveu Ramasse-ta-tête.

Suit "L’île de Tulipatan", opéra-bouffe qui aborde la thématique contemporaine du genre avec un imbroglio "sexuel" : Cacatois XXII, duc de Tulipatan Cacatoua a un fils doux, timide et gracieux, qui est une fille et son ministre Octogène Romboïdal, abusé par son épouse Théodorine, a une fille aux goûts de cuirassier qui est un garçon.

Le titre des couplets ("Mon château qu’il est chic !", "Oui, c’est moi comme Mars en Carême", "Vive le grand Cacatois!", "Je vais chercher les petites cuillères"), suffit à donner le ton de gaité et de loufoquerie qui préside aux deux livrets savamment mises en musique par Offenbach.

Sur scène, dans une scénographie à l'esthétique épurée de Thibaut Fack qui s'écarte résolument du décor de carton pâte régulièrement usité dans ce registre musical, avec un grand miroir, incliné pour un jeu tête à l'envers sur un mini castelet, puis à la verticale avec portes en tourniquet pour un salon en galerie des g glaces, des costumes en symétrie dans les deux actes de Élisabeth de Sauverzac et la chorégraphie efficace et primesautière de Jean-Marc Hoolbecq, deux ténors, deux sopranos et un baryton s'en donnent à coeur et à choeur joie.

La variété des couplets permet à chacun de faire valoir son talent : la pétulante Lara Neumann est irrésistible en princesse volontaire et en mère virevoltante face à François Rougier excellent en amoureux comme en mari tyrannique.

Loïc Boissier est désopilant en duc de pacotille qui affectionne autant les bains de pied que la barcarolle.

Quant à la séduisante Emmanuelle Goizé et au sémillant Flannan Obé, ils forment le duo comique ravageur de Croquefer et le couple de contraires contrariés de Tulipatan qui explosent respectivement dans le solo "Vive le tintamarre" et le couplet du colibri.

Pétillant d'humour bouffon, tonique et jubilatoire, ce spectacle qui réunit des valeurs sûres du lyrique constitue un divertissement idéal et de surcroît de qualité.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=