Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le manuel du serial killer
Frédéric Mars  (Editions Hachette/Black Moon Thriller)  mars 2013

Avec "Le manuel du serial killer", Frédéric Mars signe un excellent thriller qui non seulement séduit, trouble et interpelle par son inquiétante étrangeté mais tient en haleine pendant 450 pages, ce qui n'est pas rien, en semant autant de vrais indices qu'il esquisse de fausses pistes et vice-versa.

A commencer par son titre qui n'augure en rien du contenu puisqu'il ne s'agit pas en la forme du parfait petit vademecum du tueur en série tout en faisant dudit manuel le pivot d'une double l'intrigue par le procédé de la mise abîme.

La réussite et l'originalité de cet opus tient à sa construction à partir d'un argument relativement simple, simplicité voire évidence qui ne se dévoilera qu'avec le dénouement, qui irradie de manière éclatée en une multitude d'éléments puzzléiques que le lecteur est invité à combiner pour tenter de le déchiffrer.

L'histoire, qui se déroule sur un laps de temps de deux années, est scandée en chapitres courts qui constituent des fragments temporels qui constituent un puzzle démoniaque du fait qu'ils émanent de plusieurs sources : des narrations croisées dont celle, à la première personne, du personnage principal, un orphelin surdoué d'origine modeste devenu un étudiant brillant mais solitaire, les compte-rendus d'un psychiatre relatifs à un psychotique atteint d'un syndrome amnésique avec fabulations et les divagations d'un mystérieux manuscrit intitulé "Le manuel du serial killer".

La mort de jeunes garçons d'une dizaine d'années, victimes sans lien ni mobile apparent, qui se vident de leur sang suite à une absorption massive d'aspirine, constitue le point de départ d'une enquête policière au sens classique du terme en ce qu'elle a pour but tant la découverte du mobile que l'identification du coupable.

Mais elle est menée de manière totalement atypique et son déroulement est restitué scripturalement selon un découpage scénaristique qui, toutefois, ne présente pas la caractère artificiel de celui du soap-opéra, puisqu'il contribue tant à l'alimentation qu'au maintien du suspense par une révélation ou un rebondissement toujours inattendu et quasiment imprévisible.

Avec une intrigue aussi retorse que machiavélique, Frédéric Mars explore avec sagacité les frontières du réel et de la fiction, les séquelles du traumatisme psychique avec la fausse résilience par la pensée magique et les arcanes de la folie meurtrière et propose au lecteur un excellent jeu de piste.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "La lame" du même auteur

En savoir plus :
Le Facebook de Frédéric Mars


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=