Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Les Transmusicales de Rennes 2004 (samedi)
Strup X - Modey Lemon - Kraftwerk - Kasabian - Border Crossing  (Rennes)  4 décembre 2004

A cause d'un sommeil un peu trop réparateur, il ne sera pas possible de parler des deux premiers groupes. Gageons qu'étant donné la qualité des précedents concerts gratuits, ils auront su se montrer à la hauteur devant le public venus en masse pour ce samedi soir. Apres la conférence de presse de Béatrice Macé et Jean Louis Brossard, que nous vous proposerons ultérireuement, place à la musique avec Strup X, groupe rennais dont le son est encore une fois indéfinissable. Vêtus de blouses blanches dans une ambiance post- apocalyptique, ils alternent entre morceaux instrumentaux très rock et morceaux plus ou moins chantés, arrosés d'une bonne dose de samples sur un flot de guitares saturées. Encore un bon début pour cette soirée qui sera à mi chemin entre l'electronique et le bon vieux rock.

C'est tout en douceur que démarre la soirée sur la scène 4 avec The Real Tuesday Weld. Ce dandy anglais est accompagné de 5 musiciens jazzy : caisse claire, clarinette, basse, guitare et violon. L' orchestre est agrémenté d'une boite à rythme qui donne une tonalité plus moderne à l'ensemble. Les ballades romantiques semblent emballer un public nombreux, mais heureusement que la prestation scénique contient une note d'humour et de dérision pour que le tableau ne soit pas trop fade.

Après le hip hop plutôt classique de Promoe sur la scène 5, la bonne dose de rock attendue depuis le début de la soirée arrive avec Modey Lemon. Peut être parce qu'ils ne sont que 3 et sans bassiste, leur son est surpuissant ! Les 3 américains se donnent à fond, la grosse caisse est matraquée et le résultat est plutôt réussi pour qui aime le son rock garage punk.


Les 4 allemands mythiques de Kraftwerk, précurseurs de la musique électronique, avant même notre JMJ national, contrôlent leur image. Rideau devant la scène, pas de photographes ni de caméras. 23h30, le show commence : 4 pupitres, 4 portables et les 4 amis strictement habillés, droits comme des I derrière leurs machines et devant un ecran géant qui diffuse des vidéos ou du texte. "Tour de France", "Autobahn", les tubes sont là. Les vieux se régalent tandis que les jeunes découvrent. Même si on se demande parfois ce qu'ils font vraiment sur leurs machines, on ne peut que rester ébahi devant ces stars.

Après cette démonstration du passé encore bien vivace (je parle pour la musique, pas pour le jeu de scène de Kraftwerk !), place au groupe qui monte : Kasabian. Décidement , ce soir encore plus que les autres, la scène 4 est celle du vrai rock ! Les Kasabian forment un groupe de pop anglaise que l'on pourrait comparer à Oasis.. Un peu plus enervé, un peu plus désinvolte. Ils ont tout de meme réussi à faire enfin slamer les festivaliers ! Pour ceux qui ne connaissent d'eux que leur tube "LSF", sachez qu'ils peuvent faire encore mieux et n'hesitez pas à en decouvrir plus.

Petit passage amusant avec les jeunes larrons de Goldie Lookin' Chain, une bonne dizaine de gallois aux gueules improbables qui font un hip hop brutal mais festif, pour arriver aux Teddybears Sthlm, ovni suèdois, armés de deux batteries, d'un guitariste aux instruments étranges et d'un bassiste extraverti. Après une chanson instrumentale, les deux chanteurs débarquent de nulle part et lancent un ragga-rock excité inédit en France.

Inédit en France également, et surtout pour la première fois en concert, Border Crossing, collectif londonien, allie les mixes de deux compositeurs à l'apport de deux MCs et d'une chanteuse. Ca ressemble à Massive Attack et c'est tout aussi intéressant. Pas de couac pour une première prestation : ils sont contents d'être là et nous sommes contents de voir tous ces mélanges d'influences.

Tandis que les plus courageux pourront rester dans le son jusqu'à 8 heures du matin, il est temps de quitter les lieux et de prendre un repos bien mérité après ces 3 jours de musique . Belle réussite que cette première edition des Transmusicales nouvelle formule . Pas grand chose à redire si ce n'est quelques détails tels que l'impossibilité de retirer de l'argent en dehors d'un distributeur en panne ou l'espace média qui ferme un peu trop tôt pour travailler tranquillement. A part cela, les Trans, ce sont toujours trois jours de découvertes musicales, de mélanges, et de plaisir dans une ambiance plutôt festive. Vivement l'année prochaine !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

le compte-rendu du jeudi 2 décembre
le compte-rendu du vendredi 3 décembre

Strup X en concert au Festival du Schmoul 2006
La chronique de l'album The Predator EP de Modey Lemon
La chronique de l'album Thunder And Lightning de Modey Lemon
L'interview de Modey Lemon (mai 2004)
La chronique de l'album eponyme de Kasabian
La chronique de l'album West Rider Pauper Lunatic Asylum de Kasabian
Kasabian en concert au Festival International de Benicassim 2005 (dimanche)
Kasabian en concert à L'Olympia (lundi 8 février 2010)
Kasabian en concert au Festival International de Benicàssim #16 (jeudi 15 juillet 2010)
Kasabian en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Vendredi
Kasabian en concert à Main Square Festival 2012 - Programmation
Kasabian en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - dimanche
Kasabian en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - samedi & dimanche
Kasabian en concert au Festival Rock en Seine 2015 - vendredi 28 août

En savoir plus :

DJ Morpheus : www.djmorpheus.com
Kraftwerk : www.kraftwerk.com
Tim Wright : www.timwrightmusic.com
Vitalic : vitalic.ouquoi.org
The Real Tuesday Weld : www.tuesdayweld.com
Modey Lemon : www.themodeylemon.com
Kasabian : www.kasabian.co.uk
Teddy Bears STHLM : www.teddybearssthlm.com
ITaVaYLa : itavayla.rikosrecords.com

Crédits photos : Fred (plus de photos)


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=