Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce My Concubine
La Tangente  (happyhome records / Underprod.com)  novembre 2004

C'est fou comme on peut parfois retrouver d'une chronique à l'autre d'un même disque les mêmes références. Souvent cela va de soit, ou alors c'est écrit dans la bio alors on la cite, pour être sûr de ne pas être passé à coté de la plaque.

Et puis d'autres fois, on a beau faire tous les efforts de la terre on n'arrive vraiment pas à retrouver ces comparaisons dont il est question.

En l'occurence, avec ce premier album de My Concubine, on a du mal à adhérer au concert néo Gainsbourg utilisé un peu à la va-vite. Si bien utilisé même, que leur distributeur UnderProd en a fait un concours "gagner l'album de My Concubine et un album de Gainsbourg pour Noël". Super... mais dès lors on peut se demander où commence les influences réelles et où commence le marketing.

Mais revenons à La Tangente, premier album entièrement en français d'un groupe au nom anglais trompeur.

Ouvrant sur "Comme Knox Johnston" ce disque resprire tout de suite des parfums enfouis loin au fond de nous et, sans remonter au Gainsbourg des années 60/70, nous nous arrêterons plus modestement au début des années 90 avec un remarquable et pourtant très discret groupe français, lui aussi au nom trompeur, nommé Chelsea.

En effet "Comme Knox Johnston" tient largement de Réservé aux clients de l'établissement, premier album de Chelsa y compris dans l'esprit de son titre. Mais ce n'est pas tout, le chant et les intonations du chanteur Eric Falce font également penser aux Objets en ce qui concerne l'utilisation des mots et de leurs sonorités("j'égale Crowhurst et c'est mon seul ego qui m'égare et qui me mène en bateau").

Le morceau suivant, "Les numéros de beaux salauds" est le tube du disque en duo avec Pascale Kendall et sa voix mi Keren Ann mi Bardot (revenons à Gainsbourg donc). La mélodie menée par une mandoline et les 2 voix donnent un petit air de fête à ce titre que l'on ne pourra s'empêcher de fredonner. Toujours au rang des duos, "Le hasard et la nécessités" fait également son petit effet, très rétro et assez plaisant bien que un peu fade tout de même.

"La tangente" en fait un peu trop dans le texte savamment travaillé, même si ce n'est pas pour déplaire de trouver des textes un peu originaux en chansons françaises ("Quelle est la tangente pour être aux losanges" me laisse perplexe tout autant que "Je fume des cônes en parallèles"...).

Sur "Les sorcières de Salem", la voix de Pascale Kendall (est-ce toujours elle ?) se métamorphose en une voix nasillarde et inquiétante très (trop ?) proche de celle de Brigitte Fontaine pour un morceau assez sympathique.

Malheureusement, il manque un petit quelque chose à "Divin Loser" ou "Perdus en hiver" (également assez proche de l'univers sonore des Objets) pour que l'on rentre tout à fait dans le disque. Peut être une trop grande disparité entre les morceaux, ou un manque de relief sur certains morceaux.

Amoureux des jeux avec les mots (ne pas confondre avec les jeux de mots, on n'est pas chez Bouvard), Eric Falce s'en donne à coeur joie sur "Ecoloving système", titre assez réussi qui donne un second souffle à l'album ("Toi qui jamais ne te soucies de la déchéance d'éméchés qui menace deux vieux déchets", essayez de le chanter, pas si facile).

On sent dans My concubine un certain talent d'écriture et un potentiel tant au niveau des voix que de la musique et si cet album est un galop d'essai relativement plaisant on attend de voir la suite que l'on espère plus indispensable.

Il n'en demeure pas moins que My concubine est largement dans la moyenne supérieure de la pop française dans un genre bien différent cependant des Marchet et autres A et c'est bien ce qui les sauvent.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Les belles manières de My Concubine
La chronique de l'album Une Chaise Pour Ted de My Concubine
La chronique de l'album Quelqu'un dans mon genre de My Concubine
L'interview de My Concubine (13 juillet 2007)
L'interview de My Concubine (8 juillet 2011)

En savoir plus :

le site de Underprod (achat en ligne du disque): www.underprod.com


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

My Concubine (8 juillet 2011)
My Concubine (13 juillet 2007)


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=