Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dominique A - Benjamin Fincher
Théatre Lino Ventura  (Nice)  jeudi 4 avril 2013

L'homme au grand charisme de la chanson française est de passage dans le théâtre niçois portant le nom de l'homme au grand charisme du cinéma. Dominique A, en tournée depuis début 2012 pour son album Vers Les Lueurs, apporte ce soir la lumière de sa musique dans l'obscurité de la salle du théâtre Lino Ventura à Nice.

Nous découvrons en première partie Benjamin Fincher, artiste multi-instrumentiste suivi de près par Panda06, association de production d'artistes et d'évènements de la région niçoise.

Semblant dévoiler le plus profond de son être, l'univers intime de cet artiste, accompagné d'une violoncelliste et d'un batteur, s'oriente vers une pop-symphonique rythmée par des sonorités saturés et d'une subtile électro.

Le public ne semble pas réellement investi par l'intensité résolument déployée sur scène, les avis ont tendance à se partager mais convergent lors des passages en apesanteurs où le chant, au timbre similaire à Thom Yorke, se marie avec élégance avec le violoncelle s'exprimant toute en volupté.

Ce qui est certain au terme de cette prestation est la volonté pour Benjamin Fincher d'exploiter son art à en souffler la matière vivante de son âme.

C'est donc plutôt intrigué que le public se retrouve après cette première partie pour patienter, ou plutôt s'impatienter, de l'arrivée imminente de Dominique A.

Dans la plus grande simplicité, Dominique A s'installe sur scène avec ses musiciens, et pourtant déjà, les lieux semblent habités de sa prestence.

La setlist commence principalement avec des morceaux en douceur tirés du nouvel album où on découvre, re-découvre, le sensuel trémolo dans la voix de Dominique A notamment sur "Ostinato" et les textes autant énigmatiques que bien ficelés.

Puis viennent assez rapidement des morceaux plus pêchus ("Close West"), et par la suite ce seront les montagnes russes des moments en apesanteur et de ceux résolument rocks. Sur scène, Dominique A invite à emprunter un bout de chemin de son univers existentiel dont les sonorités créent un tableau dont chacun en colore la toile.

Au même titre qu'un toréador, Dominique A s'empare d'une gestuelle tranchante mais sensuelle, semblant défier et dompter sa musique. Dans un tout autre style, le bassiste Jeff Hallam, accompagnant également Robi, se dandine et offre une chorégraphie en déhanchements tout au long du concert, et lorsqu'il s'empare de sa contrebasse celle-ci devient véritablement son partenaire de danse en se voyant tournée sur elle-même, caressée, balancée.

Le public est d'autant plus happé par l'univers de Dominique A grâce au jeu de lumière, magnifique et d'une précision remarquable, avec des plateaux de spots surplombant chacun des musiciens et des variations de couleurs donnant une température adaptée à tout instant.

Les morceaux ne sont que rarement repris à l'identique des enregistrements studio, ainsi "Le Courage Des Oiseaux" s'empare de toute l'énergie présente pour nous offrir une montée qui prendra aux tripes.

Lors du rappel, le public ne peut rester assis et se met à danser en couple ou seuls, mais toujours en communion avec l'atmosphère instaurée sur "Le Twenty Two Bar".

Ce sera sur "Les Hauts Quartiers De Peine" que se clôturera le deuxième rappel après pas loin de deux heures de concerts, ce qui confirme une fois de plus que les apparitions sur scène de Dominique A sont à l'image de lui-même : authentiques, sincères et généreuses, pour notre plus grand plaisir.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Tout sera comme avant de Dominique A
La chronique de l'album L'horizon de Dominique A
La chronique de l'album Sur nos forces motrices de Dominique A
La chronique de l'album La Musique de Dominique A
La chronique de l'album Kick Peplum (EP) de Dominique A
La chronique de l'album Vers les lueurs de Dominique A
La chronique de l'album Eléor de Dominique A
La chronique de l'album Toute latitude de Dominique A
La chronique de l'album La Fragilité de Dominique A
Dominique A en concert à la Salle Jeanne d'Arc (21 novembre 2003)
Dominique A en concert à la Salle de la Cité (11 novembre 2004)
Dominique A en concert à l'Olympia (30 novembre 2004)
Dominique A en concert au Festival FNAC Indétendances 2006
Dominique A en concert au Festival International de Benicassim 2006 (vendredi)
Dominique A en concert au Festival La Route du Rock 2009 (dimanche)
Dominique A en concert au Grand Mix (vendredi 27 novembre 2009)
Dominique A en concert à Casino de Paris (jeudi 26 novembre 2009)
Dominique A en concert au Fil (samedi 6 février 2010)
Dominique A en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Samedi
Dominique A en concert au Festival La Route du Rock #22 (vendredi 10 août 2012)
Dominique A en concert au Festival La Route du Rock #22 (samedi 11 août 2012)
Dominique A en concert à L'Aéronef (samedi 25 mai 2013)
Dominique A en concert au Festival Europavox 2015 - Samedi 23 mai
Dominique A en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Vendredi
Dominique A en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2015 - Du jeudi au dimanche
Dominique A en concert au Colisée (dimanche 29 novembre 2015)
La vidéo de En solo aux Bouffes du Nord (DVD) par Dominique A
L'interview de Dominique A (6 mars 2006)
L'interview de Dominique A (26 avril 2006)
L'interview de Dominique A (octobre 2007)
L'interview de Dominique A (27 mars 2009)
L'interview de Dominique A (samedi 7 juillet 2012)
L'interview de Dominique A (jeudi 19 mars 2015)
La chronique de l'album Kamishibai de Benjamin Fincher

En savoir plus :
Le site officiel de Dominique A
Le site Comment certains vivent
Le Facebook de Dominique A
Le site officiel de Benjamin Fincher
Le Myspace de Benjamin Fincher
Le Facebook de Benjamin Fincher

Crédits photos : Sébastien Trivellin (retrouvez toute la série sur son Flickr)


Séb.T & IG         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Laetitia Velma et Dominique A (28 mars 2011)


# 21 juillet 2019 : La folle histoire de l'espace

Ces jours-ci on célèbre les premiers pas de l'homme sur la lune, on ambitionne d'y retourner. En attendant, c'est les pieds sur terre que nous vous proposons notre petite sélection culturelle pour vous inviter à décoller un peu vous aussi du quotidien. C'est parti :

Du côté de la musique :

"Triple ripple" de Automatic City
"Jaws" de Condore
"480" de DBK Project
"Echo" de Marion Roch
"Bach & co" de Thibault Noally & Les Accents
"To be continued" de Tropical Mannschaft
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
On vous parle du Festival de Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Samedi avec Beach Youth, Clara Luciani, Idles, The Hives, Mogwai...
Dimanche pour finir avec Bro Gunnar Jansson, Jeanne Added, Tears for Fears, Interpol...
et toujours :
"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...

Au théâtre :

"Iceberg" au Théâtre de la Reine Blanche
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Benalla, la vraie histoire" de Sophie Coignard
"Floride" de Laurent Groff
"Whitman" de Barlen Pyamootoo
et toujours :
"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"La traque du Bismarck" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=