Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jaurès
Vincent Dieutre  (DVD Editions Jour2fete)  avril 2013

Réalisé par Vincent Dieutre. France. Autobiographie. 1h40. (2 avril 2013).

Une simple histoire. Une histoire d'amour. Un homme et un homme. Ils se retrouvent dans l'appartement de l'un, Simon, dans le Nord de Paris, au métro Jaurès.

L'autre est cinéaste et s'appelle Vincent Dieutre. Il a fait souvent de sa vie l'objet de ses films. Ici, il parle peut-être de "l'amour de sa vie".


De la fenêtre de l'appartement de Simon, il a filmé ce qui lui faisait face. Trois niveaux : le métro aérien à la station Jaurès, le carrefour Jaurès, et en dessous de la chaussée où s'écoule la circulation automobile, la "Voûte Lafayette" du Canal Saint-Martin où survivaient alors des réfugiés afghans dans un campement de fortune.

C'est sur les images de ce camp, du va-et-vient aléatoire, presque mystérieux, de ces jeunes hommes abandonnés qui doivent enjamber une porte, ultime épreuve pour regagner leur petit réduit, que Vincent Dieutre raconte à Eva Truffaut cette simple histoire, cette histoire simple commencée dans une backroom d'un bar gay glauque. Dieutre parle en voix-off mais apparaît parfois tout comme son amie.

Se télescopent donc cette petite histoire intime avec l'intimité des victimes de la "Grande Histoire". Tout se joue à portée du zoom d'une caméra aussi pudique que les mots employés par le cinéaste.

Vincent Dieutre est aussi un clandestin, un "clandestin de l'amour". Il n'avait pas les clés de l'appartement, dépendait du bon vouloir de Simon qui menait une double-vie. Comme les Afghans à la merci de la police de l'ère Besson, il n'était là qu'à titre provisoire. Sa voix émue, paisible, raconte cette simple histoire qui s'est arrêtée un jour, sans raison particulière, tout comme un jour d'été a disparu le camp des Afghans.

De temps en temps retentissent les notes d'un piano. C'est Simon qui s'essayait à "une petite chanson de Reynaldo Hahn". On n'en perçoit que des gammes nonchalantes, répétitives. Comme on voit quelquefois autre chose que le camp afghan, comme cette colombe blanche - un sacré symbole ! - qui se pose sur le rebord de la fenêtre de l'appartement de Simon. Vincent Dieutre a aussi zoomé sur l'appartement d'en face, de l'autre côté du canal . Là où un jeune artiste en résidence s'appliquait à changer méthodiquement des néons, à remplacer les bleus par des jaunes ou réciproquement...

Petits faits dérisoires ? Pas vraiment. Tout cela constituait l'atmosphère, le quotidien de cette belle histoire que Vincent Dieutre veut reconstituer. Et quelque chose se passe, peut-être aussi grâce à la bienveillance amicale d'Éva Truffaut qui interroge avec délicatesse le cinéaste.

Vincent Dieutre constate qu'à l'issue de cette histoire "le monde a changé"», certes de pas grand-chose mais quand même que "tout a un petit peu bougé". C'est aussi qu'il y avait de l'amour et aussi de la compassion pour les hommes qui survivaient sous la voûte Lafayette.

Vincent Dieutre fait un beau portrait de son compagnon, à la fois militant engagé et chrétien. Dans cette période où l'intolérance semble progresser, il faut l'écouter.

Avec "Jaurès", son cinéma autobiographique prend une autre dimension. Moins intellectuel, plus concerné, il donne à voir un cinéma du "je" épuré, d'une belle et inoubliable fragilité.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=