Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Acrobates
Monfort Théâtre  (Paris)  septembre 2013

Spectacle circassien mis en scène de Stéphane Ricordel, exécuté par Alexandre Fournier et Matias Pilet.

Du funambule au trapéziste en passant par le contorsionniste et le jongleur tous pratiquent l'acrobatie, cet art circassien qui se décline de mille manières.

Formés à l’École Nationale du Cirque de Rosny-sous-Bois puis au CFA des arts du cirque, Alexandre Fournier et Matias Pilet ont choisi la discipline acrobatique la plus pure, celle du main à main dynamique pratiqué en duo, qui est à l'acrobatie ce que le pas de deux est à la danse, et dans une pratique, en l'occurrence orchestrée par Stéphane Ricordel, qui tend à l'épure en intégrant une inattendue dimension chorégraphique.

Pas de costume de scène à paillettes ni de roulements de tambour du cirque forain à papa "ce soir dans votre ville", ni de cirque-show à l'américaine. Tout repose sur le corps qui défie les lois de la physique et s'abstrait des contraintes de l'apesanteur dans la quête d'une autre dimension.

Avec pour titre, comme une profession de foi, le terme générique, "Acrobates" est né d'un deuil, celui du trapéziste Fabrice Champion devenu tétraplégique suite à un accident, qui avait partagé, avec les fondateurs Stéphane Ricordel et Laurence de Magalhaes, l'aventure de la célèbre Compagnie Les Arts Sauts dont le travail s'inscrivait dans une démarche artistique globale, mort au Pérou à l'issue d'une expérience chamanique en solitaire, avec lequel ils préparaient un spectacle expérimental prenant en compte le handicap physique.

Si les protagoniste refusent le qualificatif d'hommage, l'évocation est très présente. Voilà pour la genèse et l'âme du projet.

Sur scène, la première est signifiée avec quelques images d'un film réalisé par Olivier Meyrou consacré au parcours de vie de Fabrice Champion. La seconde est portée par la technique et la maîtrise des officiants qui ne sont jamais dans la démonstrativité mais dans le langage des corps, en l'espèce basé sur l'opposition et la complémentarité des contraires.

Alexandre Fournier, le grand blond, dont la stature lui permet d'assurer des portés d'une seule main, allie la force à la souplesse sereine pour exécuter les acrobaties individuelles synchronisées. Matias Pilet, le petit brun, est une boule d'énergie à la détente impressionnante. Dans le dernier tiers temps, leur duo à la dramaturgie puissante qui va crescendo clôt le spectacle en apothéose.

Captivant, le spectacle est donc époustouflant. Par son esthétique également avec un simple praticable à plan incliné, spectacle en noir et blanc scandé par des images d'hommes et de nature, une bande-son organique, un ballet de panneaux verticaux, et des lumières en clair-obscur qui déstructurent la réalité tangible du terrien.

Mais également par l'émotion, le ressenti, qui en émane et qui atteint le spectateur même le moins versé dans cette discipline. Quelque chose d'indicible, de l'ordre du sensible que transmet l'harmonie des corps en parfaite symbiose : comme une nouvelle aventure qui était vécue sous ses yeux, une histoire qui se ré-écrit. Une histoire de complicité, de confiance et d'amitié. Une belle histoire. Et un prodigieux travail réalisé avec une fluidité absolue et une apparente facilité.

A la fin du spectacle, ils irradient d'une joie partagée. Et, comment pourrait-il en être autrement, ils sont ovationnés.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=