Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mendelson
Seul au sommet  (Prohibited records / Chronowax)  novembre 2003

Seul au sommet, le nouveau disque de Mendelson nous surprend là où on n'espérait plus grand chose d'une certaine chanson française après le décès de Lithium, ancien label du groupe, et l'album précédent en demi teinte. Mais comme l'indique le titre d'ouverture, la vie est pleine de surprises et ce disque en est donc une excellente.

Si "La vie est pleine de surprises" qui ouvre l'abum est plutôt chaloupé et nonchalant aux allures de reggae, son texte n'en reste pas moins tout aussi incisif que ceux qu'a l'habitude de concocter Pascal Bouaziz.

Ces petites histoires de tous les jours, sordides, drôles ou mélancoliques, nous touchent car ce sont les nôtres, celles d'un parent, d'un ami. Rien de surréaliste là dedans, Mendelson est un poête de la vie ordinaire en somme, il chante la vie, l'amour et les ruptures ("Toi et moi", "Ce n'est plus la peine").

Toutefois, ce troisième disque de Mendelson est assez différent des 2 précédents, comme le deuxième était déjà différent du premier. Si ce n'est que l'on sent sur Seul au sommet une maturité, un signe que l'on imagine, entre les notes, qui indique que le chemin est enfin dégagé. On sent que le groupe est dans ses marques et nous avec.

Car si la façon de chanter de Pascal n'a pas beaucoup changée depuis "L'avenir est devant", l'évolution musicale est évidente et, débarassé de tout complexe, Mendelson s'en va rejoindre ses références.

Ainsi "Ce n'est plus la peine" est résolument rock et brut, tandis que "L'Ardèche" est tout en finesse et en puissance et d'une densité sonore extaordinaire avec la batterie qui semble lutter au coude à coude avec les guitares jusqu'à l'épuisement, arbitrées par un clavier entêtant. Sans doute un des meilleurs morceaux de l'album aux connotations finalement assez post-rock.

"Tout refaire" sonne autant comme du Manset, mélodie, guitare, chant ... que "Bienvenue à Lacanau", superbe chanson racontant la découverte du corps de la voisine du dessus du narateur, rappelle fortement le "One day, after school" de Arab Strap et son final en puissance lorgne du coté de Sonic Youth.

"Qu'est ce que tu veux" nous conduit de l'autre coté de l'Atlantique et on pense à Sophia ouSmog. Pas de copie mais un son inspiré et travaillé. Ni hommage, ni imitation néanmoins car le son Mendelson s'affirme de plus en plus et, la voix, encore une fois aidant, se fabrique petit à petit une identité sonore qu'assez peu de groupes arrive finalement à obtenir.

Et puisqu'il est question d'hommage, le titre de l'album lui même en est un puisque la chanson titre "Seul au sommet" est une reprise, réussie et sobrement interprétée, en français du "Lonely at the Top" de Randy Newman.

La pochette vaut également à elle seule de posséder ce disque car elle regroupe, hormis le concept singulier d'annoncer que ce disque est composé de "2 faces de musique C et D compilées sur un seul CD", des tas de petits détails visuels qui occuperont sans nul doute vos longues soirées d'hiver à retrouver de çi de là la pochette du Philophobia d'Arab Strap ou bien la couverture de tel livre, ou encore comme le dit avec humour un internaute sur le forum de Mendelson, le véritable casque de monsieur playmobil... et ouais !

Un album à découvrir qui participe sans aucun doute au renouveau d'une certaine scène rock française qui n'a plus à rougir de ses modèles anglosaxons.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Ville Nouvelle / Nouvelle ville de Pascal Bouaziz / Michel Cloup / Patrice Cartier
La chronique de l'album Haïkus de Pascal Bouaziz
La chronique de l'album eponyme de Mendelson
La chronique de l'album Sciences politiques de Mendelson
Mendelson en concert au Grand Mix (samedi 11 mai 2013)

En savoir plus :
Le site officiel de Mendelson
Le Facebook de Pascal Bouaziz


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 26 janvier 2020 : Les rois des galettes

En cette fin de période de galettes à tout va, on vous parle surtout de celles en vinyles avec de la bonne musique dessus mais pas que : théâtre, littérature, cinéma, expos sont aussi au programme. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Pesson, Abrahamsen & Strasnoy : Piano concertos" de Alexandre Tharaud
"Paris Beyrouth" de Cyril Mokaiesh
"Water is wet" de Theo Hakola
"Musique de chambre" de Le Noiseur
"Les identités remarquables" de Tristen
Interview avec No One Is Innocent à Saint Lô
Theo Lawrence et Mr Bosseigne au Fil
"La légende de Nacilia" de Nacilia
"C'est quoi ton nom ?" de Blankass
"Il est où le bonheur" 9ème émission de Listen in Bed
"Swin, A Benny Godman story" de Pierre Génisson, BBC concert Orchestra et Keith Lockhart
et toujours :
"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Deux euros vingt" au Théâtre Rive Gauche
"Vive la Vie" au Théâtre Gaité-Montparnasse
"Mon Isménie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"La Paix dans le monde" à la Manufacture des Abbesses
"Un Tramway nommé Désir" au Théâtre La Scène Parisienne
"Trop de jaune" au Studio Hébertot
"Oh ! Maman" au Théâtre La Scène Parisienne
"Le fantôme d'Aziyadé" au Théâtre Le Lucernaire
"Le hasard merveilleux" au Théâtre de la Contrescarpe
"Attention les Apaches !" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Norma Djinn" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Blond and Blond and Blond - Hømåj à la chønson française" au Café de la Danse
les reprises :
"Tanguy Pastureau" au Théâtre de la Renaissance
"Close"
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Théâtre du Marais
"Le comte de Monte-Cristo" au Théâtre Essaion
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"La Diva divague" au Théâtre de Dix heures
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Kiki Smith à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

"Botero" de Don Millar
"Mission Yéti" de Pierre Gréco et Nancy Florence
et la chronique des films sortis en janvier

Lecture avec :

"Le ciel à bout portant" de Jorge Franco
"Le prix de la démocratie" de Julia Cagé
"Les champs de la Shoah" de Marie Moutier Bitan
"Les rues bleues" de Julien Thèves
"Trois jours d'amour et de colère" de Edward Docx
et toujours :
"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=