Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Déportivo
Domino  (Titanic Records)  octobre 2013

Fraîchement débarqués du label Barclay, nos trois compères embarquent sur leur propre label, nommé non sans humour Titanic Records, pour leur quatrième album. Enregistrés sur la côte bretonne non loin de Quimper (dans la maison de leur clippeur attitré) et chanté principalement en français (le made in France est à la mode) mais en intégrant comme à leur habitude des phrases en anglais, ce quatrième opus révèle de façon encore plus marquée la progression du groupe en composition. Avec la même fougue et immédiateté que le premier album Parmi Eux (le titre "Impossible"), mais avec une plus grande maîtrise musicale déjà perçue sur le second Déportivo et confirmé sur le troisième Ivres et débutants (comme le single "Domino").

Une sonorité toute nouvelle insufflée par l’omniprésence d’un vieil orgue donne un petit côté rétro The Doors pas désagréable du tout à certaines compositions (c’est même ce qui fait la force et l’originalité de l’album). Les thèmes abordés sont les voyages ("En ville", "Toutes les choses"), l’amitié ("Imbéciles", "Personne n’arrive à l’heure"), l’amour et la rupture ("Both On The Same Boat", "Chez Toi").

Parmi les trésors de cet album, on trouve "Personne n’arrive à l’heure" avec son rythme chaloupé comme bercé par les vagues, met bien en valeur la voix écorchée et éraillée du chanteur (il gueule carrément, disons-le franchement) et l’accompagnement à l’orgue donne un aspect psychédélique au pont de la chanson.

"En ville" avec sa boîte à rythme à la "The Kills", sa basse ronde, et donc le fameux orgue évoque le thème des voyages, de l’exil, de la fuite, avec son énumération de diverses villes parmi des paroles qui rappellent les dominos : "Je nous vois, tous les 3… je nous veux tous les 2, en exil". "Impossible" nous rappelle un peu les Arctic Monkeys avec sa batterie qui tape presque sans discontinuer.

"Chez toi" avec son sifflement lancinant du début à la fin (de cocotte minute ? de bouilloire ?) et son orgue qui semble retenir un peu la chanson avec ce petit décalage dans le rythme. "Quand vas-tu te décider à m’inviter à ne plus revenir chez toi ?" nous demandent-ils.

Si l’évolution du groupe continue dans cette voix, on répondrait bien jamais, et c’est plutôt nous qui nous inviterons à leurs concerts pour voir s’ils ont conservé la forme et l’énergie qu’ils avaient à leurs débuts, il y a bientôt 10 ans, et si le navire Déportivo tient toujours autant la marée dans l’océan du rock français.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de Deportivo
Déportivo en concert au Festival du Schmoul 2005
Déportivo en concert au Festival des Terre Neuvas 2005 (vendredi)
Déportivo en concert au Festival Solidays 2005 (vendredi)
Déportivo en concert à La Boule Noire (27 septembre 2007)
Déportivo en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Mercredi)
Déportivo en concert à Hey Hey My My - Moriarty - Deportivo - Beat Assailant (21 juin 2008)
Déportivo en concert à Denfert Rochereau (dimanche 21 juin 2009)
L'interview de Deportivo (8 juillet 2005)

En savoir plus :
Le site officiel de Déportivo
Le Myspace de Déportivo
Le Facebook de Déportivo


Emmanuel Richard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=