Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Santa Cruz
Welcome to the red barn  (Hasta Luego Recordings)  novembre 2003

Imaginez un peu Will Oldham invité chez Calexico... vous y êtes ? Un folk coloré western, le tout au ralenti, il ne manque que John Wayne nonchalament installé sur son cheval, trottant non moins nonchalament dans le désert sous un soleil de plomb et vous avez tout à fait la bande son parfaite du western parfait. A savoir ... Welcome to the red barn de Santa Cruz.

D'ailleurs le nom du groupe aurait pu m'épargner cette mise en situtation tant l'emballage correspond au contenu.

Un folk rock nonchalant donc, paresseux plutôt que lent, tendu plutôt que violent, dense et sombre à souhait à l'image de l'excellente reprise de Smog "River Guard" entêtant à souhait et qui est pourtant un morceau très dépouillé sur lequel la (double) voix est écrasante. La voix est en effet un élément important chez Santa Cruz car elle porte réellement les morceaux et donne cette coloration américaine à l'album, entre Calvin Russell et Swell.

C'est donc ça Welcome to the Red barn, un gigantesque boeuf auquel se seraient invités tous ces gens là. Et ce n'est d'ailleurs pas si loin que cela, car si ici il n'y a ni Swell, ni Will Oldham, c'est en studio qu'est né ce groupe. Autour de Bruno Green se sont réunis quelques musiciens qui au fil de quelques sessions d'enregistrements, sans même de répétition, en très peu de temps, ont donné vie à ce disque.

Et comme si cela ne suffisait pas, Bruno Green a réitéré avec Laetitia Sheriff, Red (parrain de Santa Cruz), Thomas Belhom pour 12 titres supplémentaires à paraitre au fil du temps notamment sur leur site web (Vous pouvez déjà y trouver une reprise du "After I made love to you" de Bonnie Prince Billy de toute beauté).

Et comme je ne l'avais pas encore précisé, Santa Cruz n'est pas, au contraire de Calexico, issu de quelques terres arides et mythiques de l'amérique lointaine, non, Santa Cruz est estampillé "made in France" et n'a pas à rougir de la comparaison avec ses alter égo américains.

D'ailleurs les Santa Cruz ne se gênent pas d'avantage pour égratigner, eux aussi l'Amérique actuelle et George W. en particulier. Il est aussi question d'alcool ("Alcohol, spirit and wine" et "I don't drink water" en témoignent) et d'amis disparus (le sublime "Red with mud").

Le coté Calexico est flagrant sur "Whatever it takes" irrésistiblement western avec ses slides et sa voix de cowboy qui a (trop) vécu... tandis que l'influence de l'école Will Oldham est patente sur "Oh my Lord" par exemple. Mais c'est sur "I don't Drink Water", que l'album se termine ...presque. Un morceau essentiellement clavier/voix agrémenté de quelques arrangements vocaux et musicaux dans la plus pure tradition blues déjanté du grand Tom Waits qui termine en beauté un disque sur lequel nous aurions de toute façon beaucoup de mal à mettre en avant telle ou telle chanson tant elles sont toutes à leur place. Néanmoins, je mettrais sans doute "Red with mud" sur ma compil des indispensables de l'année 2003.

A noter également un clin d'oeil en fin de disque avec une reprise du "I wanna be your dog" des Stooges dans une version assez curieuse et originale (on croirait que le micro n'était pas du même coté de la porte que les musiciens, comme pour signifier une certaine pudeur et modestie à reprendre ce titre à leur compte) qui prend à contrepied les nombreuses reprises souvent poussives de ce titre (je pense notamment à une des plus récentes d'une demoiselle pleine de coccinelles).

Du fait de cette génèse en studio, Santa Cruz se définit lui même comme un collectif plus que comme un groupe à part entière, avec toute liberté donc de partir vers d'autres horizons selon le capital humain impliqué dans les enregistrements.

En tout cas, ce coup d'essai plus que convaincant et fort recommandable laisse présager de beaux jours pour Santa Cruz en particulier et pour le rock français en général.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Long gone desire de Santa Cruz
La chronique de l'album Elvis In Acapulco de Santa Cruz
La chronique de l'album Microrgan de Santa Cruz
L'interview de Santa Cruz (jeudi 29 mai 2014)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Santa Cruz (29 mai 2014)


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=