Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce HF
Rupture  (Equal Musik)  juin 2012

Croyez ce que vous voulez, mais ça ne vaut pas le coup. Pas le coup de produire un album entier après une rupture, pour plusieurs raisons : pas le meilleur moyen d’oublier tout ça, le meilleur moyen de ressasser, et si jamais on retombe dessus des années plus tard, raviver la blessure, ou se dire que c’était du temps perdu. Faire son deuil ? Oui, ça peut servir à ça aussi, mais à quoi sert le chocolat, alors ?

Elle, elle l’a fait. HF de son petit nom qui laisse entrevoir tout un tas de possiblité : Homme Femme, Hachis Facile, Hibou Faisan, Honteux Facteur… Plus sérieux ? OK ! Haute Fréquence, Have Fun, hafnuim, Horda Frenetik… Bon, d’accord, pour de vrai, c’est simplement Hélène Félix, pas une bombe latine, une blonde platine qui éternue dans son coude sur la pochette (Oh ! Bravo ! Tu n’attraperas pas la grippe porcine comme ça ! ). Non, elle chagrine certainement sur une histoire toute personnelle qu’elle livre dans ce quatrième album Rupture.

Ceux qui la connaissent le savent, pour les autres, HF est une sacrée balèze en soul/groove/funk. Pour les nuls, c’est la voix griffe dans la patte de velours, vous savez, ce joli tressaillement, un espèce de vibrato en forme de déchirement chuchoté. Feutré ? Oui, un peu comme les cardigans en laine de mouton d’Irlande : scandaleusement rugueux mais tellement chauds. Terriblement adéquat pour l’amour déçu ça, pour chanter les blessures, les écorchures, les touché-coulé, la mélancolie… Et bizarrement, pas de déprime. La thérapie est donc efficace.

La guitare devient parfois électrique, le chant est désormais intégralement français, HF explore les autres facettes de ses débuts anglo-jazz. Si ça marche ? Oui, j’imagine, à part les quelques ouaa-an-an qui m’ont fait penser à Lââm (vous savez la vulgaire en chapeau qui hurle à ceux qui sont loin de chez eux… blasphème !).

A noter, cet album est disponible en téléchargement gratuit depuis sa sortie ! Un bon gros coup de pub ? Peut-être, en tout cas, l’initiative rend le personnage sympathique. On s’intéresse à elle, et on se rend compte qu’elle a tout fait toute seule : compositions, textes, arrangements (avec des petits coups de patte des potes, mais pas trop). Elle sait tout faire ! A part varier son propos ? Mais non, puisque l’annonce était claire : Rupture parle de rupture.

De l’absence, des regrets, de la tension, du poids, du manque d’envie de faire un effort pour s’en sortir, pas envie de recommencer, du sentiment de vieillerie, des fins qui tournent en rond… "Mon bel amour" : "Tu m’auras fait vieillir"… des envies de changements, de l’incompréhension, de la liberté, de la solitude, de l’introspection, du chemin parcouru…

 

En savoir plus :
Le Myspace de HF
Le Facebook de HF


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=