Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mudwoman
Joyce Carol Oates  (Editions Philippe Rey)  octobre 2013

Véritable machine à écrire, Joyce Carol Oates livre avec "Mudwoman" un pavé de six cents pages qui fera les délices des fans de la prolifique écrivaine américaine et déroutera sans doute les autres, peut-être trop rationalistes, qui chercheront, au-delà de l'autosatisfaction graphomaniaque de l'auteur, le sens de l'opus.

Tout commence par une tragédie - celle de Mudgirl, toute petite fille miraculeusement rescapée après avoir été abandonnée quasi-morte dans un marais boueux - et, plusieurs décennies après, le déplacement professionnel de la femme bien sous tous rapports qu'elle est devenue qui la ramène sur les lieux du crime.

Parvenue à la mi-temps de sa vie, que cherche Meredith Ruth Neurkichen ? Elle connaît son histoire, notamment son ascendance maternelle, une mère zolacienne, psychotique ravagée par une folie mystique qui a motivé son geste infanticide, elle a bénéficié d'une adoption par un bienveillant couple de quakers qui lui ont inculqué des principes rigoristes de haute tenue morale et, après de brillantes études de philosophie et de psychologie, elle est devenue la première présidente d'université de surcroît d'une des prestigieuses de l’Ivy League.

Sous le masque de la réussite sociale et professionnelle se terrent le refoulement et une quête inassouvie de reconnaissance et d'amour et M.R. abrite Mudgirl devenue une Mudwoman dépourvue d'affect.

De quoi laisser augurer d'un roman sur l'identité, bouteille à l'encre de la littérature contemporaine, avec la quête des origines, la quête d'identité personnelle des enfants abandonnés, mais également celle de l'identité statutaire, sociale et communautaire, voire nationale, le traumatisme de l'abandon et de la perte et la résilience.

Mais Joyce Carol Oates ne se cantonne pas à ces thématiques cependant suffisamment riches pour nourrir une intrigue psycho-romanesque, d'autant que cette immersion dans un passé traumatique est traitée selon la déclinaison de la décompensation névrotique.

Par le truchement de faits de société et d'événements politiques, elle aborde, entre autres, le nationalisme, du paradoxe du Patriot Act à la manipulation médiatique avalisant la guerre d'Irak, le statut de la femme et la féminitévues à l'aune d'un autre siècle (l'auteure est née en 1938), la maltraitance des enfants, le droit à la vie, les contre-mondes, l'élitisme du système universitaire américain et le cercle non vertueux du financement des universités privées (milieu qu'elle connaît bien pour y avoir fait sa carrière comme professeur de littérature), la religiosité et la pauvreté dans les campagnes américaines.

Même si elles sont habilement insérées dans l'histoire du personnage, manifestant la volonté de l'auteure de dispenser des convictions personnelles, elles n'en conservent pas moins le caractère de digressions parasitantes, de surcroît souvent fastidieuses et/ou agaçantes par leur humanisme bien-pensant et, parfois, leur didactisme.

Cela étant, l'écriture de Joyce Carol Oates, chantre de l'art de la fiction gothique, reste percutante quand elle pratique de manière totalement maîtrisée dans la recension de la la confusion du paysage mental de l'héroïne qui navigue entre passé et présent et entre réalité, fantasme et délire hallucinatoire.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Le mystérieux Mr Kidder" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Le musée du Dr Moses" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Maudits" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Premier amour" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Carthage" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Sacrifice" et de "Dahlia noir & Rose blanche" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Valet de pique" de Joyce Carol Oates
La chronique de "La fille du fossoyeur" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Paysage perdu" de Joyce Carol Oates


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 janvier 2019 : Du vieux, du neuf, du beau

Cette semaine on a rencontré Jean Pierre Kalfon qui sera en concert avec Jad Wio, on est allé au théâtre, au cinéma, on a écouté des disques et vu des expositions... Bref, on s'est fait plaisir pour vous offrir un sommaire riche et éclectique, cette semaine encore. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Remind me tomorrow" de Sharon Van Etten
"Todhe todhe, volume 3" de Pierre de Bethmann Medium Ensemble
Rencontre avec Jean Pierre Kalfon qui sera en concert avec Jad Wio le 24/01
"Bottle it in" de Kurt Vile
"Abandonnée / Maleja" de La Tène
"Transparence" de TOOOD (That Obscure Object Of Desire) à retrouver également en interview mais aussi pour une superbe session électrique de 4 titres à prolonger par leur passage dans l'émission Trifazé de Radio Campus à réécouter ici
"Assume form" de James Blake
"Desert eyes" de (Thisis) Redeye
"L'étrangère" de Andéel
"They are here" de Falaises
"Emigrar" de Irina Gonzalez
"Unwind EP" de Liquid Bear
et toujours :
"Origami harvest" de Ambrose Akinmusire
"La fille de l'air" de Evelyne Gallet
"Egdes" de F/LOR
"Chemin vert" de Joseph Fisher
"Lignes parallèles : Haydn, Lipatti, Mozart" de Julien Libeer et les Métamorphoses et Raphael Feye
"Bien avant que le soleil se lève" de Screamming Kids
"The white album" de The Beatles
"Scenario" de Ysé Sauvage

Au théâtre :

les premiers spectacles de l'année :
"Retour à Reims" à l'Espace Cardin
"The Scarlet letter" au Théâtre de la Colline
"Arctique" aux Ateliers Berthier
"Insoutenables longues étreintes" au Théâtre de la Colline
"Le Faiseur de théâtre" au Théâtre Dejazet
"Certaines n'avaient jamais vu la mer" à la Manufcature des Oeillets
"Microfictions" au Lavoir Moderne Parisien
"Le Presque rien et le Quelque chose" au Lavoir Moderne Parisien
"Convulsions" au Théâtre Ouvert
"Les Yeux d'Anna" au Théâtre 13/Seine
"La Dama Boba" au Théâtre 13/Jardin
"Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner" à la MC93 à Bobigny
"Proust en clair" au Théâtre de la Huchette
"Dans la peau de Cyrano" au Théâtre Le Lucernaire
"Prévert" au Théâtre du Rond-Point
"Braise et Cendres" au Théâtre Le Lucernaire
et les reprises:
"Sang négrier" à la Folie Théâtre
"Le Portrait de Dorian Gray" au Théâtre Le RAnelagh
"Le Paradoxe des jumeaux" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Femmes de Barbe-Bleue" au Lavoir Moderne PArisien
"1830 - Sand, Hugo, Balzac : tout commence…" au Théâtre Essaion
"Michael Kohlhaas, l'homme révolté " au Théâtre Essaioon
"Je buterai bien ma mèr eun dimanche" au Point Virgule
"Cabaret Louise" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Mon Coeur" au Théâtre Paris-Villette
"Europa" au Lavoir Moderne Européen
"Odyssée" au Théâtre Montmartre-Galabru
"F(r)ictions" à la Grande Halle de La Villette
et les autres spectacles à l'affiche en janvier

Expositions avec :

avec la dernière ligne droite pour :
"Caravage à Rome " au Musée Jacquemart-André
"Alphonse Mucha" au Musée du Luxembourg
"Trésors de Kyoto - Trois siècles de création Rinpa" au Musée Cernushi
"L'Asie rêvée d'Yves Saint-Laurent" au Musée Yves Saint-Laurent
"La Fabrique du Luxe" au Musée Cognacq-Jay
"Il était une fois Sergio Leone" à la Cinémathèque française

les films de la semaine :
"Ma vie avec James Dean" de Dominique Choisy
et la chronique des autres sorties de janvier

Lecture avec :

Présentation du Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême #46
"Anatomie d'un scandale" de Sarah Vaughan
"Ce que je peux enfin vous dire / Devenir" de Ségolène Royal / Michelle Obama
"Essence" de Fred Bernard & Benjamin Flao
"Foulques" de Véronique Boulais
"Le pays des oubliés" de Michael Farris Smith
"Les amochés" de Nan Aurousseau
"Phagocytose" de Marcos Prior & Danide
et toujours :
"Des hommes couleur de ciel" de Anais Llobet
"La femme de marbre" de Louisa May Alcott
"La transparence du temps" de Leonardo Padura
"Les couleurs de Fosco" de Paola Cereda
"Oiseau de nuit" de Robert Bryndza
"Philo & co : A la poursuite de la sagesse" de Michael F Patton et Kevin Cannon
"Vesoul, le 7 janvier 2015" de Quentin Mouron
"Vigile" de Hyam Zaytoun"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=