Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fin de série
Vingtième Théâtre  (Paris)  septembre 2013

Comédie burlesque écrite et mise en scène par par Alan Boone, avec Jean-Claude Cotillard, Zazie Delem et Alan Boone.

Avec "Fin de série", Alan Boone, Jean-Claude Cotillard et Zazie Delem osent une comédie grinçante, douce-amère, et néanmoins hilarante sur un sujet perçu comme délicat sinon sensible, la catégorie de population de la partie supérieure de la pyramide des âges.

Autrement dit, les vieux qui, au gré d'un vocabulaire soumis aux diktats de la bien-pensance et du jeunisme, furent successivement les petits vieux, les têtes blanches, les retraités, le troisième âge, puis désormais, à l'époque du consumérisme triomphant une convoitée cible marketing, les seniors.

Le trio propose une immersion dans une journée-type d'un couple de vieux dans l'entre-deux avant le naufrage, un couple sédentaire bien éloigné des ressuscités de Sun City mais qui s'accrochent encore. Au terme d'une période de vie commune présumée longue, sont épuisés tant les exultations du corps et les emballements du coeur que les sujets de conversation.

Miroir l'un de l'autre, ils partagent un quotidien scandé par les habitudes maniaques érigés en automatismes ritualisés, les mesquineries conjugales, avec des chamailleries puériles qui confinent parfois au sadisme, et les incursions intempestives mais virevoltantes d'un tiers bonimenteur qui, du médecin au VRP spécialisé dans les équipements et services dédiés, ponctionne leur portefeuille.

Le portrait est sans concession mais néanmoins emprunt de tendresse pour des personnages qui, d'une certaine manière et à leur façon, sont embarqués dans une tragicomédie à deux et en résistance contre l'inéluctable de la finitude humaine

Exigeante en sa forme, la partition, qui ressortit au théâtre gestuel inscrit dans la tradition du duo de clowns et à la pantomime burlesque à la Tati, est réglée comme du papier à musique et mise en scène de manière quasiment chorégraphique ce qui ne supporte aucun faux pas dans l'interprétation.

Pour assurer cette performance scénique nécessitant des officiants aguerris, outre Alan Boone qui assure avec facétie les intermèdes avec l'irruption des visiteurs, deux comédiens rompus à la scène qui sont époustouflants tant par leur transformation physique - le vieillissement engendré par la posture physique de l'âge - que par leur étourdissant et jubilatoire pas de deux.

Dans le décor conçu par Charlotte Smoos, une pièce à vivre qui fleure le deux pièces-cuisine désuet couleur grisaille avec chat miaulant, oiseau chanteur et poisson rouge bullant, et dans laquelle le temps s'est figé nonobstant les velléités de la pendule à coucou, Jean-Claude Cotillard campe parfaitement, et avec délices, le mari pacemakerisé rabougri, souffre douleur revanchard rajustant sans cesse ses binocles flottantes sur un faciès ratatiné.

Méconnaissable en échalas revêche et déféminisée, Zazie Delerm, est excellente en Mère Fouettard, qui n'existe que par la bonne volonté de sa chère moitié, menant cette irrésistible danse de mort au comique irrépressible.

Une "fin de série" résolument réussie et roborative et donc totalement indispensable.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 août 2022 : Only happy when it rains

Un peu de pluie, enfin ! C'est pour ainsi dire la tradition pendant le festival de La Route du Rock qui commence cette semaine ! Pour le reste voici notre petite sélection estivale hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Change" de Franz Robert Wild
retour sur le Hellfest 2022 avec Seth, Dog Eat Dog, Deftones, Suicidal Tendancies, Ghost etc.
"I started a garden" de Her Skin
Des petits festivals à venir avec La Guinguette Sonore et Engrenage Party
"Stereolab & Laetitia Sadier", nouvelle émission de Listen In Bed à écouter ici et toujours :
"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia..

Au théâtre :

les comédies de l'été :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
"Un cadeau particulier" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montartre
"La Ligne Rose" au Théâtre Lepic
"Dîner de famille" au Café de la Gare

et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :
'Christian Bérard - Bébé excentrique" au Nouveau Musée National de Monaco
la présentation du nouveau parcours des Collections du Musée d'Art Moderne de Paris en accès gratuit
la visite commentée par la commissaire de "Anne de France - Femme de pouvoir, princesse des arts" au Musée Anne-de-Beaujeu à Moulins
dernière ligne droite pour :
"Le Théâtre des émotions" au Musée Marmottan Monet

"Toyen - L'écart absolu" au Musée d'Art Moderne de Paris
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Silvio et les autres" de Paolo Sorrentino
"Two lovers" de James Gray
"Innocents" de Bernardo Bertolucci
"Gothika" de Mathieu Kassovitz
"Lina" de Michael Schaerer
et le cinéma indien en 6 films

Lecture avec :

La rentrée littéraire d'automne 2022
et toujours :
"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=