Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tom à la ferme
Théâtre du Chêne noir  (Avignon)  juillet 2013

Comédie de Michel Marc Bouchard, mise en scène de Ladislas Chollat, avec Raphaëline Goupilleau, Christophe D’Esposito, Daniel San Pedro et Elsa Rozenknop.

Sous le titre bucolique et un peu trompeur de "Tom à la ferme" se cache un drame psychologique affûté, livré par la belle plume de l'auteur québécois Michel Marc Bouchard.

Tom, jeune publicitaire gay et citadin jusqu'au bout des ongles, se rend dans une exploitation laitière perdue au fin fond de la province pour assister aux funérailles de son amant, décédé dans un accident de voiture. C'est l'occasion pour lui de rencontrer enfin la famille du défunt que celui-ci lui a toujours assez mystérieusement cachée.

Il se rend très vite compte que son existence, elle aussi, son amant l'avait tuée, tout comme son homosexualité. Sous les menaces du frère ainé Francis, et devant la peine d'Agathe, la mère, Tom se prête alors à une mascarade qui va l'entrainer bien plus loin qu'il n'aurait pu l'imaginer.

Prix de la dramaturgie francophone 2011 de la SACD de Paris, "Tom à la ferme" est avant tout un grand texte de théâtre, qui aborde des thèmes puissants comme la vie, la mort, le deuil, l'amour, le désir, le mensonge, et déroute tant par sa forme que par son propos.

Dans le tourbillon de sentiments qui l'animent Tom parle en effet tout autant aux autres qu'à lui-même, et par ce biais à son amant, sans véritablement savoir si ses propos sont perçus ou non par son auditoire. Cet amant, omniprésent jusque dans son absence, vient ainsi prendre une place prépondérante dans un récit empreint de zones d'ombres et d'ambiguïtés. Qui parle à qui ? Qui entend quoi ? Qui sait quoi ?

Tom confond Francis avec son frère, Agathe confond Tom avec son petit garçon et Francis confond un peu tout et tout le monde, Tom, son frère, sa mère, ses vaches, la fille de la danse et ce garçon qu'il a "déchiré" il y a bien longtemps déjà, geste qui l'a mis en marge d'une société déjà peu encline à l'expansion.

Désirs inavoués, peine insurmontable, amères regrets se cristallisent autours du mensonge originel, celui de la vrai personnalité d'un mort parti sans livrer ses vérités. A tâtons, en perte de repères, Tom, Francis et Agathe cherchent à comprendre, à retisser le lien coupé par la mort et à faire revivre le disparu. Ils ne font cependant que s'abîmer les uns les autres dans un vase clos relationnel et humain, celui de cette ferme isolée, digne d'un mauvais film d'horreur.

Si le sujet du deuil est abordé à la fois de manière sensible et originale, celui de l'homosexualité et de la violence à l'encontre des homosexuels émanant de notre société, particulièrement dans la période délicate qu'est celle de l'adolescence, est un thème que Michel Marc Bouchard traite magistralement et avec beaucoup de doigté. Sans manichéisme ni jugement, il décortique les mécanismes humains qui conduisent à l'indicible tout comme ceux, parfois tout aussi répréhensibles, qui relèvent de l'adaptation face à ces comportements.

La mise en scène très graphique et rythmée, presque cinématographique de Ladislas Chollat s'appuie sur une bande sonore sombre, rock, et des jeux de lumière sculpturaux imaginés par Alban Sauvé. La violence physique n'est jamais montrée mais parfaitement suggérée. Sans temps mort, le spectateur est tenu en haleine du début à la fin du spectacle.

Le décor d'Emanuelle Roy, fait de deux plateaux coulissants et pouvant s'imbriquer l'un dans l'autre, délimite un espace à la fois clos et mouvant, puisque les personnages, bien que gravitant dans un univers confiné et replié sur lui même, ne sont pas enfermés, du moins physiquement.

Les comédiens Christophe d'Esposi, touchant en jeune homme perdu et malléable, Daniel San Pedro troublant dans le rôle ambigü de Francis et Raphaëline Goupilleau, tout simplement bouleversante en mère éplorée et faussement naïve, accompagnés de Elsa Rozenknop, sont tout simplement éblouissants.

Face un sujet plus que délicat, il ne fallait pas moins que la réunion des qualités littéraires de Michel Marc Bouchard, la maitrise du rythme et le sens aigu de la narration de Ladislas Chollat ainsi que le talent des comédiens pour transcender cette tragédie rurale qui se profile déjà comme un des spectacles phare de ce festival.

A voir absolument !

 

Cécile B.B.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 janvier 2019 : Du vieux, du neuf, du beau

Cette semaine on a rencontré Jean Pierre Kalfon qui sera en concert avec Jad Wio, on est allé au théâtre, au cinéma, on a écouté des disques et vu des expositions... Bref, on s'est fait plaisir pour vous offrir un sommaire riche et éclectique, cette semaine encore. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Remind me tomorrow" de Sharon Van Etten
"Todhe todhe, volume 3" de Pierre de Bethmann Medium Ensemble
Rencontre avec Jean Pierre Kalfon qui sera en concert avec Jad Wio le 24/01
"Bottle it in" de Kurt Vile
"Abandonnée / Maleja" de La Tène
"Transparence" de TOOOD (That Obscure Object Of Desire) à retrouver également en interview mais aussi pour une superbe session électrique de 4 titres à prolonger par leur passage dans l'émission Trifazé de Radio Campus à réécouter ici
"Assume form" de James Blake
"Desert eyes" de (Thisis) Redeye
"L'étrangère" de Andéel
"They are here" de Falaises
"Emigrar" de Irina Gonzalez
"Unwind EP" de Liquid Bear
et toujours :
"Origami harvest" de Ambrose Akinmusire
"La fille de l'air" de Evelyne Gallet
"Egdes" de F/LOR
"Chemin vert" de Joseph Fisher
"Lignes parallèles : Haydn, Lipatti, Mozart" de Julien Libeer et les Métamorphoses et Raphael Feye
"Bien avant que le soleil se lève" de Screamming Kids
"The white album" de The Beatles
"Scenario" de Ysé Sauvage

Au théâtre :

les premiers spectacles de l'année :
"Retour à Reims" à l'Espace Cardin
"The Scarlet letter" au Théâtre de la Colline
"Arctique" aux Ateliers Berthier
"Insoutenables longues étreintes" au Théâtre de la Colline
"Le Faiseur de théâtre" au Théâtre Dejazet
"Certaines n'avaient jamais vu la mer" à la Manufcature des Oeillets
"Microfictions" au Lavoir Moderne Parisien
"Le Presque rien et le Quelque chose" au Lavoir Moderne Parisien
"Convulsions" au Théâtre Ouvert
"Les Yeux d'Anna" au Théâtre 13/Seine
"La Dama Boba" au Théâtre 13/Jardin
"Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner" à la MC93 à Bobigny
"Proust en clair" au Théâtre de la Huchette
"Dans la peau de Cyrano" au Théâtre Le Lucernaire
"Prévert" au Théâtre du Rond-Point
"Braise et Cendres" au Théâtre Le Lucernaire
et les reprises:
"Sang négrier" à la Folie Théâtre
"Le Portrait de Dorian Gray" au Théâtre Le RAnelagh
"Le Paradoxe des jumeaux" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Femmes de Barbe-Bleue" au Lavoir Moderne PArisien
"1830 - Sand, Hugo, Balzac : tout commence…" au Théâtre Essaion
"Michael Kohlhaas, l'homme révolté " au Théâtre Essaioon
"Je buterai bien ma mèr eun dimanche" au Point Virgule
"Cabaret Louise" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Mon Coeur" au Théâtre Paris-Villette
"Europa" au Lavoir Moderne Européen
"Odyssée" au Théâtre Montmartre-Galabru
"F(r)ictions" à la Grande Halle de La Villette
et les autres spectacles à l'affiche en janvier

Expositions avec :

avec la dernière ligne droite pour :
"Caravage à Rome " au Musée Jacquemart-André
"Alphonse Mucha" au Musée du Luxembourg
"Trésors de Kyoto - Trois siècles de création Rinpa" au Musée Cernushi
"L'Asie rêvée d'Yves Saint-Laurent" au Musée Yves Saint-Laurent
"La Fabrique du Luxe" au Musée Cognacq-Jay
"Il était une fois Sergio Leone" à la Cinémathèque française

les films de la semaine :
"Ma vie avec James Dean" de Dominique Choisy
et la chronique des autres sorties de janvier

Lecture avec :

Présentation du Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême #46
"Anatomie d'un scandale" de Sarah Vaughan
"Ce que je peux enfin vous dire / Devenir" de Ségolène Royal / Michelle Obama
"Essence" de Fred Bernard & Benjamin Flao
"Foulques" de Véronique Boulais
"Le pays des oubliés" de Michael Farris Smith
"Les amochés" de Nan Aurousseau
"Phagocytose" de Marcos Prior & Danide
et toujours :
"Des hommes couleur de ciel" de Anais Llobet
"La femme de marbre" de Louisa May Alcott
"La transparence du temps" de Leonardo Padura
"Les couleurs de Fosco" de Paola Cereda
"Oiseau de nuit" de Robert Bryndza
"Philo & co : A la poursuite de la sagesse" de Michael F Patton et Kevin Cannon
"Vesoul, le 7 janvier 2015" de Quentin Mouron
"Vigile" de Hyam Zaytoun"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=