Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival international de la chanson de Granby 2013 (45ème édition) - mercredi 11 septembre
Marcie - Caïman Fu - Gaël Faure - Joëlle St-Pierre - Klô Pelgag - Marjorie Fiset - Pandaléon - El Motor  (United Church, Granby)  du 4 au 14 septembre 2013

Chaque après-midi, le Festival International de la Chanson de Granby organise des "vitrines" à destination des professionnels de chaque côté de l'Atlantique. Des artistes francophones du Canada jouent de courts concerts d'une demi-heure, dans de vraies conditions de live, devant des organisateurs de festival français, et vice versa. L'occasion de prendre des contacts et de remplir une grille de programmation. Ces après-midis se déroulent à la United Church, une église récente située dans la rue principale de la ville.

Marcie, la première artiste à se présenter, est “graduée” de l'Ecole de la Chanson de Granby, une école qui prépare les jeunes pousses à l'écriture mais aussi à se défendre face à l'industrie du disque en ce qui concerne leurs droits par exemple. En duo, guitare sèche et guitare électrique, la jeune femme brune aux cheveux courts livre une prestation théâtrale et expressive au service d'une chanson à texte tendre et poétique où il est question de roses, de papillons et de sirènes.

Epaulée sur scène par Ludo Pin à la guitare, Marcie est une artiste "à potentiel", c'est-à-dire que sa voix est belle et puissante, ses mélodies abouties, mais qu'on ne la sent pas encore totalement à l'aise devant un public et que les thèmes de ses chansons ne sont pas traitées avec une griffe qui permette de vraiment la reconnaître au premier coup d'oreille. Son très jeune âge permet néanmoins de croire en l'avenir de cette chanteuse qui manque encore de maturité, surtout pour les textes. Par contre, la griffe de Ludo Pin pour les mélodies est un véritable atout. Coup de cœur pour "Fais-moi pleurer”.


En second viennent les Caïman Fu, prononcez fou comme dans Fu Manchu, bien entendu. Ce groupe de quatre musiciens est emmené par une chanteuse blonde, Isabelle Blais, une comédienne habituée des planches et des caméras. Leur rock variété électrique reste généralement dans le mid-tempo. A des milles, le nouvel album, est déjà le quatrième de leur carrière. En second titre, ils interprètent "Fou", issu de ce disque. On regrette vraiment que les rythmes ne varient pas plus parce que la formation est solide et que lorsqu'ils s'aventurent dans des morceaux comme "Le mot et la chose", ils parviennent à ce que le public, pourtant uniquement composé de professionnels, tape dans ses mains.

Gaël Faure, accompagné de Vincent Brulin à la guitare électrique, est le premier français à présenter ses chansons aux professionnels canadiens. Beau gosse, ses chansons de variété folk montrent une vraie personnalité. Sa voix chaude, ses textes sensibles, les parties de guitare travaillées et agréablement mélodiques ont amené, l'été dernier, Gaël Faure à participer aux scènes découvertes des Francofolies de La Rochelle. Il interprète "Tu me suivras", une toute nouvelle chanson. Il finit avec "On dirait l'Islande", une chanson écrite avec Tété et qui parle de son Ardèche natale. Lorsqu'il explique que c'est la première fois que sa musique lui permet de voyager à l'étranger, il se révèle touchant, sans jeu, ni cynisme. Sa prestation est unanimement saluée, à juste titre.

Joëlle St-Pierre, la dernière artiste des vitrines de l'après-midi, a participé au concours du FICG en 2011. Aujourd'hui son projet s'est affirmé. On peut lui décerner la palme de l'originalité lorsqu'elle commence seule au vibraphone. Son visage décidé rappelle par ses traits celui d'Emma Watson dans le rôle d'Hermione Granger. Pour la seconde chanson, "Caroussel", elle est rejointe par un contrebassiste et un batteur. Dans la chaleur de l'église, ses chansons amènent un vrai souffle d'air frais. La voix est sûre et posée, teintée d'un léger accent québecois absolument charmant. Une très agréable découverte.

Il est temps de quitter l'église, pour aller au lancement du premier album de Klô Pelgag, L'alchimie des monstres. La finaliste de l'édition 2011 va prochainement sortir son disque en France. Elle a déjà participé aux Festival Interceltique de Lorient, à Bordeaux ou à Saint-Malo. La jeune femme est toujours aussi impressionnante en live. Son univers poétique est largement inspiré par André Breton ou Paul Eluard, c'est-à-dire que la mort est une des thématiques récurrentes de ses chansons sans jamais tomber dans le pathos, bien au contraire. Ses textes sont soutenus par le piano et les cordes, tous ses musiciens portent des chapeaux ou bonnets et la voici qui saisit un sabre laser. Klô Pelgag est toujours aussi impressionnante sur scène. Il ne fait aucun doute qu'on vous reparlera très vite de ce disque qui sort prochainement en France.

Le soir, nous retournons à la United Church pour la soirée "indie rock du festival". Les concerts sont ouverts à tous et gratuits.

Marjorie Fiset est une ancienne candidate du FICG qui était parvenue en finale en 2012. A l'époque, on la voyait bien prendre un rôle dans une comédie musicale. Elle continue de creuser le sillon de la "chanteuse à voix" comme les français l'apprécient généralement chez les québécois. Son style s'est affirmé, les musiciens qui l'entourent relèvent le sel de ses compositions qui réclameraient cependant maintenant un peu de poivre, quelques gouttes de tabasco et d'autres épices.


Pandaléon, le groupe de Saint-Bernardin en Ontario, est composé de trois frères. Eux aussi sont parvenus en finale lors de l'édition précédente du festival de Granby. Leurs nouveaux morceaux lorgnent vers un rock plus psychédélique que les anciens. Ils sont aussi moins consensuels, ce qui n'est pas un reproche. Effets avec les pédales de la guitare, longues plages de synthé, et même le batteur qui frappe ses fûts avec des cornes d'animaux, la nouvelle orientation prise par le groupe surprend et séduit. Musicalement, Pandaléon est une bonne surprise même si les paroles sont parfois difficiles à déchiffrer. En revanche, le groupe, trop statique sur scène, manque encore de charisme même s'il envoie le bois. Le plaisir qu'ils ont de revenir jouer à Granby est palpable.


On clôture cette soirée indie rock en compagnie d'El Motor. Le chanteur a un faux air de Jack Black dans Rock Academy et le guitariste de Jay Mascis. Ils ont donc déjà remporté le prix des meilleurs gueules de la soirée. C'est rock, ça envoie, c'est lourd. Les ponts musicaux arrivent au bon moment, les montées en puissance fonctionnent bien, la structure des morceaux est solide même si parfois très classique. El Motor surprend peu musicalement mais leur rock est efficace et on passe un bon moment avec de bonnes guitares qui claquent, une section rythmique bien en place et un chanteur qui mouille le maillot. Voilà un groupe sincère qui a en main toutes les cartes pour passer à la vitesse supérieure.

A l'issue de ce deuxième jour, Klô Pelgag a encore une fois confirmé tout le bien qu'on pensait déjà d'elle. Dans le style variété pop, Gaël Faure est une très agréable découverte, tout comme Joëlle St-Pierre. Enfin le groupe rock de la journée est sans conteste El Motor.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Gaël Faure en concert au Casino de Paris (mercredi 19 juin 2013)
Gaël Faure en concert au Festival international de la chanson de Granby 2013 (45ème édition) - jeudi 12 septembre
Gaël Faure en concert au Festival L'Estival (édition 2015) - Les Vitrines - samedi 3 octobre
La chronique de l'album L’alchimie des monstres de Klô Pelgag
La chronique de l'album L'étoile thoracique de Klô Pelgag
Klô Pelgag en concert au Festival international de la chanson de Granby 2011 (43ème édition) - samedi 17 septembre
Klô Pelgag en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - vendredi 14 septembr
Klô Pelgag en concert à Cité Internationale Universitaire, Maison du Japon (dimanche 9 octobre 2013)
Klô Pelgag en concert au Trianon (mercredi 15 avril 2015 )
L'interview de Klô Pelgag (mardi 13 décembre 2016)
Marjorie Fiset en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - samedi 15 septembre

En savoir plus :
Le site officiel du Festival international de la chanson de Granby
Le Myspace du Festival international de la chanson de Granby
Le Facebook du Festival international de la chanson de Granby

Crédits photos : Laurent Coudol


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 5 juillet 2020 : Un avant goût de vacances

il fait (presque) beau partout, on sort un peu de chez nous, on voit nos amis, on pense aux vacances. Chez Froggy's on continuera tout l'été à vous alimenter en culture mais ce sera peut être un peu plus calme. En attendant, voici le sommaire et bien sûr le replay de La Mare Aux Grenouilles #5 !

Du côté de la musique :

"Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet
"INTENTA experimental & electronic music from Switzerland 1981-93" par divers artistes
"Jimmy Cobb" mix #19 de Listen In Bed
"Chausson le littéraire" de Musica Nigella & Takenori Nemoto
"Alessandro Scarlatti, il Martirio di Santa Teodosia" de Thibault Noally & l'Ensemble Les Accents"
et donc La Mare Aux Grenouilles numéro #5 avec la liste de ce qui a été abordé et le replay.
et toujours :
"Grand prix" de Benjamin Biolay
"The Beethoven collection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wolfl" de Jean-Efflam Bavouzet
"Eivind Groven Symphonies N°1 & 2" de Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay
"L'heure bleue" de Marianne Piketty, Le Concert Idéal
"Tu rabo Par'abanico" de Marion Cousin & Kaumwald
"Veines" de Merakhaazan
"Silas" de Silas Bassa

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"La Putain respectueuse" par Gérard Gélas
"Dracula Asylum" par Felicien Chauveau
"L'Homme qui rit" par Gaële Boghossian
"Cage" par Jacques Bellay
"Kyste" de et par Eloïse Hallauer et Camille Soulerin
et une pépite : "Jimmy's blues" de James Baldwin par Nicolas Repac et Anouk Grinberg
du théâtre moderne :
"Vient de paraître" d'Edouard Bourdet par Jean-Paul Tribout
"La vie de Galilée" de Bertold Brecht par Eric Ruf
le répertoire classique par la Comédie français d'hier et d'aujourdhui :
"Le Mariage de Figaro" de Beaumarchais
"On ne badine pas avec l'amour" d'Alfred de Musset
Au Théâtre ce soir :
"Les Petits oiseaux" d'Eugène Labiche
"La Reine Blanche" de Barillet et Grédy
"Les Petites têtes" d?André Gillois
des comédies :
"L'Opération du Saint-Esprit" de Michel Heim
"Jeux de mots bêtes pour gens laids" autour de textes de Bobby Lapointe
"Pochettes Surprise" de Jacky Goupil
du côté des humoristes :
"Jean Luc Lemoine - Au naturel"
"Moustapha El Atrassi - Second degré"
du théâtre visuel avec "L'Avare" par la Compagnie Tàbola Rassa
et enfin du théâtre lyrique avec"Ercole Amante" de Francesco Cavalli par Christian Hecq et Valerie Lesort

Expositions :

les réouvertures de la semaine :
le Musée d'Art Moderne dela Ville de Paris avec les collections permanentes de "La Vie Moderne" dans sa nouvelle présentation et la salle Matisse
le Musée Rodin
le Musée national des Arts asiatiques-Guimet
le Musée Cognacq-Jay et le Musée du Louvre
et les expositions en "real life" à ne pas manquer :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :
en salle "L'Envolée" de Eva Riley
at home avec :
du thriller :
"La Isla minima" de Alberto Rodriguez
"La Onzième heure" de John Lyde
de la romance :
"La revanche d'une blonde" de Robert Luketic
'"Aime-moi comme je suis" de Stephan Meyer
"Coup de foudre en cuisine" de James Hacking
du drame :
"L'ombre du doute" d'Aline Issermann
"Tout va bien on s'en va" de Claude Mouriéras
"Henri" de Yolande Moreau
Ciné-Club français des années 60 :
"L'Insoumis" d'Alain Cavalier
"Le Chien" de François Chalais
"La Voleuse" de Jean Chapot
"Les Ennemis" d'Edouard Molinaro
et des raretés :
"Le Champignon des Carpathes" de Jean-Claude Biette
"King of the White Elephant de Sunh Vasudhara

Lecture avec :

"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson
et toujours :
"Be my guest" de Priya Basil
"De Gaulle sous le casque" de Henri de Wailly
"La faiblesse du maillon" de Eric Halphen
"Les jours brûlants" de Laurence Peyrin

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=