Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Joli Mai
Chris Marker et Pierre Lhomme  mai 2013

Réalisé par Chris Marker et Pierre Lhomme. France. Documentaire. 2h16. (Sortie 29 mai 2013).

Cette ressortie du film de Chris Marker et de Pierre Lhomme, "Le Joli Mai", sera déjà une belle occasion pour rendre hommage à Chris Marker, disparu en juillet dernier, et qui fut l'un des cinéastes, sinon "le" cinéaste le plus libre de sa génération.

Et il y a de la liberté dans ce parcours en tout sens du Paris de 1962. Profitant de l'ère du temps, de ses caméras plus légères et des ses moyens d'enregistrement en son direct, Chris Marker et Pierre Lhomme ont saisi plus de 50 heures des mystères quotidiens de Paris pour aboutir à ces 2 heures 16 minutes, hymne à la ville et à ses habitants.

Document historique, sociologique, politique et poétique, "Le Joli Mai" empoigne le cœur autant qu'il nourrit l'esprit.

On y croise le Paris en train de mourir des films de Tati et celui en train de vivre des films de Jean-Luc Godard. On y évoque le bruit de l'histoire récente, celle de février 1962 et des morts communistes du métro Charonne. On y verra la défunte prison pour femme de la petite Roquette et les traits désagréables du gaullisme dominant.

On y entendra des accents parigots, on y découvrira des couples de jeunes gens aujourd'hui grands-parents. On s'intéressera à leurs vêtements d'avant les jeans et le made in China, on s'étonnera de constater que les quadragénaires d'alors avaient des physiques de sexagénaires d'aujourd'hui.

On y observera tout ce qui a changé pour que la ville reste la même. On y sentira les signes déjà plus coureurs qu'avant-coureurs du triomphe de l'ère de la consommation. Un œil et une oreille attentive y détecteront peut-être aussi les frémissements d'un autre "joli mai", celui qui, six ans après, marquera d'une certaine façon la fin d'un certain Paris populaire et frondeur qui conserve une grande place ici.

Surtout, on s'accordera pour voir dans "Le Joli Mai" de Chris Marker et de Pierre Lhomme une œuvre forte, solide dans sa construction, moderne dans sa conception et d'une grande honnêteté joyeuse dans les commentaires off d'Yves Montand.

Marker et Lhomme ont habité ce Paris dans lequel ils aimaient vivre, sans aucune nostalgie, sans jamais passer par la case du pittoresque. "Le Joli Mai" de Chris Marker et Pierre Lhomme est une œuvre majeure, la plus jeune et la plus intemporelle que l'on peut voir en ce moment sur des écrans trop souvent occupés par des produits vite défraîchis.

"Le Joli Mai" sera le rayon de soleil de cette fin de mai tristounette, un mai parisien que personne n'aurait envie de filmer avec l'énergie déployée en 1962 par ces merveilleux combattants de l'image qu'étaient Chris et Pierre.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 octobre 2017 : Enfin l'été indien

Pas grand signe de soleil en août, pas du tout en septembre, voici que octobre nous surprend avec ses températures estivales. Presque de quoi faire oublier la triste actualité, le départ de Jean Rochefort, et Noël qui arrive à grands pas. Quoi qu'il en soit, voici de quoi se réjouir avec le sommaire de notre sélection culturelle hebdomadaire :

Du côté de la musique :

"Colors" de Beck
"Cannibale" de Calypso Valois
"Monsieur Django & Lady Swing - Django Extended" de The Amazing Keystone Big Band
"Hineininterpretierung" de DAAU
"Djakarta EP" de Djakarta
"Meredith" de King Child
"When morning comes EP" de Mika Hary
"Stargazing for beginners" de Pale Seas
"Si je suis encore là" de Pilhaouerien
Raqoons et The Off Keys en concert à Forum Disques pour la journée mondiale du raton laveur
et toujours :
"Drifters EP" de She Owl
"Le corps défendant" de Delphine Dora et Mocke
"Beethoven : Intégrale de l'oeuvre pour violon et piano" de François-Frédéric Guy et Tedi Papavrami
Gunwood en interview, autour de leur album "Travelling soul". Retrouvez également Gunwood en session live acoustique
"They've been called" de Jep and Dep
"Tardive / Issime" de La Tène
"Lilies" de Mélanie de Biasio
"Aronde" de Aronde
"Teenager" de Teenager
"Barje endurance" de Buridane

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Democracy in America" à la MC 93 à Boboiny
"Pièce en plastique" à l'Usine Hollander à Choisy-le-Roi
"Vénézuéla" au Théâtre 13/Seine
"L'Espace furieux" à l'Espace des Arts à Châlons-sur-Saône
"Haskell Junction" au Théâtre national de Bordeaux-Aquitaine
"Criminel" à la Manufacture des Abbesses
"Le Carrosse du Saint Sacrement" au Théâtre Darius Milhaud
"Noces" au Théâtre Rive Gauche
"Mon Ange" au Théâtre Tristan Bernard
"Hobobo" au Cine 13 Théâtre
"The Pianist" au Théâtre 13ème Art
les reprises :
"Les Vibrants" au Studio des Champs Elysées
"La Dame de chez Maxim" au Théâtre Rive Gauche
"Jeux de planches" au Théâtre du Marais
"Les Galets de la mer" au Théo Théâtre
"J'adore l'amour..." au Théâtre d'Edgar
les chroniques des autres spectacles d'octobre
et les chroniques des spectacles de septembre

Expositions avec :

"Anders Zorn, le maître de la peinture suédoise" au Petit Palais
"Etre pierre" au Musée Zadkine
et dernière ligne droite pour "Le pouvoir des fleurs - Pierre-Joseph Redouté" au Musée de la Vie romantique

Cinéma avec :

"Fréderick Wiseman par Frederick Wiseman" au Théâtre national de l'Odéon
les films de la semaine :
"The Square" de Ruben Ostlund
"L'Asssemblée" de Mariana Otero
"Zombillénium" de Arthur de Pins et Alexis Ducord
les chroniques des autres sorties d'octobre
et les chroniques des sorties de septembre

Lecture avec :

"L'amour est une maladie ordinaire" de François Szabowski
"Les aventures de Ruben Jablonski" de Edgar Hilsenrath
"Me voici" de Jonathan Safran Foer
"Underground rail road" de Colson Whitehead
et toujours :
"Pour te perdre un peu moins" de Martin Diwo
"Une odysée" de Daniel Mendelsohn
"Bonjour c'est l'infirmière !" de Charline
"Grand frère" de Mahir Guven
"Paysage perdu" de Joyce Carol Oates
"Tout sur le zéro" de Pierre Bordage

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=