Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Prohom
Un monde pour soi  (Gourmets Recordings)  février 2013

On le rêve parfois vénéneux comme un Thiéfaine Sébasto Cha 427, fiévreux poétique comme le dernier Noir Désir, anar en diable comme ce Léo noir et blanc (noir comme la terreur que vous assumerez...), sombre sensuel comme Tricky ; on attend, avec impatience, l'album qui le révèlera enfin, l'installera en tête de file d'un électro-rock à la Française, indiscutable, impérial.

Tristement, Philippe Prohom a toujours semblé s'acharner à tromper ces attentes ambitieuses, à rester sur le banc des remplaçants, seconds couteaux aux talents certes prometteurs, mais à qui la révélation véritable, l'illumination artistique, est refusée. Et ce n'est pas cette nouvelle livraison qui renversera cette vapeur-là.

Tout commence pourtant bien avec l'ouverture de "Comment lutter ?", équivalent 2012 du "Ça oublie d'aimer" qui aurait pu le faire connaître au début du siècle. Mais le titre lui-même ne tient pas sur toute sa longueur ses promesses, s'abîme dans une production propre sur soi, une écriture finalement trop appliquée, qui ne s'autorise pas à passer les bornes, alors qu'il s'agirait de rien moins que de foutre le feu. A tout.

Puis l'album se déroule, avec ses moments excitants et ses déceptions. On frôle la grâce, la folie, l'embrasement, pour retomber dans la variété comme dans une zone de confort. Ainsi "Au coin des rues", en duo avec Maria Vega, qui aurait pu dialoguer avec le dernier EP de Cloup & Bouaziz (Ville nouvelle / Nouvelle ville), mais qui en reste à un lyrisme un peu gauche et sans profondeur.

Avec ses titres les plus désabusés ("Madame Canaille", "Je voudrais que tu sois morte", "A quoi me fier"...), Prohom avait la matière suffisante pour transformer en flamboyant papillon de nuit sa chenille laborieuse. Mais certains textes, il faut bien le reconnaître, évoqueront plus sûrement Cabrel que Maldoror ("Quand reviendras-tu", "Demande moi", "Mon âme or"...). Tant pis.

Que l'on se rassure : on a déjà connu avec d'autres artistes de pareils faux-départ à répétition, qui ne les ont pas empêché d'accoucher sur le tard de leur grand œuvre : Tandoori ne s'est pas fait du premier coup, n'est-ce pas, M. Humeau ? Quant à vous, Daran, on continue de vous espérer, votre "Petit peuple du bitume" ayant réveillé nos espoirs.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Prohom en concert au Grand Logis (21 octobre 2004)
Prohom en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2005 (jeudi)
Prohom en concert au Festival Solidays 2005 (dimanche)

En savoir plus :
Le site officiel de Prohom
Le Myspace de Prohom
Le Facebook de Prohom


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 12 août 2018 : Léger comme une brise d'été

Une édition plus légère cette semaine, 15 août oblige c'est la période creuse pour l'actualité culturelle tandis que chacun vaque à ses occupations estivales de plage en plage, de festival en festival. Voici le mini sommaire de la semaine.

Du côté de la musique :

"When the earth was flat" de Quiet Dan
"A quality of mercy" de RVG
Sélection d'albums blues avec Sue Foley, Ian Siegal, Fred Chapelier et Archie lee Hooker
et toujours :
"Schtick" de Danny Goffey
"Prokofiev for two" de Martha Argerich & Sergei Babayan
"South by west" de Pampa Folks
"Press rewind" de Devil Jo & the Blackdoormen
"Bonsoir shérif" de Keith Koona
"Home" de Kian Soltani & Aaron Pilsan
"La green box" de La Green Box
"Modernéanderthal" de Le Pied de la Pompe
"Art autoroutier" de Nuage Fou

Au théâtre :

les spectacles de l'été parisien avec :
les nouveaux venus :
"Road Trip" au Théâtre Le Funambule-Montmartre"
"Gustave Eiffel en Fer et contre Tous" au Théâtre Le Bout
les inoxydables :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges

"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
les outsiders :
"Iliade" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Tinder Surprise" au Théâtre d'Edgar
"Speakeasy" au Palais des Glaces
"Chance" au Théâtre La Bruyère

Expositions avec :

"Hundertwasser, sur les pas de la Sécession viennoise " à l'Atelier des Lumières

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Mary Shelley" de Haifaa Al Mansour
"L'Age d'or des ciné-clubs" de Emanuela Piovano

Lecture avec :

"Forêt obscure" de Nicolas Krauss
et toujours :
"Les grandes épopées qui ont fait la science" de Fabienne Chauvière
"Rien de plus grand" de Malin Personn Giolito

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=