Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival BitterSweet(paradise) 2013 - Dimanche
Butch McKoy - Marie-Flore - Myra Lee - Son Of - I Love UFO  (Trabendo, Paris)  du lundi 8 au dimanche 14 juillet 2013

Les Balades Sonores nous convient à la soirée de clôture de leur festival. Après de nombreux artistes dans divers lieux, c’est au Trabendo que se clôture l’événement. Après un défilé d’artistes en extérieur qui ont vu défiler, entre autre Tropical Horses, c’est en intérieur que se déroulera le bouquet final du Bittersweet (Paradise)

L’ouverture est assurée par Butch McKoy, chanteur de I Love UFO pour un set folk rock. Assis guitare sur les genoux, de sa voix grave il donne corps et âme à de belles chansons folk-rock profondes et touchantes, qui ne sont pas sans rappeler une ambiance proche de Neil Young et de la bande originale de Dead Man. Transpirations Blues, inspirations Folk-Rock, les compositions de Butch McKoy sont précises et habitées. Une jolie découverte, il faudra penser à aller jeter une oreille aux deux albums de cet artiste.

Place est faite à Marie-Flore, que nous connaissons bien chez Froggy's Delight. On la découvre accompagnée d'un groupe au complet. Dès les premiers accords, la musique de Marie-Flore prend une toute autre ampleur en bande organisée. Les titres déjà entendus en solo, se sont ouverts aux arrangements et étoffent les compositions, sans perdre leur essence. Ce nouvel espace musical permet à la jeune femme de s’épanouir une peu plus. On la sent comme libérée, plus à son aise. Les titres s‘enchainent, Marie-Flore entonne quelques chansons en solo, un vrai bonheur de la retrouver ainsi.

Myra Lee prend ensuite possession de la scène, et c’est une totale découverte pour moi. Formation classique sur le papier, la chanteuse Maud, entame une chanson seule à la guitare et voix. Elle est vite rejointe par ses compagnons, pour le début d’un set qui sera révélera être haletant. Le batteur est parfait, tant dans sa manière de bouger et de vivre son jeu, que dans sa façon de jouer. Sautillant sur son tabouret, il marque un rythme complexe. Le guitariste soliste n’est pas en reste, mais on le sent étriqué sur la scène du Trabendo, qui a été amputée de sa partie gauche pour y installer trois micros.

Au fur et à mesure, il finira par maîtriser l’espace qui lui reste disponible pour se déplacer et prendre une autre dimension. S'il avait eu plus de place, il aurait certainement été encore plus exubérant, on se prend à le comparer au guitariste de Noir Désir dans sa manière de vivre la scène. Son jeu est fouillé, précis et donne de l’ampleur au jeu de Maud. Puis il prendra la basse (copie Hoffner) de son comparse passé au synthé. Les trois micros quant à eux, seront occupés par trois grâces, venues faire les chœurs, élargissant encore les possibilités de Myra Lee. Le jeu de ce groupe peu connu est épatant, une réelle maîtrise de la scène et de bonnes chansons, en résumé, une très bonne prestation.

Il semble bien que le groupe d’Arnaud Mazurel soit attendu, car malgré la chaleur qui règne dans la salle, il reste encore beaucoup de monde pendant la mise en place. Quelques groupi(e)s traînent, craignant certainement de rater une seule note de Son Of.

Dès l’arrivée des musiciens, on sent de l’électricité dans l’air. Batteur charismatique, tout en fausse discrétion, qui assène des frappes précises. Guitariste élancé, au jeu aérien et particulier.

Enfin, Arnaud qui emporte l’ensemble loin pour ne jamais revenir, en tout cas pas indemne, public compris. Sous une apparence de folie, leur set est en fait très maîtrisé, faisant monter une tension faite de cris, de hurlements, de larmes (de whisky) pesante et palpable. Le public se prend au jeu, faisant monter encore un peu plus la pression du côté de la scène, et ainsi de suite… un serpent se mordant la queue.

Un concert tellurique, les titres se suivent de manière effrénée, puis des moments plus posés permettent aux deux parties en lisse de reprendre leur souffle pour repartir de plus belle. La fin du set laisse musiciens et public sur les rotules, certains en demanderont encore, en vain le timing est serré, dommage pour tout le monde.

C’est dans cette ambiance d’après corps à corps, que les musiciens d’I Love UFO installent leurs instruments. Le public ne revenant pas, ou du moins clairsemé. Dommage pour ceux qui sont restés au frais, à siroter une boisson fraîche, car le trio a décidé de mettre lui aussi la barre haute et entame sa prestation sur les chapeaux de roue, histoire de ne pas être en reste. Et ça prend tout de suite. Comme à leur habitude les parisiens sont rapides, directs et percutants. Un déluge de guitares punk et une déferlante psyché déboule dans le Trabendo, n’épargnant personne au passage. Leur concert est haletant, le trio ne laissant pas le temps de respirer. Le public présent est connaisseur et apprécie visiblement la chose. Mais s’en est trop pour moi et je laisse I Love UFO terminer cette longue soirée sans moi.

Une fin de festival riche en découvertes et comme tous les artistes, on dit merci aux Balades Sonores et à Toma pour leur générosité.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Welcome Home de Butch McKoy
Marie-Flore en concert à La Flèche d'Or (mardi 15 octobre 2013)
L'interview de Marie-Flore (20 janvier 2009)
Myra Lee en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du samedi
Myra Lee en concert au Festival Rock en Seine 2011 (samedi 27 août 2011)
La chronique de l'album Shake a Bone de Son Of Dave
La chronique de l'album Son of a river de 17f
La chronique de l'album Explosive Hits de Son of Dave
Son Of en concert au Festival Les Trans 2006 (Vendredi)
Son Of en concert au Festival Les Nuits de l'alligator 2007 (mardi)
Son Of en concert au Fil (3 octobre 2008)
Son Of en concert à l'Olympia (lundi 13 octobre 2008)
La chronique de l'album Wish de I love UFO

En savoir plus :
Le site officiel des Balades Sonores
Le Myspace des Balades Sonores
Le Facebook des Balades Sonores


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=