Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Melissmell
Droit dans la gueule du loup  (Discograph)  avril 2013

J’ai rencontré Melissmell en plein hiver 2011 Ecoute s’il pleut, ça a été un coup de foudre. 2013 : deuxième album. Déjà ? Je ne me suis pas encore lassée du premier, le temps passe tellement vite, mais ça parait tellement loin à la fois. Entre temps, je suis littéralement tombée Droit dans la gueule du loup. C’est le nom qu’elle a choisi pour cette deuxième perle. Je croyais que j’avais bien caché cette histoire désargéable, il faut croire que non.

D’abord, son nom, Melissmell, de Mélanie, son prénom, de "Smells Like Tenn Spirit" de Nirvana, et de la mélisse, "plante qui soulage les maux des femmes". Oui, il fallait bien tout ça pour la décrire, et plus encore. Entre ses deux albums, elle a publié ce manifeste aux français Bleu Marine : "Ma France, tu me fatigues", pour rappeler que la chanson en France peut encore refuser la tiédeur…

Les plus informés la surnomment Bertrand Cantat féminine. Peut-être que oui, mais pas que. Elle a aussi l’ironie d’un Brel pour faire passer autrement que par la colère, la force de voix d’une Piaf, les brisures d’une Janis Joplin… Tout y est. Dans le rock, les mots et les rythmes. Mais aussi dans les sentiments, les émotions et cette foutue humanité qui nous rend si imparfaits mais tellement attachants. Elle exprime ce qui la dérange, ce qu’elle voit et ce qu’elle vit.

Elle a décidé de ne chanter que les œuvres de Guillaume Favray, un sacré poète troubadour de notre temps comme on en trouve peu. Celui qui a les mots pour nommer les maux, sans vulgarité ni faux semblants, avec une infinie patience et une verve à peine dissimulée sous de beaux adverbes. La plume idéale à la voix de Melissmell. Elle s’est de plus entourée du pianiste Matu (from Mano Solo) et du guitariste Daniel Jamet (from Mano Negra), talentueux combo pour illustrer la puissante fragilité qu’incarne Melissmell.

10 titres, 43 minutes de mélancolie, de rage, de tendresse, de réalisme, de révolte… Dans le désordre, vous trouverez un bréviaire de la dignité humaine ("Les jours de récoltes"), un touchant adieu débordant d’amour et d’espoir ("La route"), une ode à celle qui nous guette dans tous les coins ("La Colère") et d’autres, à propos des larmes, de la musique, des souvenirs… Cet album a le reflet du spleen de Charles, pas le rosbif aux grandes oreilles, le Baudelaire (un peu fou, mais charmant spleen tout de même).

La musique ? Du french-rock, des timbres cassés sur les guitares acérées, mais pas trop, que ça reste audible. Parce que le texte est aussi important que la mélodie qui l’accompagne ici. Entre douceur et colère, entre poésie et revendication, retrouver Melissmell m’a donné l’impression de retrouver une vieille amie après plusieurs années de séparation. L’écouter donne le courage de refaire le monde tout en apportant de la bienveillance à ses erreurs. Un beau moment. Une bouffée d’air. Bouleversant. Jusqu’au tendre "Rock n' roll", mort depuis qu’il faut de la haute couture sur le dos pour être anarchiste.

"La frustration mène au combat, le combat mène à la liberté et la liberté mène à faire des œuvres comme la mienne" dit-elle.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Ecoute s'il pleut de Melissmell
Melissmell parmi une sélection de singles (février 2011 )
La chronique de l'album Lankou de Melissmell
Melissmell en concert au Festival des Oreilles en Pointe 2011 (21ème édition)
Melissmell en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - mercredi 12 septembr
Melissmell en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - vendredi 14 septembr
Melissmell en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - jeudi 13 septembre

En savoir plus :
Le site officiel de Melissmell
Le Soundcloud de Melissmell
Le Facebook de Melissmell


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 juin 2019 : C'est la fête !

Vendredi prochain, ce sera la Fête de la Musique, une raison supplémentaire pour en écouter de la bonne en vous baladant dans notre sélection culturelle de la semaine, avec également bien entendu du théâtre, du cinéma, des expos et de la littératures.

Du côté de la musique :

"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada
et toujours :
"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'étrange affaire Emilie Artois" au Théâtre de la Contrescarpe
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph à Ivry
"Huckleberry Finn" au Théâtre de la Huchette
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Homme encadré sur fond blanc" au Théâtre Tristan Bernard
"Un drôle de mariage pour tous" au Théâtre Daunou
"Guigue & Plo" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Hiroshima, mon amour" aux Théâtre des Bouffes parisiens
"Matka" au Théâtre Elisabeth Czerczuk
"Dîner de famille" au Café de la Gare
"Hypo" au Théâtre du Marais
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

dernière ligne droite pour :
"Les Nabis et le décor" au Musée du Luxembourg
"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Le choc du futur" de Marc Collin
"Bunuel après l'âge d'or" de Salvador Simo

Lecture avec :

"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel
et toujours :
"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=