Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce CocoRosie - Nomi Ruiz
L'Aéronef  (Lille)  mercredi 12 juin 2013

Ma maman n'aime pas que je dise ici du mal des groupes que je vois. Alors Mone, si tu me lis, je te suggère de relancer le dé et de passer direct au paragraphe concernant le deuxième groupe de la soirée.

Parce que oui, enfin non, la première partie, ce n'était pas possible. Elle s'appelle Nomi Ruiz (on a d'abord cru entendre Dirty Louise, et ça lui allait plutôt pas mal), et nous présente sa "mixtape" : Borough Gypsy. Elle entre en scène, vêtue d'une sorte de brocoli cramoisi en soie, lèvres peintes en noir, elle appuie sur un bouton, et ce sera tout pour la musique (sauf un dernier titre à la guitare flamencante, saugrenu) : des boucles, entre R&B et hip-hop d'un intérêt très relatif.

Elle chante d'une voix grave, chaude, pas dégueue, qui se voudrait Neneh Cherry, qui fait bizarrement Mickael Jackson, diction claire, mais flow de rapeuse pas contente, comme on en entend tant ; le tout dans un brocoli cramoisi, qu'on m'explique.

Ah mais, ouh là, elle enlève son épaisseur et se révèle en robe sexy, fendue, rouge glamour, et ondoie, nous montre comme elle est belle sa robe qui suit bien le mouvement ondoyant, t'as vu ? mmm, ma jambe nue, comme elle est belle, comme je suis trop belle. Et la musique ? Le contenu ? L'épaisseur ? Ah oui, pardon, je m'oublie un peu, ben je vous parle que je suis pas un objet, quoi, zut. Hun huuunnn. Mais nous on ne sent rien, il ne se passe rien. Elle s'agite et s'agite, on l'imagine bien dans un trip arty, mes idées-mon art-ma revendication, et on s'ennuie.

Grâce à l'internet, on apprendra que Nomi Ruiz est trans et qu'elle a semble-t-il une importance non négligeable aux Etats-Unis pour les gens qui soutiennent les mouvements LGBT. On comprend que pour eux ça veut dire beaucoup, mais c'est peut-être un détail pour nous.

Viennent ensuite les CocoRosie. Je craignais un peu de devoir censurer à ma mère la totalité de ce report, redoutant un univers infantile, mutin, gnan gnan. Mais non, on peut lire sans crainte. Les soeurs Bianca et Sierra Casady viennent de sortir leur cinquième album, Tales of a Grass widow, et à l'écoute de leur set, il est très cohérent avec le reste de leur oeuvre : un onirisme peuplé d'étoiles, d'épouvantail, avec pour décor une harpe bleue et un jeune type au beatbox. Pas de plateau surchargé baroque, juste elles deux et leurs trois musiciens, et quelques vidéos, dont certaines en direct, traficotées sur place.

Elles : deux tonalités. L'une Sierra, à la harpe, aux longs cheveux, long jupon sombre, maillot jaune fluo, voix de soprano cristalline, entre en scène ornée de luminions. L'autre, Bianca, entre voilée de noir, pantalon saucissonné doré, tatouages de gribouilles, à la flûte et à la voix de toute petite fille qui nous raconte des histoires pour ne pas dormir, pour se donner du courage et faire sien ce monde des monstres qui est le nôtre.

Cette voix qui fait la marque du groupe, peut aussi en être le point faible (sur album, c'est parfois proche du nasillard, c'est dur de tenir la longueur), mais ici c'est presque l'intérêt essentiel. Sans elle, le reste est quand même moins intéressant. Et ce qu'on redoutait trop naïf se révèle teinté de noir, il y a comme une angoisse sourde, une incertitude essentielle, qui repose presque, qui permet de connecter.

Déjà 10 ans que le groupe existe. Ce qui est bien avec les mauvaises graines, c'est leur obstination. D'une façon ou d'une autre, une odeur évocatrice, une fleur inattendue, ou parfois le contraste avec la flore environnante, avec le temps, on se dit que c'est bien que ça soit là, aussi, même si on n'en fera pas un bouquet.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Adventures Of The Ghosthorse And Stillborn de CocoRosie
CocoRosie en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005 (samedi)
CocoRosie en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (dimanche)
CocoRosie en concert au 106 (28 juin 2007)
CocoRosie en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du samedi

En savoir plus :
Le site officiel de CocoRosie
Le Myspace de CocoRosie
Le Facebook de CocoRosie
Le site officiel de Nomi Ruiz
Le Myspace de Nomi Ruiz
Le Facebook de Nomi Ruiz

Crédits photos : Cédric Chort (Toute la série sur Taste of Indie)


Marion Gleizes         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 8 septembre 2019 : du nouveau à l'Horizon

Beaucoup de belles choses en cette rentrée que ce soit sur le plan musical, théâtral, littéraire ou cinématographique. On vous en parle sans plus attendre dans cette nouvelle édition de Froggy's Delight. En route.

Du côté de la musique :

"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre
Nous étions au Check In Party à Guéret et on vous dit tout : Jeudi avec Patti Smith, Prince Miiaou, Jeanne Added...
Vendredi avec Puts Marie, Slaves, Lysistrata, Gogol Bordello...
et le Samedi en compagnie de Deerhunter, Balthazar, Oh Sees...
et toujours :
"Debussy complete piano works" de Aldo Ciccolini
Retour sur la Route du Rock :
Jeudi avec Fontaines DC, Stereolab, Idles, Tame Impala...
Vendredi avec White Fence, 2 many Dj's, Hot Chip ...
Samedi avec Deerhunter, Metronomy, Oktober Lieber...
Toutes les photos par Jasmina sont ici
Pourquoi aller à la rRceci pour le savoir
"Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"We are not your kind" de Slipknot
"Unis vers" de Mathias Lévy
"This is not a safe place" de Ride
"Bulle" de Théo Girard Quartet

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Le Cours classique" au Théâtre du Rond-Point
"Nuit gravement au salut" au Théâtre Lucernaire
"Bar" au Théâtre Essaion
"Melone Blu" au Théâtre 13/Seine
"Strip-tease 419" au Théâtre de Belleville
"Le Mont Analogue" au Théâtre La Reine Blanche
"Comme un roman" au Théâtre Essaion
"Les Carnets d'Albert Camus" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Testament de Vanda" au Théâtre Les Déchargeurs
"Je ne suis pas Michel Bouquet" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tant qu'il y aura des coquelicots" au Théâtre Essaion
des reprises
"Galilée le mécano" au Théâtre La Reine Blanche
"Le Double" au Théâtre Le Ranelagh
"Huis-Clos" à la Comédie Saint-Michel
"Céline, derniers entretiens" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

dernière ligne droite pour "Paris romantique" au Petit Palais

Cinéma avec :

"Tu mérites un amour" de Hafsia Herzi
"Music of my life" de Gurinder Chadha
"Une joie secrète" de Jérôme Cassou
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen
et toujours :
"Tempête pour les morts et les vivants" de Charles Bukowski
"Zébu boy" de Aurélie Champagne
"Tous les enfants dispersés" de Beata Umubyeyi Mairesse
"Mon territoire" de Tess Sharpe
"Ici tout est encore possible" de Gianna Molinari
"Dégels" de Julia Phillips
"De l'autre côté, la vie volée" de Aroa Moreno Duran

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=