Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Chambre 108
Théâtre des Deux Rives  (Charenton-le-Pont)  février 2013

Comédie dramatique de Gérald Aubert, mise en scène de Bruno Bernardin et François Bourcier, avec Isabelle Rougerie, Jean David Stepler et Hervé Masquelier.

"Chambre 108" n'est pas une chambre d'hôtel pour frasque galante et comédie de boulevard avec le fameux trio du vaudeville mais une chambre d'hôpital. Moins drôle bien évidemment.

Encore que, hors de tout pathos naturaliste et toujours sur le fil de la comédie dramatique, Gérald Aubert titille la veine humoristique.

En effet, il signe une comédie épatante, spirituelle et presque philosophique comme une ode à la vie, et cependant empreinte de réalisme, qui aborde les sujets les plus redoutables, la solitude, la maladie, la vieillesse et la mort, avec beaucoup de justesse, de sensibilité et d'humour, l'humour noir rivalisant avec l'humour allénien, dans laquelle les personnages naviguent à vue entre autodérision et désenchantement.

Une comédie avec une vraie intrigue théâtrale qui repose sur la rencontre et la confrontation de deux personnages que tout oppose et qui vont devoir partager le même espace "vital" : un vieux grigou bougon, qui élirait bien domicile à l'hôpital pour échapper à la solitude du retraité d'autant qu'il y a du mouvement avec la succession des voisins de lit, et surtout logorrhéique et un quadra inquiet fauché au bel âge par une suspicion de cancer.

Entre les deux, joignant le geste médical à l'oreille de la confidente, une sympathique infirmière fait à la fois officie d'arbitre et de substitut maternel pour ces hommes fragilisés.

Pas d'esbroufe dans la mise en scène de Bruno Bernardin et François Bourcier mais une direction d'acteur serrée pour éviter tout numéro d'acteur. Et l'interprétation n'appelle donc aucune critique.

Isabelle Rougerie campe parfaitement l'infirmière qui sait dédramatiser sans infantiliser et qui, pleine d'empathie malgré son professionnalisme, y laisse parfois, peut-être même à chaque fois, des plumes.

Le jeu de Jean-David Stepler est également remarquable pour restituer le malaise existentiel qui assaille le malade déstabilisé, quasiment en rupture avec le réel, focalisé sur sa petite personne, obnubilé par un diagnostic pressenti comme grave et pessimiste au point d'avoir choisi pour livre de chevet "Le pavillon des cancéreux" de Alexandre Soljenitsyne.

Quant à Hervé Masquelier, il se taille la part du lion avec une partition ciselée qui cerne de manière éloquente la solitude du retraité qui ne parvient pas à remplir le vide de journées scandée par le rythme des repas devenus son unique plaisir.

Il apporte beaucoup de nuances de jeu au personnage de vieux misanthrope qui, sous couvert d'une sénilité affichée, instrumentalise son entourage, ce qui ne l'empêche pas d'être facétieux et d'agir presque à l'insu de son plein gré de manière compassionnelle.

Un spectacle à voir absolument. Et sa programmation au Théâtre des Deux Rives à Charenton-le-Pont ne constitue pas une excuse absolutoire puisqu'il est desservi par une ligne de métro directe depuis Opéra.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Scène Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=