Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Melissmell
Droit dans la gueule du loup  (Discograph)  avril 2013

J’ai rencontré Melissmell en plein hiver 2011 Ecoute s’il pleut, ça a été un coup de foudre. 2013 : deuxième album. Déjà ? Je ne me suis pas encore lassée du premier, le temps passe tellement vite, mais ça parait tellement loin à la fois. Entre temps, je suis littéralement tombée Droit dans la gueule du loup. C’est le nom qu’elle a choisi pour cette deuxième perle. Je croyais que j’avais bien caché cette histoire désargéable, il faut croire que non.

D’abord, son nom, Melissmell, de Mélanie, son prénom, de "Smells Like Tenn Spirit" de Nirvana, et de la mélisse, "plante qui soulage les maux des femmes". Oui, il fallait bien tout ça pour la décrire, et plus encore. Entre ses deux albums, elle a publié ce manifeste aux français Bleu Marine : "Ma France, tu me fatigues", pour rappeler que la chanson en France peut encore refuser la tiédeur…

Les plus informés la surnomment Bertrand Cantat féminine. Peut-être que oui, mais pas que. Elle a aussi l’ironie d’un Brel pour faire passer autrement que par la colère, la force de voix d’une Piaf, les brisures d’une Janis Joplin… Tout y est. Dans le rock, les mots et les rythmes. Mais aussi dans les sentiments, les émotions et cette foutue humanité qui nous rend si imparfaits mais tellement attachants. Elle exprime ce qui la dérange, ce qu’elle voit et ce qu’elle vit.

Elle a décidé de ne chanter que les œuvres de Guillaume Favray, un sacré poète troubadour de notre temps comme on en trouve peu. Celui qui a les mots pour nommer les maux, sans vulgarité ni faux semblants, avec une infinie patience et une verve à peine dissimulée sous de beaux adverbes. La plume idéale à la voix de Melissmell. Elle s’est de plus entourée du pianiste Matu (from Mano Solo) et du guitariste Daniel Jamet (from Mano Negra), talentueux combo pour illustrer la puissante fragilité qu’incarne Melissmell.

10 titres, 43 minutes de mélancolie, de rage, de tendresse, de réalisme, de révolte… Dans le désordre, vous trouverez un bréviaire de la dignité humaine ("Les jours de récoltes"), un touchant adieu débordant d’amour et d’espoir ("La route"), une ode à celle qui nous guette dans tous les coins ("La Colère") et d’autres, à propos des larmes, de la musique, des souvenirs… Cet album a le reflet du spleen de Charles, pas le rosbif aux grandes oreilles, le Baudelaire (un peu fou, mais charmant spleen tout de même).

La musique ? Du french-rock, des timbres cassés sur les guitares acérées, mais pas trop, que ça reste audible. Parce que le texte est aussi important que la mélodie qui l’accompagne ici. Entre douceur et colère, entre poésie et revendication, retrouver Melissmell m’a donné l’impression de retrouver une vieille amie après plusieurs années de séparation. L’écouter donne le courage de refaire le monde tout en apportant de la bienveillance à ses erreurs. Un beau moment. Une bouffée d’air. Bouleversant. Jusqu’au tendre "Rock n' roll", mort depuis qu’il faut de la haute couture sur le dos pour être anarchiste.

"La frustration mène au combat, le combat mène à la liberté et la liberté mène à faire des œuvres comme la mienne" dit-elle.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Ecoute s'il pleut de Melissmell
Melissmell parmi une sélection de singles (février 2011 )
La chronique de l'album Lankou de Melissmell
Melissmell en concert au Festival des Oreilles en Pointe 2011 (21ème édition)
Melissmell en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - mercredi 12 septembr
Melissmell en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - vendredi 14 septembr
Melissmell en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - jeudi 13 septembre

En savoir plus :
Le site officiel de Melissmell
Le Soundcloud de Melissmell
Le Facebook de Melissmell


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 Avril 2019 : 365 jours par an

Ce week end c'était le Disquaire Day, l'occasion de rappeler que vos disquaires, comme vos libraires ont une santé fragile et qu'il est important de les soutenir tout au long de l'année. Alors allez acheter vos disques et vos livres dans vos commerces de proximités, leurs bons conseils valent mieux que les frais de port offerts.

Du côté de la musique :

"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia
et toujours :
"Soleil, soleil bleu" de Baptiste W. Hamon
"Whoosh !" de The Stroppies
"Vonal Axis" de Steeple Remove
"Moderniste" de Les Vents Français
"Requiem" de AqME
"Hand it over" de Hat Fitz & Cara
"François Couperin : Concerts royaux" de Christophe Rousset & Les Talens Lyriques
"Journey around the truth" de Andy Emler & David Liebman
A l'occasion du concert de Novatom et des Sheriff à Montbrison nous les avons rencontré :Interview de Novatom,Interview des Sheriff
"Ce qui nous lie" de Mes Souliers sont rouges

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"JR" à la Grande Halle de La Villette
"Je suis Fassbinder" au Théâtre du Rond-Point
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Amour en toutes lettres" au Théâtre de Belleville
"Cinq ans d'âge" au Théâtre Essaion
"Tchekhov à la folie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Célébration" au Théâtre de Belleville
"Lewis Furey - Haunted by Brahms" au Théâtre du Rond-Point
"Close"
"Into the little hill" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
des reprises:
"Matka" au Théâtre-Laboratoire Elizabeth Czerzuk
"La petite fille de Monsieur Lihn" au Théâtre de l'Epée de Bois
"L'Autre fille" au Studio Hébertot
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre Tristan Bernard
"Laura Laune - Le diable est une gentille petite fille" au Trianon
"Gainsbourg For ever" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Seule à mon mariage" de Marta Bergman
Oldies but goodies avec"Paris qui dort" de René Clair dans le cadre de sa rétrospective à la Cinémathèque française
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag
et toujours :
"Barracoon" / "Article 36" de Zora Neale Hurston / Henri Vernet
"C'est aujourd'hui que je vous aime" de François Morel & Pascal Rabaté
"Ce que cela coûte" de Wilfred Charles Heinz
"L'enquête Hongroise, le tour du monde 1" / "Vous êtes de la famille ?" de Bernard Guetta / François Guillaume Lorrain
"La cartographie des Indes boréales" de Olivier Truc
"La guerre des scientifiques" de Jean Charles Foucrier
"Mémoire brisée" de E.O. Chirovici
"Parasite" de Sylvain Forge

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=