Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Femme
Psycho Tropical Berlin  (Barclay)  avril 2013

Au terme d’une longue attente, rendue possible par l’intérêt constant que lui porte une partie de la presse et par la diffusion au compte-goutte de clips sur internet, La Femme sort son premier LP. Occasion de vérifier qui est La Femme…

"Sur la planche", manière de "tube" underground, pouvait laisser croire à une orientation musicale "festive" mélangeant les influences françaises début 80 (jeunes gens modernes) et surf music. Mais déjà même ce morceau, immédiatement accessible à toutes sortes d’oreilles, semblait dissimuler sous son apparente simplicité et son rythme enjoué un réel talent de compositions (musique et texte) et une face plus sombre, révélée par une vidéo anxiogène. Impression renforcée par les triptyques musique/texte/images des autres publications du groupe.

Cette dichotomie adret/ubac, versant ensoleillé, versant sombre, se retrouve constamment dans l’album, entre les différents titres le composant et à l’intérieur de chacun. Une des principales caractéristiques de La Femme est à mon sens de ne pas chercher à s’inscrire dans une unité musicale formelle (elle aurait pu réduire son expression à la formule gagnante de "Sur la planche"). Au contraire, on a ici un groupe dont le projet semble dépasser le cadre uniquement musical. La Femme développe un univers qui lui est propre, et nous invite à le visiter en plusieurs dimensions : musique textes et vidéos.

Les textes sont souvent de haut vol et, chose rare, servent à la perfection la chanson dans laquelle ils sont enchâssés. Celui de "Sur la planche" possède la simplicité et la concision idéale pour le sujet et le rythme. Ailleurs, les paroles peuvent tendre vers la prose poétique, allant jusqu’à flirter avec les scansions de l’écriture automatique des surréalistes ("Hypsoline"). On pense aussi à Boris Vian. Le tout sans pesanteur.

Musicalement certaines références semblent immédiatement mobilisables (pop sixties, Taxi Girl, etc.), d’autres apparaissent au fil du voyage (The B-52’s, le Gainsbourg de Mélodie Nelson, le Velvet Underground, voire Diabologum ou Stupeflip). Variations extrêmes des BPM donc, et confirmation que les paysages peints par La Femme sont presque d’autant plus beaux que le train roule moins vite ("It’s time to wake up (2023)" et sa sitar, 7 minutes hypnotiques et psychédéliques…).

Sur l’ensemble on se trouve happé dans un monde légèrement décalé par rapport au nôtre, angoissant mais intriguant, comme ces cauchemars de malaise qui surviennent au cours de nuits suivant les repas trop copieux.

Un premier disque parfait ? La Femme évite cet écueil également, quelques scories stylistiques grevant certains passages de chansons, là où l’épure aurait produit un effet plus efficace en éclaircissant les arrangements et en renforçant l’ensemble. De même certains textes sont un peu plus faibles.

Reste un disque impressionnant de densité, de sens, qui se lit autant qu’il s’écoute ou se regarde. A l’ouest du renouveau. La suite du roman s’annonce passionnante. Nous verrons si La Femme parvient à imposer son univers artistique à un public majoritairement concerné par la fonction divertissante de la musique. Par sa forte personnalité, par l’intensité du propos, La Femme peut effrayer une partie de sa génération qui est plus habituée aux exercices musicaux formels sans danger. Moi, je fête mes 103 ans la semaine prochaine...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album La femme chocolat de Olivia Ruiz
La chronique de l'album Mystère de La Femme
La Femme en concert au Festival We Love Green #2 (édition 2012)
La Femme en concert au Festival Le Cabaret Vert #8 (vendredi 24 août 2012)
La Femme en concert au Festival Marsatac #14 (édition 2012) - Marseille
La Femme en concert au Festival We Love Green #2 (édition 2012) - Samedi 15 septembre
La Femme en concert au Festival Les Paradis Artificiels #7 (édition 2013) - mercredi 10 avril
La Femme en concert au Festival Art Rock #30 (édition 2013)
La Femme en concert au Festival Art Rock 2013 - vendredi, samedi et dimanche
La Femme en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Jeudi
La Femme en concert au Festival Rock en Seine 2013 (samedi 24 août 2013)
La Femme en concert au Festival Fnac Live #4 (édition 2014)
La Femme en concert au Festival Beauregard #8 (édition 2016) - samedi 2 juillet
La Femme en concert au Festival La Route du Rock #26 (samedi 13 août 2016)
La Femme en concert au Festival Rock en Seine 2016 - samedi 27 août
La Femme en concert à l'Espace Médoquine (jeudi 19 janvier 2017)

En savoir plus :
Le site officiel de La Femme
Le Bandcamp de La Femme
Le Soundcloud de La Femme
Le Facebook de La Femme


Minimoi         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=