Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce N'être pas né
Théâtre de Ménilmontant  (Paris)  janvier 2013

Tragédie comique en prose ordinaire écrite et interprétée par Yves Cusset dans une mise en scène de Philippe Touzet.

Quand un normalien, agrégé de philosophie et enseignant universitaire double sa toge de l'habit d'Arlequin, cela donne un comédien qui fait son one man show tout en se défendant de faire de l'humour.

Enfin, l'humour qui est véhiculé par les one man shows standard considérant qu'ils sont à l'humour ce que la pornographie est à l'amour. Yves Cusset y préfère l'humour du tragique ce qui se concrétise avec son quatrième opus par "une tragédie comique en prose ordinaire".

Intitulé "N'être pas né", titre inspiré d'une phrase du philosophe Emil Cioran, qui n'est pas connu pour son goût de l'égrillard, auteur de "De l'inconvénient d'être né", ce solo comico-philosophique de haute volée excellemment bien écrit.

Car, esprit brillant et délié, Yves Cusset a du vocabulaire et sait de quoi il parle quand il manie les concepts philosophiques et métaphysiques même si tout paraît relever de l'évidence sur le ton de la conversation qu'il noue avec le public.

Et cerise sur le gâteau, l'ensemble est truffé de jeux de mots, souvent basés sur l'allitération, et sur le détournement d'expressions contemporaines, à l 'instar de nychtamère qui célèbre le sommeil du bébé en compagnie de sa maman, qui instillent des pauses récréatives.

Il raconte le parcours de vie d'un homme à partir du délice que serait la paradisiaque vie intra-utérine en passant par le traumatisme de la naissance, l'incontournable complexe d'Oedipe et ses angoisses existentielles, qui ressortit simultanément de la tragicomédie qu'est l'existence humaine, qui n'est qu'une succession de morts et de renoncements, celle du nouveau-né, puis du bébé, puis du petit enfant et ainsi de suite jusqu'à la maturité et d'une réflexion sur le temps et la mort.

Le rire fuse, parfois jaune, et jamais le rire gras spécialité du commandant en chef des armées du one man show selon Cusset, le sourire est omniprésent. Et le rire de la catharsis, que l'officiant appelle de ses voeux dans son préambule,remplit sa mission en douceur et donne l'impression d'être plus intelligent à l'issue du spectacle.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=