Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Montedidio
Théâtre L'Atalante  (Paris)  février 2013

Comédie dramatique de Erri De Luca, mise en scène de Lisa Wurmser, avec Chad Chenouga, Andrea de Luca, Léa Girardet, François Lalande et Jérémie Lippmann.

Avec "Montedidio", Lisa Wurmser réussit la gageure dramaturgique qui tient non seulement à la transposition sur scène d'une oeuvre littéraire mais également du registre du réalisme magique.

En traitant du thème classique du passage à l'âge adulte, le roman de l'écrivain napolitain Erri de Luca, couronné par le Prix Femina étranger en 2002, s'inscrit dans le genre du roman d'apprentissage qu'il situe dans le cadre de l'Italie des années 50, et plus précisément d'un quartier populaire napolitain, Naples qui, avec son particularisme local dont son dialecte, constitue une des entités du Mezzogiorno de la toute jeune République italienne.

La fin de l'école et le début du travail scellent la fin de l'enfance, la mort de la mère et les premiers émois amoureux, avec une fillette d'un appartement voisin que ses parents oblige à être gentille avec le propriétaire pour compenser les arriérés de loyer, transforment le garçonnet en homme et sa naissance au monde des adultes est guidée par trois hommes bienveillants et généreux.

Le père tendre (Chad Chenouga) qui lui offre un boomerang, objet métaphorique, l'effet gyroscopique symbolisant le retour aux sources et la mémoire des origines, le maitre d'apprentissage, un menuisier philosophe qui lui transmet l'amour du travail bien fait (Andrea de Luca) et un extraordinaire juif errant bossu rescapé de l'Holocauste devenu cordonnier dont la bosse renferme des ailes séraphiques auquel François Lalande donne une exceptionnelle dimension poétique et mystique.

Ce conte pétri d'humanisme se déploie sous les belles lumières de Pascal Sautelet dans une scénographie simple et efficace du plasticien Michele Lodice qui transcende le réel avec sa machine à bois polymorphe et son nid géant sur fond de scène gris-noir évoquant le Vésuve.

Avec une épatante distribution, Lisa Wurmser parvient à créer une atmosphère propre à l'expressionnisme merveilleux qui se démarquent radicalement tant de la tragi-comédie napolitaine immortalisée par Eduardo de Filippo que du néoréalisme italien.

La réussite tient pour beaucoup au jeu vif de Jérémie Lippmann et de Léa Girardet qui, sans "jouer l'enfant", restituent parfaitement la vivacité juvénile, les derniers feux de la candeur de l'enfance et la confiance en la promesse de l'avenir.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=