Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dominique A - Suel / Pruvost / Ternoy Trio
L'Aéronef  (Lille)  samedi 25 mai 2013

Cher Dominique A,

Ce soir là, mon dernier concert était le tien. Tiens ? C’était donc ton dernier ? Pour combien de temps ? Un temps soit peu mais assez pour manquer quelques concerts, longtemps. Non, ce n’est pas toi qui me fais sortir des coins sombres de la scène. Et ce chemin musical faisant – est-ce parce que je savais que c’était the last, hélas – une certaine pression s’insinuait peu à peu en moi, jusqu'à l'éclatement d'un terrible questionnement. Après ton concert, véritablement généreux, j'en étais là : mais comment faire ?

Dominique A, oh toi, tant adulé que dis-je adoré par tes admirateurs. Ce soir là, pendant que tu allongeais, apportais, adressais tes airs, j’appréciais le nombre d’âmes, avides de A. Les A-philiens s’amassaient dans la salle, absolument absorbés.

Au milieu d’eux, j’avoue je me disais : Dominique A., qu’est-ce qui fait, qu'aujourd'hui, tu es tant aimé ? Je ne sais pas. Mais en lisant çà et là tes écrits, tes bibliographies et autres wikis, cela faisait longtemps que tu parcourais les routes, que tu travaillais sans relâche, que tu commettais des travaux "d’écriture" et neuf albums – de plus en plus recherchés, travaillés, intimes. Un jour, dans les années 90 chez Lenoir, ton premier album faisait l’effet d’une bombe, encensé ou démonté. Tu continuais. Puis plus rien. Et 20 ans plus tard, les reconnaissances tombent. Ca fait du bien. Tu l’avoues ?

Tant aimé ? Je m'interrogeais tout bas, de peur de froisser les gens. Tu t’imagines, douter de toi, devant un fan A-bsolu ? Ce serait suicidaire. Ce serait A-pocalytique ! Je me serais peut être fait A-llumer, comme dans cette vidéo – hilarante je l’avoue – "Arcade fire hipster attack". Non ! Dominique A, ne détourne pas tout de suite tes yeux de mon modeste papier. Mon souhait n’est pas de te barbouiller le portrait de ton concert passé.

Je t'ai trouvé homme d'une grande générosité. Tu aimes ton public jusqu'à leur donner tout ce que tu as, tout ce que tu es. Les morceaux, tu les interprètes, possédé, oscillant frénétiquement de tout ton corps, comme si tu donnais un peu de toi à chaque mot, cherchant la justesse de ton bras. La fin approchait et tu ne voulais pas partir, retenu par les applaudissement, l’envie de donner encore. A l’heure où les concerts sont devenus standardisés, où deux rappels sont devenus conventionnels, ton quatrième rappel était exceptionnel.

Durant les morceaux, je m'étonnais par l'énergie que je déployais pour écouter tes mots, contrairement à mes habitudes musicales. Je te soupçonne d'avoir un certain pouvoir sur eux. Tu les délivres et ils nous absorbent. Je me sentais obligée d’y plonger, d’en comprendre la forme, d’en chercher la substance. Alors, j’y voyais des paysages à perte de vue, des histoires d'hommes, de femmes, tes histoires, tes peines, tes peurs et tes dénonciations. Tout cela était concentré en quelques images, quelques mots longtemps choisis, finement travaillés.

Pour autant, ton accompagnement était tout aussi recherché. D’influence rock, la musique générait de multiples impressions : sèche, interrogative, noire, dépressive, aérienne, étirée, abyssale. Une force dans l’atmosphère décochait les mots sans les tourmenter. J’avoue que j’ai été autrement surprise en me plongeant dans les albums studios, notamment Vers les lueurs, imprégné d'une musique plus forte, plus orchestré, plus fleurie.

Mais pourquoi ? J'ai mis longtemps à me rendre compte de ce qui ne m'allait pas. Malgré toutes les belles choses qu'on peut lire sur toi, je n’accroche pas Dominique A. Oh j’ai bien pris goût à écouter "L’Horizon", le célèbre "Courage des oiseaux". Mais... cette voix approximative, étirée, égrainée me tiraille. Ces phrases entrecoupées me mettent trop en haleine. Ce chant anorexique me désanime. J'ai écouté, écouté et écouté mais dans mes tympans, cela ne rentre pas. Je n'accroche pas. Pas ce concert en tout cas.

Cher Dominique A. Je ne continuerai pas plus que ça. Tu traceras bien ta route, sans moi ni d'autre. Tu as cette humilité, cette amour de la musique, cette envie de faire différent. Tu as "ce courage des oiseaux qui chantent dans le vent glacé".

En première partie, Suel / Pruvost / Ternoy Trio se demandait comment débuter avant le tant attendu A. Je basculais très vite dans un monde parallèle en voyant arriver l'un des musiciens, jouant d'un étrange instrument. Il avait l'allure d'une corne qu'il promenait au-dessus du public. Des sons graves en sortaient. On entrait dans les abysses... de la poésie ? Du slam ?... tant par la musique que par les mots.

Alors que les musiciens brossaient des tableaux fantasmagoriques, le chanteur se mettait à jouer de mots en mots, usant de leur musicalité, de leurs couleurs, les absorbant, les crachant, les jetant, les allongeant, les plaquant. Ce trio régional m'a agréablement surprise, inclassable et déroutant.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Tout sera comme avant de Dominique A
La chronique de l'album L'horizon de Dominique A
La chronique de l'album Sur nos forces motrices de Dominique A
La chronique de l'album La Musique de Dominique A
La chronique de l'album Kick Peplum (EP) de Dominique A
La chronique de l'album Vers les lueurs de Dominique A
La chronique de l'album Eléor de Dominique A
La chronique de l'album Toute latitude de Dominique A
La chronique de l'album La Fragilité de Dominique A
Dominique A en concert à la Salle Jeanne d'Arc (21 novembre 2003)
Dominique A en concert à la Salle de la Cité (11 novembre 2004)
Dominique A en concert à l'Olympia (30 novembre 2004)
Dominique A en concert au Festival FNAC Indétendances 2006
Dominique A en concert au Festival International de Benicassim 2006 (vendredi)
Dominique A en concert au Festival La Route du Rock 2009 (dimanche)
Dominique A en concert au Grand Mix (vendredi 27 novembre 2009)
Dominique A en concert à Casino de Paris (jeudi 26 novembre 2009)
Dominique A en concert au Fil (samedi 6 février 2010)
Dominique A en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Samedi
Dominique A en concert au Festival La Route du Rock #22 (vendredi 10 août 2012)
Dominique A en concert au Festival La Route du Rock #22 (samedi 11 août 2012)
Dominique A en concert à Théatre Lino Ventura (jeudi 4 avril 2013)
Dominique A en concert au Festival Europavox 2015 - Samedi 23 mai
Dominique A en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Vendredi
Dominique A en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2015 - Du jeudi au dimanche
Dominique A en concert au Colisée (dimanche 29 novembre 2015)
La vidéo de En solo aux Bouffes du Nord (DVD) par Dominique A
L'interview de Dominique A (6 mars 2006)
L'interview de Dominique A (26 avril 2006)
L'interview de Dominique A (octobre 2007)
L'interview de Dominique A (27 mars 2009)
L'interview de Dominique A (samedi 7 juillet 2012)
L'interview de Dominique A (jeudi 19 mars 2015)

En savoir plus :
Le site officiel de Dominique A
Le site Comment certains vivent
Le Facebook de Dominique A
Le site officiel de Suel / Pruvost / Ternoy Trio

Crédits photos : Cédric Chort (Toute la série sur Taste of Indie)


Rachel Debrincat         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Laetitia Velma et Dominique A (28 mars 2011)


# 5 avril 2020 : sous le soleil... mais pas vraiment

Les beaux jours sont au rendez vous en ce début avril mais nous, sages et confinés n'allons pas cette année envahir parcs et terrasses à comparer son bronzage à coup de vin rosé douteux... non on attend que la mort détourne les yeux de notre pauvre monde. Donnons nous un peu de baume au coeur avec notre sélection culturelle hedbo.

Du côté de la musique :

"Shut up Mix #13" par Listen in Bed à écouter en ligne
"Cerc" de Artus
Interview avec Christophe Chassol autour de son album "Ludi"
"Que faire de son coeur ?" de Eskimo
"Bonheur ou tristesse" de Lesneu
"Super lâche" de Maalers
"Zeno" de Muzi
"Shostakovich : Symphony N 8" de Orchestre National du Capitole de Toulouse & Tugan Sokhiev
"It's a mighty hard road" de Popa Chubby
"Chapter 3" de Tropical Mannschaft
"Cimes" de Volin
et toujours :
"44" de François Puyalto
"Yene mircha" de Hailu Mergia
"Le silence et l'eau" de Jean-Baptiste Soulard
"Gigaton" de Pearl Jam
"Metal band" de Bernard Minet
"Connection loss" de Caesaria
"The black days session #1" de Daniel Roméo
"Sixième sens" de Faut Qu'ça Guinche
Péroké, Coco Bans, Al Qasar, quelques clips pour lutter contre l'ennui du confinement
"Alterations" de Robin McKelle
"Love of life" de Vincent Courtois, Robin Fincker et Daniel Erdmann
"No return" de We are Birds

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

en diffusion sur le net :
un classique revisité avec la vidéo de "Le Misanthrope"
une comédie dramatique historique avec le streaming de "A tort et à raison"
une comédie dramatique contemporaine avec le streaming de "Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner"
une comédie contemporaine avec "L'heureux élu"
du divertissement caustique avec des inoxydables :
"J'aime beaucoup ce que vous faites"
"Sexe, magouilles et culture générale"
du boulevard avec :
"Ma femme s'appelle Maurice"
"Le Nouveau testament"
dans la série "Au Théâtre ce soir" :
"Folie douce"

"Chat en poche"
une gourmandise avec "La Belle Hélène" façon peplum hybridé comics
et des spectacles à voir ou a revoir en DVD :
"Orphée"
"Poisson et Petits pois !"
"Road Trip"

Expositions avec:

des balades muséales à Paris en en bord de Seine avec la visite virtuelle des collections permanentes du Musée d'Orsay, du Musée des Arts Décoratifs et du Musée du Quai Branly
pousser en province jusqu'au Musée des Beaux Arts de Lyon et même au Mucem à Marseille
et commencer un Tour d'Europe par l'Italie direction Galerie d'Art Moderne de Milan puis la Galerie des Offices à Florence
mettre la zapette dans le sac à dos pour s'aventurer dans les musées du bout du monde du Japon au The National Museum of Modern Art de Tokyo aux Etats Unis avec le Musée Guggenheim à New York
enfin retour at home en toute tranquillité mais en musique en son électro avec sur le Musée de la Sacem "Musiques électroniques - Des laboratoires aux dance floors"

Cinéma at home avec :

en mode Ciné-Club avec :
"Dementia" de Francis Ford Coppola
"M le maudit" de Fritz Lang
"La maman et la putain" de Jean Eustache
découvrir en DVD la filmographie de Jean-Daniel Pollet, réalisateur atypique - et méconnu - de la Nouvelle Vague pour lequel la Cinémathèque française avait prévu une rétrospective avec en parallèle la sortie en salles de ses films restaurés avec en streaming "Méditérranée
et des films récents sortis en DVD :
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
"Martin Eden" de Pietro Marcello

Lecture avec :

"Aotea" de Paul Moracchini
"Fille et loup" de Roc Espinet
"Ghosts of L.A." de Nicolas Koch
"Pierre le Grand" de Thierry Sarmant
"Propriétés privées" de Lionel Shriver
et toujours :
"Banditi" de Antoine Albertini
"Champ de tir" de Linwood Barclay
"Chasseurs et collectionneurs" de Matt Suddain
"Les cents derniers jours d'Hitler" de Jean Lopez
"Les plumes du pouvoir" de Michaël Moreau
"Nefertari dream" de Xavier-Marie Bonnot

Froggeek's Delight :

"Shadow, le cloud computing", retour d'expérience de l'utisation d'un PC dans les nuages
Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=