Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Daran
L'homme dont les bras sont des branches  (Washi Washa)  mai 2013

On ne va surtout pas se mentir, comme dirait mon ami Arthur, que l'on surnomme affectueusement "Tutur" – enfin, ça n'est pas vrai, on ne le fait pas, ça n'est que moi, et encore, très rarement, et sur le ton d'une ironie glaciale pleine d'un humour assez élaboré dont j'ai le secret, quoiqu'il ne soit pas toujours bien compris : je n'aime pas tout dans le monde de la musique, et pas seulement au sens, bien naturel, on aura la générosité de le reconnaître, où j'aurais mes préférences, strictement personnelles, mais au sens où certaines choses me semblent déplacées, de mauvais goût, au point que j'en viendrais à me dire que le monde, justement, et je ne parle pas du seul monde de la musique, mais bien du monde en général, du tout ordonné des choses qui concernent l'homme, et la femme, c'est-à-dire l'humain, serait un bien meilleur endroit si elles n'y existaient pas, comme par exemple les chroniques trop bavardes, pleines du plaisir vain du chroniqueur à s'écouter parler, même à l'écrit, ou les chroniques non nécessaires, qui ne feraient qu'aligner des mots alors même qu'il pourrait n'y avoir rien à dire, comme précisément le font parfois certaines œuvres elles-mêmes, qui n'apportent rien à l'auditeur, non pas seulement au sens où elles n'inventent rien, où elles ne révolutionnent pas le monde, musical ou autre, où elles n'ouvrent pas de nouvelle brèche à creuser, explorer, de nouvelle niche où créer, car on n'a pas toujours besoin d'une révolution, mais bien au sens où le spectateur, l'auditeur, le lecteur, semble ne rien avoir à en retirer, pour lui, qui lui parle de lui, qui lui parle, tout au moins, à lui, et ces œuvres, de façon troublante, sont parfois loin d'être détestables, elles peuvent même se parer d'atours adorables, se donner de beaux airs, cela ne change rien : on sait toujours qu'elles sont vides, ou plutôt, on n'a pas besoin de le savoir, elles s'évanouissent, se laissent oublier, instantanément, il n'en reste rien, pas même le souvenir d'une joie, d'une émotion, ni même le souvenir d'un souvenir, rien, et c'est bien peu, et vous en conviendrez, et je me demande justement si ce n'est pas le problème avec L'homme dont les bras sont des branches, le nouvel album de Daran, parti dormir au Québec et qui revient avec une livraison presque lyrique et presque variété aux textes un peu affectés mais qui manquent un peu de consistance voire donnent l'impression de chercher le truc, la formule, le refrain, un album probablement trop conscient de lui-même, où ne transpire pas l'urgence, mais plutôt la démarche, délibérée, créativement contrôlée, sans feu, sans fougue, quelque peu apprivoisée.

On le sait, pourtant, qu'un jour Daran...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Le monde perdu de Daran
Daran en concert au Festival international de la chanson de Granby 2011 (43ème édition) - jeudi 15 septembre

En savoir plus :
Le site officiel de Daran
Le Bandcamp de Daran
Le Myspace de Daran
Le Facebook de Daran


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 avril 2018 : En avril, pour la culture, suis notre fil

C'est reparti pour une semaine culturel. Suivez notre fil d'actualité culturel, ici, sur Facebook, Twitter, Youtube. Vous y trouverez de quoi réjouir ce qu'il se trouve entre votre 2 oreilles ! c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"27 passports" de The EX
"Simple appareil" de Lofofora
"Haydn : 3 sonatas" de Arthur Ancelle
Interview de Da Silva
"Room 102" de Hotel
"Deux ans pour résoudre un puzzle 2 pièces" de Lucarne
"Where the weather went" de Newton Colours
"Absence" de Niki Niki
"Born to try" de Part-Time Friends
"Plaisir moderne" de Scratchophone Orchestra
"Your queen is a reptile" de Sons of Kemet
"Memory Sketches" de Tim Linghaus
et toujours :
"No Mercy in this land" de Ben Harper & Charlie Musselwhite
"After the fall" de Keith Jarrett, Gary Peacock et Jack DeJohnette
"This is not hollywood" de Greg Kozo
"Quatre vingt huit" de Guillaume Poncelet
"One EP" de Hey Sarah
"Ventriloquism" de Meshell Ndegeocello
Mezzanine et Undervoid dans une sélection de singles et EP
"Années 1970-1985" de Pierre Bartholomée
"Shake, burn and love" de Red Money
"Dollhouse" de The Pack A.D.
"The skull defekts" de The Skull Defekts
"Rêves américains, tome 1, la ruée vers l'or" de Thomas Hellman
Interview de I Am Stramgram autour de son album "Tentacles", retrouvez également I Am Stramgram en session live pour 3 titres

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Conférence des Oiseaux" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Racine²" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Still life" au Théâtre Les Déchargeurs
"Hugo au bistrot" à la Scène Thélème
"MAMMA" à La Loge
"Le Monte-plats" au Théâtre Le Lucernaire
"Mort, je serai devenu nécessaire" à la Manufacture des Abbesses
"Gilles Ramade - Piano Furioso" au Grand Point Virgule
"Qui suis-je ?" au Théâtre de l'Etincelle à Rouen
des reprises à ne pas rater :
"Tertullien" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Meilleurs Alliés" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
et les chroniques des autres spectacles d'avril

Expositions avec :

"Gustav Klimt" à l'Atelier des Lumières
"Artistes & Robots" au Grand Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Katy says goodbye" de Wayne Roberts
"Jersey Affair" de Michael Pearce
les chroniques des sorties de mars
et les chroniques des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Ghetto brother, Une légende du bronx" de Julian Voloj & Claudia Ahlering
"Histoire de la France" de Jean Christian Petitfils
"J'apprends le français" de Marie France Etchegoin
"La fabrique des corps, des premières prothèses à l'humain augmenté" de Héloise Chochois
"La saison des feux" de Celeste NG
"Les enfants du fleuve" de Lisa Wingate

et toujours :
"Alain Bashung, Fantaisie militaire" de Pierre Lemarchand
"La mise à nu" de Jean Philippe Blondel
"La symphonie du hasard, livre 2" de Douglas Kennedy
"La vie secrète d'Elena Faber" de Jillian Cantor
"Le dossier M, livre 2" de Grégoire Bouillier

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=