Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Melissmell
Droit dans la gueule du loup  (Discograph)  avril 2013

J’ai rencontré Melissmell en plein hiver 2011 Ecoute s’il pleut, ça a été un coup de foudre. 2013 : deuxième album. Déjà ? Je ne me suis pas encore lassée du premier, le temps passe tellement vite, mais ça parait tellement loin à la fois. Entre temps, je suis littéralement tombée Droit dans la gueule du loup. C’est le nom qu’elle a choisi pour cette deuxième perle. Je croyais que j’avais bien caché cette histoire désargéable, il faut croire que non.

D’abord, son nom, Melissmell, de Mélanie, son prénom, de "Smells Like Tenn Spirit" de Nirvana, et de la mélisse, "plante qui soulage les maux des femmes". Oui, il fallait bien tout ça pour la décrire, et plus encore. Entre ses deux albums, elle a publié ce manifeste aux français Bleu Marine : "Ma France, tu me fatigues", pour rappeler que la chanson en France peut encore refuser la tiédeur…

Les plus informés la surnomment Bertrand Cantat féminine. Peut-être que oui, mais pas que. Elle a aussi l’ironie d’un Brel pour faire passer autrement que par la colère, la force de voix d’une Piaf, les brisures d’une Janis Joplin… Tout y est. Dans le rock, les mots et les rythmes. Mais aussi dans les sentiments, les émotions et cette foutue humanité qui nous rend si imparfaits mais tellement attachants. Elle exprime ce qui la dérange, ce qu’elle voit et ce qu’elle vit.

Elle a décidé de ne chanter que les œuvres de Guillaume Favray, un sacré poète troubadour de notre temps comme on en trouve peu. Celui qui a les mots pour nommer les maux, sans vulgarité ni faux semblants, avec une infinie patience et une verve à peine dissimulée sous de beaux adverbes. La plume idéale à la voix de Melissmell. Elle s’est de plus entourée du pianiste Matu (from Mano Solo) et du guitariste Daniel Jamet (from Mano Negra), talentueux combo pour illustrer la puissante fragilité qu’incarne Melissmell.

10 titres, 43 minutes de mélancolie, de rage, de tendresse, de réalisme, de révolte… Dans le désordre, vous trouverez un bréviaire de la dignité humaine ("Les jours de récoltes"), un touchant adieu débordant d’amour et d’espoir ("La route"), une ode à celle qui nous guette dans tous les coins ("La Colère") et d’autres, à propos des larmes, de la musique, des souvenirs… Cet album a le reflet du spleen de Charles, pas le rosbif aux grandes oreilles, le Baudelaire (un peu fou, mais charmant spleen tout de même).

La musique ? Du french-rock, des timbres cassés sur les guitares acérées, mais pas trop, que ça reste audible. Parce que le texte est aussi important que la mélodie qui l’accompagne ici. Entre douceur et colère, entre poésie et revendication, retrouver Melissmell m’a donné l’impression de retrouver une vieille amie après plusieurs années de séparation. L’écouter donne le courage de refaire le monde tout en apportant de la bienveillance à ses erreurs. Un beau moment. Une bouffée d’air. Bouleversant. Jusqu’au tendre "Rock n' roll", mort depuis qu’il faut de la haute couture sur le dos pour être anarchiste.

"La frustration mène au combat, le combat mène à la liberté et la liberté mène à faire des œuvres comme la mienne" dit-elle.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Ecoute s'il pleut de Melissmell
Melissmell parmi une sélection de singles (février 2011 )
La chronique de l'album Lankou de Melissmell
Melissmell en concert au Festival des Oreilles en Pointe 2011 (21ème édition)
Melissmell en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - mercredi 12 septembr
Melissmell en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - vendredi 14 septembr
Melissmell en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - jeudi 13 septembre

En savoir plus :
Le site officiel de Melissmell
Le Soundcloud de Melissmell
Le Facebook de Melissmell


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=