Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival international de la chanson de Granby 2013 (45ème édition) - mercredi 11 septembre
Marcie - Caïman Fu - Gaël Faure - Joëlle St-Pierre - Klô Pelgag - Marjorie Fiset - Pandaléon - El Motor  (United Church, Granby)  du 4 au 14 septembre 2013

Chaque après-midi, le Festival International de la Chanson de Granby organise des "vitrines" à destination des professionnels de chaque côté de l'Atlantique. Des artistes francophones du Canada jouent de courts concerts d'une demi-heure, dans de vraies conditions de live, devant des organisateurs de festival français, et vice versa. L'occasion de prendre des contacts et de remplir une grille de programmation. Ces après-midis se déroulent à la United Church, une église récente située dans la rue principale de la ville.

Marcie, la première artiste à se présenter, est “graduée” de l'Ecole de la Chanson de Granby, une école qui prépare les jeunes pousses à l'écriture mais aussi à se défendre face à l'industrie du disque en ce qui concerne leurs droits par exemple. En duo, guitare sèche et guitare électrique, la jeune femme brune aux cheveux courts livre une prestation théâtrale et expressive au service d'une chanson à texte tendre et poétique où il est question de roses, de papillons et de sirènes.

Epaulée sur scène par Ludo Pin à la guitare, Marcie est une artiste "à potentiel", c'est-à-dire que sa voix est belle et puissante, ses mélodies abouties, mais qu'on ne la sent pas encore totalement à l'aise devant un public et que les thèmes de ses chansons ne sont pas traitées avec une griffe qui permette de vraiment la reconnaître au premier coup d'oreille. Son très jeune âge permet néanmoins de croire en l'avenir de cette chanteuse qui manque encore de maturité, surtout pour les textes. Par contre, la griffe de Ludo Pin pour les mélodies est un véritable atout. Coup de cœur pour "Fais-moi pleurer”.


En second viennent les Caïman Fu, prononcez fou comme dans Fu Manchu, bien entendu. Ce groupe de quatre musiciens est emmené par une chanteuse blonde, Isabelle Blais, une comédienne habituée des planches et des caméras. Leur rock variété électrique reste généralement dans le mid-tempo. A des milles, le nouvel album, est déjà le quatrième de leur carrière. En second titre, ils interprètent "Fou", issu de ce disque. On regrette vraiment que les rythmes ne varient pas plus parce que la formation est solide et que lorsqu'ils s'aventurent dans des morceaux comme "Le mot et la chose", ils parviennent à ce que le public, pourtant uniquement composé de professionnels, tape dans ses mains.

Gaël Faure, accompagné de Vincent Brulin à la guitare électrique, est le premier français à présenter ses chansons aux professionnels canadiens. Beau gosse, ses chansons de variété folk montrent une vraie personnalité. Sa voix chaude, ses textes sensibles, les parties de guitare travaillées et agréablement mélodiques ont amené, l'été dernier, Gaël Faure à participer aux scènes découvertes des Francofolies de La Rochelle. Il interprète "Tu me suivras", une toute nouvelle chanson. Il finit avec "On dirait l'Islande", une chanson écrite avec Tété et qui parle de son Ardèche natale. Lorsqu'il explique que c'est la première fois que sa musique lui permet de voyager à l'étranger, il se révèle touchant, sans jeu, ni cynisme. Sa prestation est unanimement saluée, à juste titre.

Joëlle St-Pierre, la dernière artiste des vitrines de l'après-midi, a participé au concours du FICG en 2011. Aujourd'hui son projet s'est affirmé. On peut lui décerner la palme de l'originalité lorsqu'elle commence seule au vibraphone. Son visage décidé rappelle par ses traits celui d'Emma Watson dans le rôle d'Hermione Granger. Pour la seconde chanson, "Caroussel", elle est rejointe par un contrebassiste et un batteur. Dans la chaleur de l'église, ses chansons amènent un vrai souffle d'air frais. La voix est sûre et posée, teintée d'un léger accent québecois absolument charmant. Une très agréable découverte.

Il est temps de quitter l'église, pour aller au lancement du premier album de Klô Pelgag, L'alchimie des monstres. La finaliste de l'édition 2011 va prochainement sortir son disque en France. Elle a déjà participé aux Festival Interceltique de Lorient, à Bordeaux ou à Saint-Malo. La jeune femme est toujours aussi impressionnante en live. Son univers poétique est largement inspiré par André Breton ou Paul Eluard, c'est-à-dire que la mort est une des thématiques récurrentes de ses chansons sans jamais tomber dans le pathos, bien au contraire. Ses textes sont soutenus par le piano et les cordes, tous ses musiciens portent des chapeaux ou bonnets et la voici qui saisit un sabre laser. Klô Pelgag est toujours aussi impressionnante sur scène. Il ne fait aucun doute qu'on vous reparlera très vite de ce disque qui sort prochainement en France.

Le soir, nous retournons à la United Church pour la soirée "indie rock du festival". Les concerts sont ouverts à tous et gratuits.

Marjorie Fiset est une ancienne candidate du FICG qui était parvenue en finale en 2012. A l'époque, on la voyait bien prendre un rôle dans une comédie musicale. Elle continue de creuser le sillon de la "chanteuse à voix" comme les français l'apprécient généralement chez les québécois. Son style s'est affirmé, les musiciens qui l'entourent relèvent le sel de ses compositions qui réclameraient cependant maintenant un peu de poivre, quelques gouttes de tabasco et d'autres épices.


Pandaléon, le groupe de Saint-Bernardin en Ontario, est composé de trois frères. Eux aussi sont parvenus en finale lors de l'édition précédente du festival de Granby. Leurs nouveaux morceaux lorgnent vers un rock plus psychédélique que les anciens. Ils sont aussi moins consensuels, ce qui n'est pas un reproche. Effets avec les pédales de la guitare, longues plages de synthé, et même le batteur qui frappe ses fûts avec des cornes d'animaux, la nouvelle orientation prise par le groupe surprend et séduit. Musicalement, Pandaléon est une bonne surprise même si les paroles sont parfois difficiles à déchiffrer. En revanche, le groupe, trop statique sur scène, manque encore de charisme même s'il envoie le bois. Le plaisir qu'ils ont de revenir jouer à Granby est palpable.


On clôture cette soirée indie rock en compagnie d'El Motor. Le chanteur a un faux air de Jack Black dans Rock Academy et le guitariste de Jay Mascis. Ils ont donc déjà remporté le prix des meilleurs gueules de la soirée. C'est rock, ça envoie, c'est lourd. Les ponts musicaux arrivent au bon moment, les montées en puissance fonctionnent bien, la structure des morceaux est solide même si parfois très classique. El Motor surprend peu musicalement mais leur rock est efficace et on passe un bon moment avec de bonnes guitares qui claquent, une section rythmique bien en place et un chanteur qui mouille le maillot. Voilà un groupe sincère qui a en main toutes les cartes pour passer à la vitesse supérieure.

A l'issue de ce deuxième jour, Klô Pelgag a encore une fois confirmé tout le bien qu'on pensait déjà d'elle. Dans le style variété pop, Gaël Faure est une très agréable découverte, tout comme Joëlle St-Pierre. Enfin le groupe rock de la journée est sans conteste El Motor.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Gaël Faure en concert au Casino de Paris (mercredi 19 juin 2013)
Gaël Faure en concert au Festival international de la chanson de Granby 2013 (45ème édition) - jeudi 12 septembre
Gaël Faure en concert au Festival L'Estival (édition 2015) - Les Vitrines - samedi 3 octobre
La chronique de l'album L’alchimie des monstres de Klô Pelgag
La chronique de l'album L'étoile thoracique de Klô Pelgag
Klô Pelgag en concert au Festival international de la chanson de Granby 2011 (43ème édition) - samedi 17 septembre
Klô Pelgag en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - vendredi 14 septembr
Klô Pelgag en concert à Cité Internationale Universitaire, Maison du Japon (dimanche 9 octobre 2013)
Klô Pelgag en concert au Trianon (mercredi 15 avril 2015 )
L'interview de Klô Pelgag (mardi 13 décembre 2016)
Marjorie Fiset en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - samedi 15 septembre

En savoir plus :
Le site officiel du Festival international de la chanson de Granby
Le Myspace du Festival international de la chanson de Granby
Le Facebook du Festival international de la chanson de Granby

Crédits photos : Laurent Coudol


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=