Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Melissmell
Droit dans la gueule du loup  (Discograph)  avril 2013

J’ai rencontré Melissmell en plein hiver 2011 Ecoute s’il pleut, ça a été un coup de foudre. 2013 : deuxième album. Déjà ? Je ne me suis pas encore lassée du premier, le temps passe tellement vite, mais ça parait tellement loin à la fois. Entre temps, je suis littéralement tombée Droit dans la gueule du loup. C’est le nom qu’elle a choisi pour cette deuxième perle. Je croyais que j’avais bien caché cette histoire désargéable, il faut croire que non.

D’abord, son nom, Melissmell, de Mélanie, son prénom, de "Smells Like Tenn Spirit" de Nirvana, et de la mélisse, "plante qui soulage les maux des femmes". Oui, il fallait bien tout ça pour la décrire, et plus encore. Entre ses deux albums, elle a publié ce manifeste aux français Bleu Marine : "Ma France, tu me fatigues", pour rappeler que la chanson en France peut encore refuser la tiédeur…

Les plus informés la surnomment Bertrand Cantat féminine. Peut-être que oui, mais pas que. Elle a aussi l’ironie d’un Brel pour faire passer autrement que par la colère, la force de voix d’une Piaf, les brisures d’une Janis Joplin… Tout y est. Dans le rock, les mots et les rythmes. Mais aussi dans les sentiments, les émotions et cette foutue humanité qui nous rend si imparfaits mais tellement attachants. Elle exprime ce qui la dérange, ce qu’elle voit et ce qu’elle vit.

Elle a décidé de ne chanter que les œuvres de Guillaume Favray, un sacré poète troubadour de notre temps comme on en trouve peu. Celui qui a les mots pour nommer les maux, sans vulgarité ni faux semblants, avec une infinie patience et une verve à peine dissimulée sous de beaux adverbes. La plume idéale à la voix de Melissmell. Elle s’est de plus entourée du pianiste Matu (from Mano Solo) et du guitariste Daniel Jamet (from Mano Negra), talentueux combo pour illustrer la puissante fragilité qu’incarne Melissmell.

10 titres, 43 minutes de mélancolie, de rage, de tendresse, de réalisme, de révolte… Dans le désordre, vous trouverez un bréviaire de la dignité humaine ("Les jours de récoltes"), un touchant adieu débordant d’amour et d’espoir ("La route"), une ode à celle qui nous guette dans tous les coins ("La Colère") et d’autres, à propos des larmes, de la musique, des souvenirs… Cet album a le reflet du spleen de Charles, pas le rosbif aux grandes oreilles, le Baudelaire (un peu fou, mais charmant spleen tout de même).

La musique ? Du french-rock, des timbres cassés sur les guitares acérées, mais pas trop, que ça reste audible. Parce que le texte est aussi important que la mélodie qui l’accompagne ici. Entre douceur et colère, entre poésie et revendication, retrouver Melissmell m’a donné l’impression de retrouver une vieille amie après plusieurs années de séparation. L’écouter donne le courage de refaire le monde tout en apportant de la bienveillance à ses erreurs. Un beau moment. Une bouffée d’air. Bouleversant. Jusqu’au tendre "Rock n' roll", mort depuis qu’il faut de la haute couture sur le dos pour être anarchiste.

"La frustration mène au combat, le combat mène à la liberté et la liberté mène à faire des œuvres comme la mienne" dit-elle.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Ecoute s'il pleut de Melissmell
Melissmell parmi une sélection de singles (février 2011 )
La chronique de l'album Lankou de Melissmell
Melissmell en concert au Festival des Oreilles en Pointe 2011 (21ème édition)
Melissmell en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - mercredi 12 septembr
Melissmell en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - vendredi 14 septembr
Melissmell en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - jeudi 13 septembre

En savoir plus :
Le site officiel de Melissmell
Le Soundcloud de Melissmell
Le Facebook de Melissmell


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=