Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Parloir
Théâtre Le Guichet Montparnasse  (Paris)  mai 2013

Comédie dramatique de Christian Morel de Sarcus, mise en scène de Paul-Antoine Veillon et Mélanie Charvy, avec Jean-Dominique Peltier, Frédérique Van Dessel et Romain Picquart.

"Parloir forcé pour deux emmurés du divorce". Ainsi Christian Morel de Sarcus définit-il sa partition dramatique intitulée "Parloir" qui constitue un huis-clos terrifiant entre deux ex-époux.

Au chevet de leur fils hospitalisé après une tentative de suicide, se déroule le dernier acte d'un drame du divorce dans sa déclinaison la plus tragique, celle où, malgré le temps écoulé, il continue de distiller son venin en broyant les protagonistes pour des raisons différentes.

Entre eux, dix ans après le divorce, rien n'a changé parce que, en sus de leur acrimonie réciproque, les enfants sont au coeur du conflit.

Elle, pour qui le mariage, outil d'ascension sociale et remède à la solitude, a été "une horreur", est ravagée par une haine maladive à l'encontre de celui qu'elle nomme "l'autre" et érige en suppôt du mal, "l'autre, qui nous porte malheur", une haine personnelle dont elle a nourri ses enfants devenus les otages de la furie maternelle.

Lui, incapable de résilience, ne peut se résoudre à cet échec de l'amour, à l'éclatement de la famille et à sa paternité "volée" par un divorce pour faute prononcé à son encontre, ressenti comme une profonde injustice, qui, outre les sanctions pécuniaires, attribuait à sa femme, auteur d'accusations mensongères de mauvais traitements envers les enfants, leur garde exclusive.

Au-delà de l'histoire d'un couple, dont les causes originelles de dissensions ne sont pas totalement révélées et de l'ultime règlement de comptes qui révèle la souffrance impuissante de l'un et la psychose de l'autre, Christian Morel de Sarcus aborde un sujet bien plus grave encore, si tant est qu'il puisse y avoir une hiérarchie dans ce domaine.

Celui du syndrome d'aliénation parentale que subissent les enfants du fait d'un parent qui consacre toute son énergie à une campagne de dénigrement de son ex-conjoint afin de susciter l'animosité et le rejet, voire la haine, et la rupture définitive du lien familial.

La confrontation frontale est d'une violence absolue même si elle se matérialise de manière différente pour chacun des protagonistes.

Elle, d'origine plébéienne et rurale, plutôt ordinaire et vulgaire au sens premeir du terme, déploie une rage autodestructrice et l'énergie viscérale de la louve défendant ses petits en se retranchant derrière l'amour maternel pour justifier la maltraitance psychologique volontaire envers ses enfants ("Mon fils, vingt ans à l'élever contre l'autre").

Lui, écrivain, manie l'arme redoutable que sont les mots et déploie leur puissance meurtrière pour stigmatiser "la gorgone" devenue une "Médée" de banlieue et tenter de faire rendre gorge tout en esquissant un illusoire rapprochement.

Cette immersion d'une férocité sauvage dans l'horreur d'un couple défait, également plaidoyer pour le maintien du lien familial et le rééquilibrage en faveur du père des mesures concernant la garde des enfants, est servie par le jeu incarné des deux comédiens qui campent les géniteurs d'un fils sacrifié (Romain Picquart).

Dans ce énième round conjugal à la redoutable écriture-scalpel, Jean-Dominique Peltier campe parfaitement l'homme défait qui brûle ses dernières cartouches face à Frédérique Van Dessel, comédienne de la trempe des Valérie Dréville et Audrey Bonnet, à l'intensité tragique saisissante.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 décembre 2018 : l'empire d'essence

Pénurie d'essence peut être, mais pas de pénurie des sens avec notre sélection hebdomadaire à lire, à voir et à écouter. C'est parti sans plus attendre pour une semaine de plaisirs.

Du côté de la musique :

"L'allégresse" de DaYtona
"C'est la vie" de Phosphorescent
"Oak leaf" de Raoul Vignal
"Karl Maria Von Weber : Symphonie N 1 & concertos" de l'Orchestre Victor Hugo, Jean François Verdier, Nicolas Baldeyrou, David Guerrier et Thomas Bloch
"City walk" de Adrien Chicot
"Tribute to an imaginary folk band" de Bedmakers
Rencontre avec Emma Solal, accompagnée d'une session acoustique aux couleurs de l'Italie
"Valdevaqueros" de Fred Nevché
"Chapitres V et VI" de La Pietà
"Parallel universe blues" de Papercuts
et toujours :
"Persuasive" de Persuasive
"About Bridges" de Régis Boulard et Nico Sacco
"No tourists" de The Prodigy
"Kings and bastards" de Roberto Negro
"Tout bleu" de Tout Bleu"
Plutôt me rendre" de Anne Darban
Nicolas Vidal en interview accompagnée de sa Froggy's session live, autour de son album "Bleu Piscine"
"Il était fou" de JUR
"Young girls punk rock" de Lilix & Didi
Mokado, Clozee et Grandepolis dans une sélection singles et EP
"S/T" de The Balkanys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antigone" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Love, Love, Love" au Théâtre de Belleville
"Un Picasso" au Studio Hébertot
"Bérénice Paysages" au Théâtre de Belleville
"J'admire l'aisance..." au Studio Hébertot
"Le Double" au Théâtre 14
"J'ai des doutes" au Théâtre du Rond-Point
"L'Ecole des femmes" au Théâtre Dejazet
"Kiss & Cry" à la Scala
"Dans ma chambre" au Théâtre La Flèche
"F(r)iction" au CNAC de Châlons-en-Champagne
les reprises :
"Stuck Plastik, une pièce en plastique" au Théâtre-Studio d'Alfortville
"Aglaé" au Théâtre du Rond-Point
"L'Ombre de la baleine" au Théâtre Lepic
"ABC D'airs" au Théâtre Le Lucernaire
"Barbara amoureuse" au Théâtre Essaion
la chronique des spectacles de novembre
et la chronique des autres spectacles de décembre

Expositions avec :

"La Galerie des Sculptures" au Petit Palais
"Youssef Chahine" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Pachamama" de Juan Antin
"Utoya 22 juillet" de Erik Poppe
"Rêver sous le capitalisme" de Sophie Bruneau
"Le sous bois des insensés" de Martine Deyres
Oldies but Goodies avec :
"Le Solitaire" de Michael Mann dans le cadre de la Rétrospective James Caanà la Cinémathèque française
et "La Cousine Bette" de Max de Rieux dans le cadre du Cycle Balzac à la Cinémathèque française
la chronique des sorties de novembre
et la chronique des autres sorties de décembre

Lecture avec :

"Le coup d'état Macron, le Prince contre la nation" de Guillaume Larrivé
"Allez tous vous faire foutre" de Aidan Truhen
"Dialectique de la pop" de Agnès Gayraud
"Inconnu à cette adresse", "84, Charing cross road" et "Les heures silencieuses" de Kressmann Taylor, Helene Hanff et Gaëlle Josse
"Pierre Laval, un mystère français" de Renaud Meltz
et toujours :
"Humains dans la rue : Histoires d'amitiés, avec ou sans abri" de Jean Marc Potdevin, Anne Lorient et Lauriane Clément
"Le meurtre du commandeur, livre 2 : La métaphore se déplace" de Haruki Murakami
"Les vérités cachées de la guerre d'Algérie" de Jean Sévillia
"No society" de Christophe Guilluy
"Séance infernale" de Jonathan Skariton
"Tous les Mayas sont bons" de Donald E. Westlake

Froggeek's Delight :

bientôt Noël... pensez aux cadeaux
"Assassin's Creed : Odyssey" sur PS4, XBOXONE, PC Windows
"Astrobot rescue mission" jeu en réalité virtuelle sur PS4
"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=