Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Breeders
Last Splash 20th Anniversary Tour  (Le Bikini, Toulouse)  lundi 27 mai 2013

En cette période faste en rebondissements pour les membres de la famille Pixies (sortie d’un nouveau single intéressant, le premier depuis 2004, désertion de Kim Deal, annonce d’une tournée automnale), il est temps de revenir sur le chouette concert des Breeders au Bikini de Toulouse en mai dernier.

On ne va pas se mentir, il n’est guère question ici de philanthropie : le groupe cède seulement à la tendance lucrative du moment, se retourner vers les albums qui ont marqué leur époque et fêter l’anniversaire de leur sortie via une tournée commémorative.

Belle & Sebastian (If You’re Feeling Sinister), Pixies (Doolittle), Primal Scream (Screamadelica), Low (The Great Destroyer), Sonic Youth (Daydream Nation), (les restes de) Joy Division (Unknown Pleasures) pour ne citer qu’eux, se sont déjà prêtés de bonne grâce à l’exercice.

On parle ici du 20ème anniversaire de Last Splash, album culte de toute une génération, porté par le tubesque "Cannonball" qui signera la cinglante réponse de Kim Deal (fraîchement débarquée des Pixies, sabordés par leur leader) aux efforts en solo de l’ancien ami Frank Black.

Réduire ce second album au seul "Cannonball" serait criminel, tant le disque regorge d’hymnes accrocheurs et de pépites mélodiques. C’est donc le cœur léger et nostalgique que je rejoins la longue file de quadras qui patientent déjà devant le Bikini. Etonnamment, le concert n’est pas complet. En même temps, quelques discussions avec mes jeunes collègues de bureau m’ont permis de comprendre que le cœur de cible est supérieur à 35 ans, la plupart ignorant même l’existence du groupe.

J’ose dire que je ne m’attendais pas à grand-chose : la prestation des sœurs Deal à la Route du Rock en 2008 (certes victimes (volontaires ?) d’un son catastrophique) ayant laissé à mes oreilles un souvenir très amer. Je passe sur la première partie, un groupe local de rock énervé qui a certainement pris son pied ; l’attente est comblée par quelques titres du magnifique album de Broken Bells quand soudain le groupe déboule sans crier gare et sans fioriture : "nous sommes les Breeders et nous allons jouer Last Splash", tout est dit ! Les tons rouges des lumières mettent joliment en valeur les draperies blanches qui s’étendent derrière la scène. Le groupe est présent dans son (quasi) line-up d’origine : les sœurs Deal hilares (plus décontractées tu meurs), le retour de Josephine Wiggs à la basse (et son regard toujours sévère) et même la charmante Carrie Bradley (en charge des cordes sur Pod et Last Splash) ; seul Jim MacPherson manque à l’appel, remplacé par un batteur efficace dont je n’ai pas retenu le nom.

Première surprise, le son est plutôt bon (voire même très fort) et la voix et le timbre de Kim sont intacts. Le groupe semble bien s’amuser et déroule l’album dans l’ordre et la bonne humeur. Il n’y a pas longtemps à attendre pour voir le public, très sage, donner un peu de la voix ("Cannonball" occupant la deuxième place des 15 titres). Tout n’est pas parfait mais l’attitude et les sourires emportent tout, avec en plus de gros efforts pour essayer de communiquer en Français. Les sœurs Deal sont en grande forme(s) et tournent à l’eau minérale, le public assiste à cette kermesse, les yeux grands ouverts histoire de ne pas en perdre une miette.

"Roi" donne à Josephine l’occasion de s’essayer à la batterie (avec presque une amorce de sourire au coin des lèvres) et l’on ne voit pas le temps passer tant les titres s’enchaînent avec efficacité.

La célébration s’achève après une ultime reprise de "Roi" ; s’en suivent les remerciements d’usage envers l’accueil (et le cuisinier !) du Bikini, puis le groupe s’accorde un break avant de revenir pour quelques titres plus hétérogènes. Des morceaux majoritairement issus de l’album Pod (la reprise "Happiness is a Warm Gun", "Oh !", "Lime House"), ainsi que des EP Safari et Head to Toe. On peut regretter l’absence de titres postérieurs mais ce n’était manifestement pas le cadre.

Le groupe se retire comme il était venu, en toute simplicité. A l’ancienne. Les oreilles encore fumantes, on finit par faire de même. C’est qu’on n'a plus 20 ans, nous…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Mountain battles de The Breeders
La chronique de l'album All Nerve de The Breeders
The Breeders en concert à La Cigale (18 avril 2008)
The Breeders en concert au Festival Summercase 2008 (Samedi)
The Breeders en concert au Festival La Route du Rock 2008
The Breeders en concert au Festival Beauregard #10 (édition 2018) - Dimanche 8 juillet

En savoir plus :
Le site officiel de The Breeders LSXX
Le site officiel de The Breeders
Le Myspace de The Breeders
Le Facebook de The Breeders


LaBat’         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 12 juillet 2020 : Un air d'été

On entre dans la saison des vacances, pour vous comme pour nos chroniqueurs. Vous nous retrouverez tout l'été quand même avec des éditions web plus légères et toujours notre Froggy's TV bien sûr avec La Mare Aux Grenouilles et plein d'autres émissions. c'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

La Mare Aux Grenouilles #6, sommaire et replay
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet
"INTENTA experimental & electronic music from Switzerland 1981-93" par divers artistes
"Jimmy Cobb" mix #19 de Listen In Bed
"Chausson le littéraire" de Musica Nigella & Takenori Nemoto
"Alessandro Scarlatti, il Martirio di Santa Teodosia" de Thibault Noally & l'Ensemble Les Accents"
et donc La Mare Aux Grenouilles numéro #5 avec la liste de ce qui a été abordé et le replay.

Au théâtre :

en salle :
"Littoral" au Théâtre de la Colline
"Karine Dubernet - Souris pas" au Point Virgule
et dans un fauteuil de salon :
des créations :
"Yvonne princesse de Bourgogne" par Jacques Vincey
"Lucrèce Borgia" par Lucie Berelowitsch
"La Dernière neige" de et par Didider Bezace
"Pinocchio" de Joël Pommerat
"Soulever la politique" de Denis Guénoun
"Je marche dans la nuit par un chemin mauvais" de et par Ahmed Madani
Au théâtre ce soir :
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"Le Tombeur" de Robert Lamoureux
"Une cloche en or" de Sim
du boulevard :
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Face à face" de Francis Joffo
du côté des humoristes :
"Bernard Mabille sur mesure"
"Christophe Alévêque est est Super Rebelle... et candidat libre !"
et finir l'Opéra :
avec du lyrique :
"Le Balcon" de Peter Eotvos par Damien Bigourdan
"Orlando furioso" de Antonio Vivaldi par Diego Fasolis
"La Flûte enchantée" de Mozart par Romeo Castellucci
et du ballet avec deux créations étonnantes : "Raymonda" de Marius Petipa et "Allegria" de Kader Atto

Expositions :

les expositions en "real life" à ne pas manquer :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma at home avec :
le cinéma contemporain
"A woman at war " de Benedikt Erlingsson
"Lulu" de Uwe Janson 
"L'Apotre" de Cheyenne Carron
"La tendresse" de Marion Hänsel
"Crawl" de Herve Lasgouttes
"Nesma" de Homeïda Behi
le cinéma culte des années 1920 :
"Le cuirassé Potemkine" de Sergueï Eisenstein
"Nosferatu le vampire" de Friedrich Wilhelm Murnau
"Le Cabinet du docteur Caligari" de Robert Wiene
"Les Deux Orphelines" de D.W. Griffith
et l'entre deux avec les années 1970 :
"Mado"de Claude Sautet
"La Traque" de Serge Leroy
"La femme du dimanche" de Luigi Comencini
et retour au 2ème millénaire avec de l'action :
"Lara Croft : Tomb Raider, le berceau de la vie" de Jan De Bont
"Blade Trinty" de David S. Goyer
avant de conclure en romance avec : "Un havre de paix  de Lasse Hallström

Lecture avec :

"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=