Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lucrèce Borgia
Théâtre Athénée-Louis Jouvet  (Paris)  octobre 2013

Drame de Victor Hugo mise en scène de Lucie Berelowitsch, avec Dan Artus, Guillaume Bachelé, Antoine Ferron, Jonathan Genet, Julien Gosselin, Marina Hands, Thibault Lacroix, Nino Rocher, Boris Sirdey et Elie Triffault.

A l'heure où les grands romans de Victor Hugo fournissent souvent des arguments pour des pièces, des comédies musicales ou des films, il est assez paradoxal que son œuvre dramatique soit peu jouée.

Ce paradoxe vient sans doute que le théâtre hugolien, qualifié de "grotesque" - au sens où s'y mélangeait ridicule et horreur, fantastique et mélodrame - est un grand livre d'images et d'émotions qui s'autorise démesure et grandiloquence sur des sujets historiques et que, par conséquent, beaucoup de metteurs ayant peur des ricanements préfèrent s'abstenir de les monter ou préfèrent axer leur travail sur la dérision.

C'est donc une des vertus de la version de "Lucrèce Borgia" conçue par Lucie Berelowitsch de ne pas prendre à la légère la prose théâtrale d'Hugo. On lui saura aussi gré, malgré le juke-box, le néon "Borgia" du portique et les échafaudages sur lesquels vont et viennent les gentilshommes de Ferrare, de ne pas s'être laissé emporter par les anachronismes ou d'avoir cherché à faire des références à la série télé consacré aux Borgia.

Dans cette pièce radicale, une femme seule fait face à de jeunes hommes, sanguins, ivres de vin et de vengeance, un mari jaloux et un fils secret. Mené à un rythme endiablé, aussi rapide l'action du poison dans les corps et celle du poignard dans les chairs, l'intrigue de "Lucrèce Borgia" ne laisse aucun répit à ses personnages qui n'ont que le temps de leurs répliques.

Fantaisie d'épée et de dague plus que réflexion sur le pouvoir, la pièce d'Hugo se suit sans déplaisir. Marina Hands, dans le rôle-titre, oscille entre le cri et le sanglot, passe de la vulgarité à la noblesse et emporte avec énergie tous ses contempteurs dans une danse de mort baroque.

On pourra trouver que la troupe qui la poursuit a le pas lourd et le ton parfois dupe des outrances hugoliennes, mais l'ensemble va à sa perte avec un bel appétit et un sens chorégraphique certain.

Dans cette version sombre et poussiéreuse, les plus audacieux verront dans le travail plastique de la scénographe Kristelle Paré une parenté avec des images sorties de "l'Héroic-Fantasy", voire de certains jeux vidéos.

Victor Hugo, cet ogre précurseur de "Matrix" dans "La Légende des Siècles", n'aurait sans doute pas vu cela d'un mauvais œil.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=