Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce HEY! Modern art & Pop Culture - Part II
Halle Saint Pierre  (Paris)  Du 25 janvier au 23 août 2013

Après le beau succès en 2011-2012 de leur premier opus à la Halle Saint Pierre intitulé "HEY ! Modern art & Pop culture", Anne Richard et Julien Deflisques, fondateurs-rédacteurs en chef de la revue Hey !, créée en 2010 avec pour mission de "relayer l’originalité, la modernité, l’intelligence du populaire et de la rue", repiquent au jeu avec "HEY ! Modern art & Pop culture - Part II".

A cette exposition, ils ont voulu donner l’allure d’un cabinet de curiosités sans contrainte didactique, ouvert à tous, de l'historien d'art au néophyte.

Parcourant en connaisseurs et défricheurs l’art plastique underground, ils donc sélectionné une soixantaine d'artistes français et étrangers - dont la plupart ont déjà accédé à une notoriété internationale, notamment ceux nés dans la première moitié du 20ème siècle - qu'ils considèrent comme constituant "le pollen libre de la création culturelle".

La constellation Pop dans tous ses états

Le panorama est vaste de la bande dessinée à la peinture en passant par la sculpture, le dessin et le tatouage, mais aussi la céramique et la photographie et l'exposition ne procède à aucun regroupement ni thématique ni technique, n'imposant aucune ligne directrice.

En tête d'affiche, un quatuor de choc connu même des néophytes : H.R. Giger et ses "aliens", Joe Coleman avec ses panthéons puzzléiques, Jack Kirby, "The King of Comics" avec des planches originales et les Clayton Brothers chef de file de la pop surréaliste.

Toutefois, et nonobstant le fait que les artistes usent de médiums et pratiques différents et l'aspect cacophonique qui semble résulte de la juxtaposition de leur oeuvres, force est de constater qu'ils appartiennent à la même planète.

Une nébuleuse qui se caractérise notamment par des techniques et des thèmes, ces derniers ressortissant essentiellement à l'expression de l'angoisse spirituelle contemporaine par la biais de la tradition magico-réaliste, dont les dénominateurs commun sont la réminiscence, la réappropriation et la résonance avec les arts majeurs du passé.

Car si la constellation pop issue de lowbrow reprend souvent les formes et les figures populaires du pop art, ses prédilections thématiques révèlent des sources bien plus anciennes.

En effet, l'allégorie fantastique, les mondes imaginaires, entre cauchemar (Chris Mars) et post-apocalypse (Norbert H. Kox, Gérard Lattier, Frédric Voisin), le bestiaire (les animaux de Elizabeth Mcgrath),

la vanité (le tribal moderne de Jim Skull avec sa série de crâne tissés), l'iconographie religieuse revue de manière profane (l'imagerie hindouiste revisitée par Bollywood de Ravi Varma et le triptyque de la peinture de dévotion consacré à l'érotisme violent vu par Masami Teraoka),

 

 

l'hybridation aussi étrange qu'inquiétante de l'homme et de l'animal en résonance avec l'univers des freaks (les monstres de foire de Travis Louie), avec les poupées de Paul Toupet aux airs de momies des catacombes, les tapis peau d'homme de Renato Garza Cervera, les êtres du 3ème type de H.R. Giger et les trophées taxidermiques au visage humain de Kate Clark, ressortissent à la déclinaison contemporaine des maîtres anciens.

Et plus précisément les primitifs flamands, le maniérisme de la Renaissance et la peinture baroque flamande du 17ème siècle.

Ainsi en est-il de manière patente chez John Brophy, Stéphanie Lucas, Heather Nevay et Mike Davis.

A noter l'influence de la gravure de Albrecht Dürer chez Tom Huck, la revisitation profane du vitrail religieux par Judith Schaechter et le courant néo-Delft blauw avec les céramistes Charles Krafft et Gerard Born.

Pour les influences plus récentes, celle des mouvements artistiques du 19ème et 20ème siècle avec le symbolisme de Félicien Rops, la sculpture académique, "L'Aurore" de Denys Pierre Puech déclinée en céramique kitsch par Carolein Smit, et le surréalisme de Martin Wittfooth.

Quant à l'art singulier maïeutique de Joe Coleman se retrouve chez Jean-Pierre Nadaut, Raymond Renaud et Mario Chichorro.

D'autres pistes sont à explorer, tel celle du romantisme avec l'exploitation de l'horreur, le body art, les arts toys avec les Barbie trash vouées à des meurtres sanglants de Mariel Clayton et la BD sous influence crumbienne.

Alors bonne visite et rendez-vous pour HEY Part III !

 

En savoir plus :

Le site officiel de la Halle Saint Pierre

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation de la Halle Saint Pierre


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 août 2019 : Sur la Route du Rock

Nous voici en route pour Saint Malo et son inimitable Route du Rock que nous aimons tant. Pour le voyage on vous a sélectionné quelques disques et quelques bouquins pour préparer gentiment la rentrée. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

Nos valises sont prêtes, en route pour La Route du Rock
"Onda" de Jambinai
Rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society
et toujours :
"When I have tears" de The Murder Capital
Seun Kuti en interview au festival Terre du Son ou nous l'avons également vu en live avec Egypt 80
vendredi au Foreztival avec The Inspector Cluzo, Feu! Chaterton entres autres
samedi au Foreztival toujours avec Tiken Jah Fakoly, Goran Bregovic, Thérapie Taxi

Au théâtre :

des comédies avec des inoxydables à voir ou revoir tels :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Le Gros diamant du Prince Ludwig" au Palace
et des outsiders à découvrir :
"Jean-Louis XIV" au Théâtre des Béliers parisiens
"La Moustache" au Théâtre du Splendid
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Azzedine Alaïa - Une autre pensée nde la mode : la Collection Tati" à la Galerie Azzedine Alaïa

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon
et toujours :
"Le voleur d'eau" de Claire Hajaj
"Paix et guerre" de Ronan Farrow
"UK serial killers" de Emily Tibbatts

Froggeek's Delight :
"Old man's journey" sur PS4, PC, Mac, Xbox, Switch, iOS et Android

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=