Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Soundtrack Of Our Lives
Nouveau Casino  (Paris)  18 novembre 2004

Le fil ténu entre le rock qui a la classe et celui qui sent la sueur...

The Soundtrack Of Our Lives, c’est ce groupe suédois qui assure sur scène de façon démoniaque : le son est énorme, tout est parfaitement en place, les deux guitaristes sont géniaux, la rythmique, irréprochable et le chanteur, un gros hippie viking, a la voix la plus magnifique qui soit, avec un registre qui va du falsetto à la basse profonde. Pourtant...

Musicalement, imaginez 1968-1972, quand le psyché pop-rock délirant des clubs londonniens se transforme lentement mais inexorablement en hard prog satisfait qui remplit les stades.

Et le concert au Nouveau Casino recréait un peu cette crise : le groupe commence parfaitement par des morceaux superbes, mélange de la puissance et de la mélodie des Who ou des Small Faces époque fin des années 60. Le chanteur roule des yeux de fou et prend des allures chamaniques, le guitariste de gauche saute comme Pete Townshend, l’autre a la classe et l’allure déjantée de T Rex ou de Keith Richards.

Puis, au fur et à mesure du concert, ce joyeux délire sympathique s’enlise ; le groupe commence à y croire, les compos deviennent prétentieuses et on termine avec des morceaux étirés en longueur autour d’un pauvre riff stonien ou des ballades avec piano gluant qu’on imagine bien à Bercy dans une ambiance à la Queen, avec lightshows et feux d’artifices.

Artifices, justement... Ce groupe est bien meilleur dans son inoccence première. C’était amusant de le voir recréer devant nous cette belle faille entre les innocentes années 60 et les arrogantes années 70, quand les groupes ne vivaient plus que sur leur réputation et leur bedaine pleine de champagne.

La salle était pleine de suédois bourrés, eux, à la bière. On sait s’amuser en Scandinavie. A se demander si on n’avait pas continué depuis 1970 à écouter Led Zep sans complexe dans les stades de Stockholm et qu’ils trouvent tout naturel que la mode les rattrappe aujourd’hui...

Alors bon ou mauvais concert ? Bon : un grand, gros groupe de scène... avec un mauvais arrière-goût final et pas vraiment l’envie de les revoir ni d’écouter leurs disques.

Dernier point intéressant : la collections de guitares vintage, mieux que tous les magasins de Pigalle réunis. (Ca explique peut-être pourquoi les frères Gallagher adorent The Soundtrack Of Our Lives...).. Ma préférence va à une belle Les Paul sunburst comme on n’en voit plus sur scène depuis la retraite de Jimmy Page.

En première partie, Les Parisians, les petits chéris de la scène rock parisienne, s’en sont bien tirés. Avec leur mélange de Libertines, de Heartbreakers et de Stooges, avec leurs belles gueules, leur look cool et le jeu de scène qui assure, ils ont de quoi aller loin (surtout si leur manager veut bien leur payer un accordeur et une guitare de rechange...).

 

PascalR         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 12 mai 2019 : Une liste de plus

A l'approche des élections européennes et ses innombrables listes qui ne présagent pas d'un bel avenir, on rajoute la nôtre, celle de la sélection culturelle de la semaine histoire de se changer les idées et se donner tout le plaisir que l'on mérite bien avec de la musique, des spectacles, des films, des livres et même des zombies à dégommer.

Du côté de la musique :

"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'un premier titre live, "Chasse Spleen"
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara
et toujours :
"Foreign lines" de Erevan Tusk
"Seeing other people" de Foxygen
"2029" de Gontard!
"Chopin concertos for piano & string" de David Lively, Quatuor Cambini Paris et Thomas de Pierrefeu
"La poison" de La Poison
"Wasalala" de Madalitso Band
"Children of the slump" de Marble Arch
"Cesar Franck : Piano works quintet" de Michel Dalberto & Novus Quartet
"High strung" de Pamplemousse
"Live bullet song" de Tchewsky & Wood

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Un ennemi du peuple" au Théâtre national de l'Odéon
"Vues Lumière" au Théâtre de la Colline
"Fauves" au Théâtre de la Colline
"La Victoire en chantant" au Théâtre 13/Jardin
"Délivrés de famille" au Théâtre Le Funambule
"Deux femmes pour un fantôme" à l'Aktéon Théâtre
"Mon coeur pour un sonnet" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Cabaret de Poussière fait le Zèbre" au Zèbre
Festival des Enfants de Molière à Dieppe
les reprises :
"Tout semblait immobile" au Théâtre de la Bastille
"Providence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aux Délices" au Lavoir Moderne Parisien
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma avec :

"Versus" de François Valla
Oldies but Goodies avec :
la version restaurée de "Les Lois de l'hospitalité" de Buster Keaton et Jack Blysrone
"Drôles de cigognes !" de Hermina Tyrlova
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors
et toujours :
"La bombe humaine" de Olivier Barruel
"La nuit ne dure pas" de Jules Gassot
"Le cri des corbeaux" de Matthieu Parcaroli
"Le jour de ma mort" de Jacques Expert
"Les feux" de Shohei Ooka
"Ombres sur la Tamise" de Michael Ondaatje
"Vraie folie" de Linwood Barclay

Froggeek's Delight :

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=