Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Joli Mai
Chris Marker et Pierre Lhomme  mai 2013

Réalisé par Chris Marker et Pierre Lhomme. France. Documentaire. 2h16. (Sortie 29 mai 2013).

Cette ressortie du film de Chris Marker et de Pierre Lhomme, "Le Joli Mai", sera déjà une belle occasion pour rendre hommage à Chris Marker, disparu en juillet dernier, et qui fut l'un des cinéastes, sinon "le" cinéaste le plus libre de sa génération.

Et il y a de la liberté dans ce parcours en tout sens du Paris de 1962. Profitant de l'ère du temps, de ses caméras plus légères et des ses moyens d'enregistrement en son direct, Chris Marker et Pierre Lhomme ont saisi plus de 50 heures des mystères quotidiens de Paris pour aboutir à ces 2 heures 16 minutes, hymne à la ville et à ses habitants.

Document historique, sociologique, politique et poétique, "Le Joli Mai" empoigne le cœur autant qu'il nourrit l'esprit.

On y croise le Paris en train de mourir des films de Tati et celui en train de vivre des films de Jean-Luc Godard. On y évoque le bruit de l'histoire récente, celle de février 1962 et des morts communistes du métro Charonne. On y verra la défunte prison pour femme de la petite Roquette et les traits désagréables du gaullisme dominant.

On y entendra des accents parigots, on y découvrira des couples de jeunes gens aujourd'hui grands-parents. On s'intéressera à leurs vêtements d'avant les jeans et le made in China, on s'étonnera de constater que les quadragénaires d'alors avaient des physiques de sexagénaires d'aujourd'hui.

On y observera tout ce qui a changé pour que la ville reste la même. On y sentira les signes déjà plus coureurs qu'avant-coureurs du triomphe de l'ère de la consommation. Un œil et une oreille attentive y détecteront peut-être aussi les frémissements d'un autre "joli mai", celui qui, six ans après, marquera d'une certaine façon la fin d'un certain Paris populaire et frondeur qui conserve une grande place ici.

Surtout, on s'accordera pour voir dans "Le Joli Mai" de Chris Marker et de Pierre Lhomme une œuvre forte, solide dans sa construction, moderne dans sa conception et d'une grande honnêteté joyeuse dans les commentaires off d'Yves Montand.

Marker et Lhomme ont habité ce Paris dans lequel ils aimaient vivre, sans aucune nostalgie, sans jamais passer par la case du pittoresque. "Le Joli Mai" de Chris Marker et Pierre Lhomme est une œuvre majeure, la plus jeune et la plus intemporelle que l'on peut voir en ce moment sur des écrans trop souvent occupés par des produits vite défraîchis.

"Le Joli Mai" sera le rayon de soleil de cette fin de mai tristounette, un mai parisien que personne n'aurait envie de filmer avec l'énergie déployée en 1962 par ces merveilleux combattants de l'image qu'étaient Chris et Pierre.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 août 2017 : Comme un air de Week End

Cette semaine, avec son pont du 15 août, va ressembler à un long week end qui se termine en beauté par le festival de La Route du Rock. Voici quand même quelques petites chroniques à lire à vos heures perdues, entre 2 averses ou 2 concerts, avant la plage, après la sieste...

Du côté de la musique :

"Soleil de Tokyo" de Imagho
Classique, vous avez dit classique ? autour de Igor Stravinsky et le Sacre du Printemps
"Cluster" de An Pierlé
EP de My Own Ghosts
"Un Renaud pour moi tout seul" de Monsieur Lune
et toujours :
"La vie sur les os" de Géraldine Torres
"Goodnight Rhonda Lee" de Nicole Atkins
"Oh, Sealand" de Oddfellow's Casino
"Every valley" de Public Service Broadcasting
"A Rift in Decorum : Live at the Village Vanguard" de Ambrose Akinmusire
"A new kind of freedom" de The Celtic Social Club
Youri Defrance et Jupiter & Okwess, ni vus ni connus mais à découvrir
Pondichery Bomb en session de la semaine
Interview de François Floret à propos de la Route Du Rock 2017
dernier petit tour du côté des Vieilles Charrues

Au théâtre :

les divertissements de l 'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et à ne pas rater "L'écume des jours" au Théâtre de la Huchette

Exposition avec :

la dernière ligne droite pour "Karel Appel - L'Art est une fête !" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Une femme douce" de Sergei Loznitsa
"Lumières d'été" deJean-Gabriel Périot
les chroniques des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'ordre du jour" de Eric Vuillard
"La lanterne des morts" de Janine Boissard

Froggeek's Delight :

"Great Giana Sisters" histoire d'un jeu et d'un plagiat

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=