Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Fireworks! #2 (édition 2013) - jeudi 14 février
Pegase - Isaac Delusion  (Café de la Danse, Paris)  du 13 au 24 février 2013

A deux pas de chez moi, j’ai découvert le sympathique Café de la Danse, un hangar discret et spacieux où l’on évolue à l’aise dans ses baskets. Ce jeudi 14 février, l’Agence d’épopées musicales SUPER! nous a offert une affiche d’enfer à l’occasion de la seconde date du tout aussi super festival Fireworks!. Autrement dit, tout nous envoyait vers cette joyeuse solution pour une Saint-Valentin en amoureux ou pour une Sans-Valentin entre potes.

Malgré une salle pleine à craquer, conséquence d’une soirée archi complète, j’ai tout de même pu jouer des coudes afin de me frayer un chemin en direction de la scène que baptisait Pegase ce soir-là. Accompagné d’un backing band d’exception, le jeune et talentueux nantais nous en a fait voir de toutes les couleurs : dès la première chanson, on s’immerge dans son univers dreampop aventureux, soit une exploration onirique sur la voûte azurée. Des images pleins les yeux dès qu’on les ferme ; voilà ce que m’évoque la musique à la fois planante, apaisante et puissante du prénommé Raphaël.

En vertu d’un aperçu trop alléchant sur les différentes plateformes accueillant les fragments de l’EP Without Reason, on adorera un set plus que réussi, peut-être même un peu trop propre. Le tube éponyme s’est inscrit comme l’une des meilleures interprétations, que la suite de la performance a révélé tel le point de départ d’une ascension vers les étoiles. Pegase brille de plus belle lorsqu’il délivre sa douce et divine voix – "Dreaming Legend" sonne alors comme une perfection, rehaussé par des chœurs non moins angéliques. Le tonnerre d’applaudissements au moment de se quitter lui a donné raison ; Pegase reprend son envol et perpétue le mythe.

Isaac Delusion a repris le flambeau en fermant du même coup cette soirée. Pour être honnête, j’avais écouté son EP Early Morning d’une oreille distraite ; je ne me serais pas douté que le live puisse être aussi portant. Si "Midnight Sun" a réveillé plus de sensibilité et plus de succès parmi les spectateurs, c’est selon moi l’enrobant "Transistors" qui a su se démarquer – mélange subtil de samples de voix féminines et de plages de synthétiseurs, la chanson slide sur une wavy pop posée à l’image d’une onde qui se répercuterait à l’infini. "Flying in the air" ; tel est ce que chante Isaac Delusion d’une voix magnifique, au timbre particulier, soul et sensuel.

L’ensemble électronique et électrique rassemble musique folk et funk cool sur boucles de beats légers en plus d’accompagnements aériens aux synthés. A cette véritable mécanique (pads, séquences, ordinateur) s’ajoute une formation plus traditionnelle – guitares et basse sans batterie – très pro avec mention Très Bien pour le bassiste chevelu aux doigts de fée. Conclusion : on leur souhaite une bonne continuation !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Debut Album de Pegase
La chronique de l'album Rust and Gold de Isaac Delusion
Isaac Delusion en concert à Pitchfork Music Festival #2 (édition 2012) - samedi 3 novembre
Isaac Delusion en concert au Festival Fnac Live #3 (édition 2013) - Samedi
Isaac Delusion en concert au Festival Artrock 2015

En savoir plus :
Le Bandcamp de Pegase
Le Myspace de Pegase
Le Facebook de Pegase
Le Facebook de Isaac Delusion
Le site officiel du Fireworks! Festival
Le Facebook de Fireworks! Festival

Crédit photos : Pierre Stroska (Le site de Pierre)


Marion Ravel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 juin 2019 : C'est la fête !

Vendredi prochain, ce sera la Fête de la Musique, une raison supplémentaire pour en écouter de la bonne en vous baladant dans notre sélection culturelle de la semaine, avec également bien entendu du théâtre, du cinéma, des expos et de la littératures.

Du côté de la musique :

"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada
et toujours :
"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'étrange affaire Emilie Artois" au Théâtre de la Contrescarpe
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph à Ivry
"Huckleberry Finn" au Théâtre de la Huchette
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Homme encadré sur fond blanc" au Théâtre Tristan Bernard
"Un drôle de mariage pour tous" au Théâtre Daunou
"Guigue & Plo" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Hiroshima, mon amour" aux Théâtre des Bouffes parisiens
"Matka" au Théâtre Elisabeth Czerczuk
"Dîner de famille" au Café de la Gare
"Hypo" au Théâtre du Marais
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

dernière ligne droite pour :
"Les Nabis et le décor" au Musée du Luxembourg
"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Le choc du futur" de Marc Collin
"Bunuel après l'âge d'or" de Salvador Simo

Lecture avec :

"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel
et toujours :
"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=