Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Zlot
Zlot CD 3 Titres  (Carbone Record)  septembre 2004

Quand une guitare rencontre un xylophone, quand un gratteux punk aux cheveux à la Fido Dido tombe amoureux une Blanche Neige millésime 2004 avec un tutu rose et des doc, lookée plutôt Brigitte Fontaine, ça donne les Zlot. Et qu’est-ce qu’ils se racontent ? Des histoires comme les nôtres.

Les Zlot, Laurent Imessounene, guitariste autodicdacte auteur-compositeur interprète et Virginie Coze, batteuse sans batterie, qui assure la rythmique avec des ustensiles de cuisine et des sacs plastiques, distillent avec des mines ravies des chansons plutôt caustiques mais qui désamorcent tout de suite par une pirouette toute tentation de néo-réalisme pleurnicheur.

Même si leur spectacle est un spectacle vivant visuel, dépêchez-vous d’aller aux Blancs Manteaux où ils jouent jusqu’à la fin de l’année, il est intéressant d’apprécier la qualité des textes sur leur petit cd 3 titres que vous pourrez vous procurer via leur website.

Sur la galette, avec "Comme il se doit", le petit chaperon rouge préfère son grand père, ("Comme l’ivresse est joyeuse/A ceux qui croient qu’il est des mots heureuses/Elle aurait voulu rire encore un peu/Avec son pépé qui montait aux cieux…Elle emporta le patriarche en petites portions/Et comme elle était peu farouche/Elle en a mis un peu dans sa bouche…Je me demande lorsqu’on est au lit/Quelles sont les parties qu’elle a mis/Dans sa bouche").

Et puis, avec "Tu es belle", si chanter l’amour est un peu chiant, l’amour, lui, reste beau (("Tu es belle et mon corps se tend malgré moi/Je t’aime et toujours j’aurais ta peau pour l’écrire…Les larmes ne font pas de l’encre/Et la joie n’en fait pas couler/Il se peut qu’une chose me manque/Mais chanter l’amour me fait chier/D’autres l’ont fait si brillamment/L’ont chanté mieux qu’on le vivait/Qu’il me paraît peu évident/D’en rajouter sur le sujet").

Enfin, la recette du bonheur dans "Les gens sérieux" : le rire ("Les gens sérieux ont ça de chiants que leurs rires sont fânés/Que leurs âmes revêches font de la poésie un moyen de briller…Si la vie n’est qu’un tapis de gravité j’avoue/Préférer mourir de rire que de flipper de tout"). La philosophie des Zlot ? Qui sait !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Un minimum rouge de Zlot
Articles : Le 22 novembre, Froggy's delight est de sortie - Delenda - Zlot - La malle à malice
Zlot en concert au Bar Three (22 novembre 2004)
Zlot en concert aux Blancs Manteaux (25 mars 2006)
L'interview de Zlot (16 décembre 2004)
Spectacles : Zlot - Les Blancs Manteaux

En savoir plus : Le site de Zlot (ecrivez leur pour vous procurez le CD)


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=